toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Marginalisé pour son antisémitisme, Mel Gibson demande pardon à Hollywood


Marginalisé pour son antisémitisme, Mel Gibson demande pardon à Hollywood

.

Mel Gibson est traité par ses pairs du monde du cinéma comme un paria depuis une décennie, pour ses propos antisémites. Pour l’acteur américano-australien, le temps du pardon est arrivé.

Tout a commencé en 2006 avec son arrestation en excès de vitesse et en état d’ébriété, et sa tirade antisémite. Il avait déversé un torrent d’insultes antisémites sur un policier à Malibu, affirmant que les Juifs étaient responsables de toutes les guerres de l’histoire et proférant des propos sexistes et menaçants envers la police. L’acteur avait présenté des excuses, puis avait été condamné à trois ans de mise à l’épreuve. Depuis, il n’a obtenu qu’une poignée de rôles dans des films improbables ou mal reçus. Aux antipodes de l’adulation dont il a bénéficié grâce à “ Mad Max ” et à “ L’arme fatale ”. Son statut de star internationale a été renforcé par son Oscar pour “ Braveheart ” (1996), qu’il a produit et réalisé.

Un nouvel espoir

Dans quelques jours sort la nouvelle création de ce fervent catholique, “ Tu ne tueras point ”. Pour ce film qui se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale avec la religion en fil rouge, l’acteur sexagénaire espère que les cinéphiles auront la mémoire plus courte que les patrons d’Hollywood. Le film raconte l’histoire vraie de Desmond Doss, interprété par Andrew Garfield, qui s’engage dans l’armée, déterminé à sauver des vies sur la ligne de front en tant que médecin mais qui refuse de porter une arme à feu, par conviction. “ Cela met en lumière ce que cela signifie pour un homme de conviction et de foi de se retrouver dans une situation infernale… et, au milieu de ce cauchemar, cet homme est en mesure d’approfondir sa spiritualité et d’accomplir quelque chose de plus grand ”, a expliqué Mel Gibson, lors d’une conférence de presse à Beverly Hills.

Interrogé sur sa propre foi, il a semblé mal à l’aise et a simplement répondu qu’il était “ imparfait ” et un “ mauvais pratiquant ” qui pourrait retenir quelques leçons de la vie de Doss. Au vu des critiques, le retour de l’acteur derrière la caméra devrait être un succès. C’est sa première réalisation depuis “ Apocalypto ”, sorti en 2006.

Scandales et mise à l’écart

Il avait déjà été taxé d’antisémitisme après la sortie du controversé “ La Passion du Christ ” (2004), qu’il a réalisé. Peu après l’incident de Malibu, Mel Gibson et sa femme Robyn s’étaient séparés après 26 ans de mariage.

L’acteur a ensuite connu une traversée du désert, n’obtenant plus de tête d’affiche sur grand écran jusqu’au thriller policier “ Hors de contrôle ” (2010), tièdement accueilli. Mais les scandales ne se sont pas arrêtés.

En 2011, il a échappé à la prison en admettant avoir frappé son ex-compagne, la Russe Oksana Grigorieva. L’acteur, qui va bientôt être père pour la neuvième fois, avait notamment été condamné à trois ans de mise à l’épreuve. Son rôle dans “ Le complexe du castor ”, réalisé par sa proche amie Jodie Foster, a été salué par les critiques mais n’a pas attiré le public. Selon le magazine Entertainment Weekly, les spectateurs ont boudé l’acteur aux yeux bleu.

Et son parcours reste toujours émaillé d’accusations d’antisémitisme et de comportement violent, ce qu’il dément vigoureusement. Dans un récent podcast avec le magazine Variety, il a confié essayer de mettre l’incident de 2006 derrière lui mais qu’il était “ agaçant ” que ce soit en permanence rappelé. “ Dix ans ont passé. Je me sens bien. Je suis sobre, tout ça c’est pour moi quelque chose de vague dans le passé ”, a-t-il dit. Les recettes du premier week-end d’exploitation en Amérique du Nord de “ Tu ne tueras point ” devraient indiquer si le public l’a pardonné. “Hollywood et le public en général ont la volonté de donner une nouvelle chance aux réalisateurs ayant atteint des sommets ”, a relevé Jeff Bock, analyste de la société spécialisée Exhibitor Relations. “ Gibson a prouvé qu’il avait la fibre du réalisateur qui transcende les programmations des multiplexes, souvent médiocres. Avec ‘Tu ne tueras point’, il semble aussi avoir le soutien des critiques, ce qui est prometteur ”, a-t-il estimé.

Source





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Marginalisé pour son antisémitisme, Mel Gibson demande pardon à Hollywood

    1. Pinhas

      Qu’il dégage de nos écrans ce sale antisémite .

      Régulièrement nos chaines de tv passent et rererepassent les films dans lesquels ce sale c.. est présent et régulièrement je ne les regardent pas .

      Ce débile n’a qu’a tourner des films pour LES MUZZ.

    2. Armand Maruani.

      Il est cuit qu’il arrête son cinéma .

      Son prochain film  » Ali Baba et les 40 voleurs  » il le tournera en enfer , ce ne sont pas les figurants qui manqueront .

    3. Pinhas

      Son pardon = J’ai besoin de fric alors je sors ma carte joker  » Pardon  » .

      Un antisémite pauvre reste un antisémite .

      Pour sa repentance et pour prouver sa bonne foi, qu’il se fasse circoncire en direct sur NBC et la peut-être ………

    4. ATLAN

      Hollywood et tenu par les plus grands producteurs et acteur et souvent de confession juive Spielberg lui avais envoyé une lettre pour condamner son antisémitisme viscéral et maintenant Gibson s’aperçoit qu’il est allé trop loin et vu la puissance juive à Hollywood il n’avait pas le choix que de se soumettre et s’excuser il était tempd sinon sa carrière était finie

    5. Je me demande...

      Juste une question… si toutefois elle passe la barrière de la modération… On n’a pas le droit d’être antisémite (et c’est tant mieux), en revanche on a le droit d’être anti-musulman ?

    6. amram

      est ce que les juifs massacrent violent brulent pillent detuisent egorgent mettent 250 enfants chretiens dans une machine a pain pour les reduire en bouillie?les juifs ont ete l’objet de tant de massacres pogrom shoah etc… mais ne se sont jamais comportes de la sorte
      et ne venez pas dire qu’ils martyrisent les pooooovres palestiniens sinon je vous renvoie a l’histoire d’Israel depuis 3000 ans
      vous etes ignare et indigne d’interet
      allez vivre a gaza puisque vous aimez tant les musulmans

    7. amram

      @ je me demande
      suite
      est ce que ce sont les juifs qui ont tue au bataclan a nice j’en passe et des meilleures !!!
      votre question a elle seule pue m’antisemitisme

      je suis curieuse de votre reponse argumentée

    8. Pinhas

      @Je me demande…

      Vous êtes hors sujet .

      Mel Gibson n’a jamais été anti musulman mais antisémite .

      Mais pour répondre tout de même à votre question , je dirais ,oui on a le droit en ces jours d’être ou de devenir anti musulman au vu des atrocités perpétrées par cette secte mortifère au nom d’un D… . et ce dans le monde entier.
      Donc je vous pose la question : A ce jour pourquoi être antisémite ?

      Le peuple Juif est un peuple de paix qui ne tue pas au nom de quiconque , un peuple qui s’assimile partout dans le monde en imposant aucune dictature ni loi ou coutume religieuses.

      Ce qui dérange les antisémites c’est que le temps du mouton est révolu .
      Les Juifs ne se laissent plus faire et prouvent qu’ils peuvent se défendre et repousser les ennemis de la vie et de la Liberté .

    9. AlbertJeanJean

      Personnellement je m’en moque pas mal que Mel Gibson soit antisémite ou pas, il a le droit d’avoir ses opinions même si je trouve ça déplorable.
      C’est d’abord un très bon réalisateur ( et oui ça m’arrive de lire du Céline ou de revoir la traversée de Paris de Claude Autant Lara) alors peu importe.
      Par contre son dernier film est d’une bigoterie mielleuse qu’il dissimule derrière un océan de violence, une vraie ode à une forme de djihadisme chrétien, et là en tant qu’oeuvre d’art ça devient très moyen. On à l’impression d’avoir allumé la télé et d’être devant un publi reportage sur la chaîne EvangelisteTV.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *