toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Victoire de Donald Trump: l’Autorité palestinienne menace


Victoire de Donald Trump: l’Autorité palestinienne menace

Derrière la cause palestinienne se cachent des enjeux économiques mais aussi sécuritaires. Dès l’annonce de l’incroyable victoire de Donald Trump, les membres de l’Autorité Palestinienne se sont empressés de menacer les Etats-Unis.

On se souvient que Donald Trump avait officiellement souhaité la fin de l’immigration musulmane afin de réduire le risque de terrorisme. Une pensée politiquement incorrecte mais qui a reçu un sincère accueil coté américain. A la suite de cette phrase les médias sponsorisés par les pays du golf (lemonde, lefigaro, lepoint) mais aussi par l’Etat français (sponsorisé lui aussi par les pays du golf), se sont acharnés et continuent de s’acharner sur Trump le faisant passer pour un pervers sexuel, une méthode qu avait fonctionné avec l’ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn.
AJ+ (comprendre Al Jazeera + ), réunissant plusieurs millions de lecteurs, n’a cessé de faire des unes cinglantes contre Trump, jusqu’à produire des montages vidéos les plus ridicules les uns que les autres dépeignant Trump comme un membre du Klu Klux Klan ou encore comme un Africaneer. Le racisme anti-blanc battait son plein.

La victoire de Trump vient redonner un peu d’espoir aux citoyens partageant des préférences de cultures européennes et occidentales.
En Israël, contrairement à ce qu’annonçaient certains médias de gauche, l’enthousiasme suite à l’annonce de la victoire du camp Républicain est palpable. Netanyahu a chaudement félicité Donald Trump et sa victoire, annonçant l’arrivée au pouvoir d’un « Véritable ami d’Israel ». Quand au ministre israélien de l’Education Naftali Bennett, il va droit au but: « Telle est la position du président élu » Donald Trump et « telle devrait être notre politique, tout simplement (…) L’époque de l’Etat palestinien est révolue », a-t-il ajouté.

D’un point de vue ésotérique, Donald Trump est élu un 09/11, date espérons le mettra fin à la domination islamique sur l’Occident, qui aura débuté le 11/09. [11/09 – 09/11]. Il ne reste que quelques mois à Obama pour signer un maximum d’engagements avec le monde musulman contre les intérêts de son pays.

Sans surprise donc, côté palestinien, l’Autorité palestinienne a appelé le nouveau président élu des Etats-Unis Donald Trump à œuvrer à « l’établissement d’un Etat palestinien indépendant coexistant avec Israël », tout en le mettant en garde contre les risques encourus s’il négligeait la question palestinienne.

L’Islam politique a entre ses mains de véritables forces de nuisance, mais tous ces Etats pétroliers menaçants peuvent être balayés en moins d’un mois si le contexte devait s’y prêter. Ne resterait alors qu’à inciter les musulmans citoyens d’Occident à revoir leur copie…. Ou leur passeport.

Axel Rehouv pour europe-israel.org





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 29 thoughts on “Victoire de Donald Trump: l’Autorité palestinienne menace

    1. Gregory

      Il menace le président des USA!
      Mais il est kon et Koranpue ce type dont Israël empêche pour des raisons stratégiques son assassinat par le Hamas depuis des décennies.
      Mais cela arrive à son terme.
      Plus de Falestinien ni de Falestine ni de Gazaouis.

    2. capucine

      Abbas va se prendre la trumpe de sa vie en pleine poire 🙂
      il verra ce que c’est de faire des menaces au nouveau président des USA !!

    3. Zayith

      Ce menteur vicieux et cynique, cette langue de vipère hypocrite, qu’il soit dégagé sans ménagement ainsi que tous ses soutiens occidentaux.
      Nous aussi avons besoin d’une bonne purge à la turque mais sans les excès d’un dictateur.

    4. Robert Davis

      Très bien cela va fâcher Trump et sera une bonne occasion pour Israel de f.lrabes dehors à condition que le PM cesse de faire dans ses culottes.

    5. Robert Davis

      Capucine :non Trump ne peut pas faire le travail à la place d’Israel c' »est à Israel défaire le travail mais il sera aidé par Trump qui ne fera rien contre Israel si ce c.de PM se réveille et jette les arabes dehors.

    6. doudou

      ce minus de mahmoud abasse , les palestiniens et d’autres encore doivent »se l’attraper et se la modre »en apprenant la victoire de Donald trump,c’est un pied de nez à ceux qui n’aiment pas Israël,encore bravo monsieur le president!

    7. Hanuman

      Cette réaction mesquine de l’AP ne m’étonne guère. On a affaire à toute une coalition gaucho-islamiste-nazie qui perd la face en l’espace d’une soirée. C’est un séisme politique salvateur pour les Etats Unis et un encouragement massif à voter Marine le Pen en France, pour une union patriotique avec les Etats Unis qui viennent de retrouver leur identité.

    8. Armand Maruani.

      Abbas ferait mieux de fermer sa gueule car il s’est enrichi sur le dos de ceux qu’il est censé représenter .

      Quant à ses menaces qu’il réfléchisse avant , Israël n’est pas d’humeur à plaisanter et ils n’auront plus Obama comme roue de secours .

      Un coup de gourdin sur sa tête et sur le Hamas s’ils bougent une oreille .

    9. sergeb

      le mettant en garde contre les risques encourus s’il négligeait la question palestinienne.
      Cet égyptien de merde qui se targue d’être un palestinien dont il a travaillé
      a vouloir en faire un peuple légitime serait mieux de garder ses menaces et de fermer sa grande gueule. Il ne pèse pas lord dans la balance et quand on a pas d’arguments défendables on menace, allez tr. du cl.. dans ta niche.

    10. judith

      C’est ça l’ arabe, ça n’encaisse pas la frustration, alors ça menace…ça devient violent, des bougnoules en somme, idiot pire que des ânes.

    11. Aude

      Cet hpmme me fait penser aux hyenes qui ne lachent pas le cadavre
      pourri d’un animal , meme a l;approche des loups !

    12. Zayith

      Hanuman, voter Marine Le Pen, ça dépend qui elle a en face !
      Le vote Trump n’est pas un vote extrémiste ou désespéré mais bien pesé à mon avis. S’il y a en face Fillon ou Poisson, je m’abstiendrai volontiers de voter FN, ce parti qui a tout de même des relents assez sectaires.
      L’équivalent français d’un Trump républicain pourrait être un Fillon républicain et d’un Mike Pence chrétien, JF Poisson.
      Pour ma part je vois bien Fillon s’entourer de gens honnêtes comme De Villiers s’il veut reprendre du service et combattre le système actuellement infesté de francs-maçons depuis l’arrivée d’Hollande. Et l’on sait que Fillon n’en est pas et qu’il voit clair sur les manigances des clubs tels le Bilderberg…

    13. Franck DEBANNER

      Il est temps de liquider l’assassin de Maalot, que les tarés appellent « président de l’AP ».

      Et pour fêter dignement l’élection US, la réintroduction des « ratonnades » de déchets et de collabos, s’impose !

    14. jak2300

      67 – 17 =50 ans de bla bla et de conneries:gaza=égyptiens palestiniens = jordaniens ,la fête est finie ,il n’y a jamais eu de peuple « né » en 67

    15. Jacques B.

      Apparemment Zayith vous avez loupé un épisode avec Poisson qui voit des sionistes partout, à l’instar d’un certain Soral.

      Fillon ? Quid de son attitude vis à vis de la dictatoriale UE ? Vis à vis d’Israël ? Ces points seraient au minimum à éclaircir, même si l’homme semble plus honnête que la moyenne de ses collègues.

      Quant à de Villiers, il a déjà dit et répété qu’il ne reviendra pas en politique… milieu qu’il considère comme un panier de crabes.

    16. iXIANE

      En France, il n’y en a pas un seul à qui je pourrais faire confiance ! Il y en a UN que j’apprécie mais qui n’est pas présidentiable c’est Gilbert Collard ( je crois .. qu’il aime ISRAEL )

    17. HENRIETTE Irène

      Peut-être que beaucoup de Palestiniens sont « bons » et désirent avant tout la paix, ce que ne voulait ni Abbas ni le Hamas.
      Beaucoup de Palestiniens ont demandé de l’aide contre le Hamas, sans succès. espérons que maintenant le monde change – même et sans Trump – et que l’UE commence à réfléchir dans le bon sens en cessant de protéger trop la Palestine.

      Quant au panier à crabes, nous sommes très nombreux à savoir qu’en France, le gouvernement (entre autres) est un fameux panier à crabes !!!! et depuis très longtemps….
      Croisons donc les doigts et espérons que Trump n’est pas si fou qu’on a voulu le faire croire. Et qu’Israël vive très très longtemps.

      Si les Palestiniens veulent attaquer les USA, comment feront-ils pour construire leurs fameux tunnels souterrains qui attaquaient sans cesse Israël sous la mer ????

    18. ofra

      Ils sont quand même gonflés ces chefs palestiniens, ils créent la merde, incitent leur peuple à la haine et à la violence, et si des états refusent de faire ce qu’ils demandent, ils lâchent leur « chien »…ça va durer encore combien de temps ce terrorisme et ces menaces à la con qui nous empoisonnent la vie.

    19. Simon Néhmé

      Judée et Samarie sont des régions historiques de la terre et le berceau de l’identité juive. L’obstacle à la paix c’est Abbas abou Crime, ses troupes, ses « frères » et amis ici – certaines « seigneuries » féodales Européennes haineuses et vieillissantes – sans oublier Obama et son administration finissante sans le moindre regret.
      Le Président Trump est un ami sincère d’Israêl, son « administration » en formation – en tout cas son entourage de campagne – le sont également, si ce n’est pas plus. Confortablement élu, il est en train d’apprendre les détails de certains dossiers comme il est de tradition pour tout nouveau président ( passation des pouvoirs, etc..). Il ne serait pas erroné de penser que pour celui d’Israêl qui lui tient à cœur, il risque de découvrir de choses bien désagréables faites ou concoctées par l’administration et le président actuels. Cette situation crée une sorte de « vide » dont profitent des Abbas, François, Alain, etc… pour verser comme à l’habitude, leur haine, mépris et rage. Que voulez-vous : ils sont déçus ces « chéris ».
      L’essentiel en tous cas, c’est Israêl, c’est lui et lui seulement qui recherche la paix dans la dignité, le respect et l’attachement à ses droits et propriétés historiques et la défense de son peuple et Civilisation, source éternellement vivante de la nôtre. Le nouveau président Trump en est bien conscient et y est profondément attaché : c’est aussi sa propre civilisation et celle de l’Amérique blessée.
      Si paix il y aura contre la guerre que lui mènent ses agresseurs, ce sera celle d’Israêl et de personne d’autre, pas la leur et de leurs souteneurs quoiqu’ils fassent : qu’ils en soient désormais rassurés, quoiqu’ils fassent.

    20. Espoir

      Il fait une drôle de tête le criminel palestinien.
      Comme notre minuscule clown national, abbas donne des conseils à Trump, voire le menace.
      Attention les rats deviennent agressifs face aux lions!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *