toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Chuck Berry et Phil Chess, l’un noir et l’autre juif ont contribué à créer la légende du Rock’n’Roll


[Vidéo] Chuck Berry et Phil Chess, l’un noir et l’autre juif ont contribué à créer la légende du Rock’n’Roll

Phil Chess est décédé à l’âge de 95 ans, le 19 octobre 2016. Le lendemain de l’anniversaire de Chuck Berry, qui fêtait ses 90 ans. Les 2 hommes, l’un noir, l’autre juif, tous deux américains, ont contribué ensemble à créer la légende du Rock’n’Roll, en compagnie de Leonard Chess, frère aîné de Phil. 

phil-leonard-chess-jewpop

Leonard Chess et son petit frère Phil, c’est la Yiddish Connection version music. Jeunes, les 2 frangins ont un petit air de Meyer Lansky et de Bugsy Siegel, quand ils vont négocier un prêt à la banque sanglés dans leurs costumes croisés en flanelle. Leonard s’est fait tout seul, comme la plupart de ces immigrants juifs venus de Russie ou de Pologne, mais il s’épaulera toujours sur son petit frère Phil. Leur histoire commence dans un shtetl de Pologne, dans les années 20. Leur père, charpentier, part le premier en Amérique, espérant gagner assez d’argent pour faire venir sa famille et fuir définitivement la misère et les persécutions antisémites. Leonard se prénomme encore Lejza et Phil Fiszel, quand ils débarquent aux USA en 1928, âgés de 11 et 7 ans, avec leur mère, frères et soeurs.

Dans une interview accordée au magazine Vanity Fair en 2008, Phil Chess expliquait que le goût prononcé que son frère et lui avaient pour le blues était tout naturel : « On est nés avec… » racontait-il, « Dans les années 20, quand tu étais juif en Pologne, tu avais forcément le blues, il était partout ! ». Leonard Chess était un businessman avisé, démarrant avec un commerce d’alcools dans le quartier noir de Chicago, devenant ensuite propriétaire d’un club, le Macomba Lounge, où se produisaient musiciens de blues et jazzmen dans les années 40, pour finir enfin patron d’une maison de disques. Et quelle maison de disques ! Chess Records, qui imposera Chicago comme capitale mondiale du blues, contribuera à l’éclosion du Rock’n’Roll et à l’émergence des Rolling Stones.

leonard-chess-jewpop

Leonard et Phil s’identifient immédiatement aux jeunes musiciens noirs de Chicago. Les Chess ont fui les persécutions qui s’abattent sur les juifs en Pologne, tout comme Muddy Waters (de son vrai nom McKinley Morganfield) a fui celles que subissent les Noirs dans le sud des États-Unis. Leonard et son frère sont des durs. Ils affectionnent tout particulièrement l’argot, souvent obscène, qu’ils ont appris enfants dans les rues du quartier juif de Chicago, qui jouxte le ghetto noir. Si quelqu’un avait le malheur de sortir une lame de sa poche au Macomba, Leonard dégainait son revolver. Mais les deux frères n’allaient pas devenir des clones de Meyer Lansky. Phil est mobilisé pendant la guerre et à son retour, Leonard lui propose de le rejoindre au Macomba. L’aîné est un visionnaire, qui a vite compris que les Noirs des États du Sud, émigrés en masse dans les villes du Nord, seront avides de nouvelles musiques. Il va répondre à leurs aspirations avec ce blues urbain, électrique et puissant, bientôt dénommé « Chicago Blues », qu’il va faire connaître avec son label en produisant d’abord les artistes qui jouent sur la scène de son club.

Muddy Waters sera le premier d’une longue liste, Who’s Who du blues – à l’exception de B.B. King, qui ne figurera pas dans l’écurie Chess. Howlin’ Wolf, Willie Dixon, Sonny Boy Williamson, Little Walter, Jimmy Rogers, John Lee Hooker, Buddy Guy, Otis Rush, Koko Taylor… Ces musiciens légendaires feront partie de l’écurie Chess, tout comme les stars du Rock’n’Roll Chuck Berry et Bo Diddley, ou encore la diva soul Etta James.

Alain Granat

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “[Vidéo] Chuck Berry et Phil Chess, l’un noir et l’autre juif ont contribué à créer la légende du Rock’n’Roll

    1. Jacques B.

      Les deux hommes qui ont écrit le tube d’Elvis Presley « Jailhouse Rock » étaient également juifs : Jerome Leiber et Mike Stoller.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *