toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Usurper l’identité juive, un délit que l’Unesco encourage vivement


Usurper l’identité juive, un délit que l’Unesco encourage vivement

CHRONIQUE

Décidément, Israël est bien l’ennemi juré de la communauté internationale! La judéophobie et l’israélophobie  ont la vie longue et personne n’y pourra rien changer. C’est fou, c’est insensé, c’est surréaliste, mais que voulez-vous qui se joue au « Théâtre de l’absurde » sinon une pièce absurde, au sens étymologique du terme : « La Palestine occupée »? Et sous les applaudissements de 52 pays sur les 58 qui y assistaient.

En effet, même si l’adoption le 13 octobre de la Résolution 200/EX25 de l’Unesco intitulée « Palestine occupée », niant tout lien entre les Juifs et le Mont du Temple, a suscité une véritable levée de boucliers et entrainé la suspension de la coopération entre l’État juif et cet organisme, elle a été formellement adoptée par le Conseil exécutif le 18 octobre. sans même qu’on ait besoin d’un autre vote, signe que la France ne regrette nullement de s’être abstenue alors que les Israéliens espéraient qu’elle joindrait sa voix à celles des 6 autres États membres qui se sont prononcés contre.

Ni la condamnation de cette résolution par la directrice Irina Bokova ni celle du Président du Conseil exécutif, Michael Worbs, n’ont pu en retarder l’adoption et  « donner une chance au dialogue » comme le souhaitait le Président. Car  il faut tout mettre en œuvre pour « sauvegarder le patrimoine culturel palestinien et le caractère distinctif de Jérusalem-Est » qu’Israël tente de judaïser! Qui plus est, le 26 octobre, une autre résolution quasi identique à la première, est votée par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO.  Elle ne mérite même pas qu’on lui consacre une seule ligne car, comme l’a déclaré l’ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO, Carmel Shama-Hacohen, il ne s’agit que d’une « résolution absurde contre l’État d’Israël, le peuple juif et la vérité historique».

Mais force est de constater que les Palestiniens arrivent toujours à leurs fins : la Vieille ville de Jérusalem appartient désormais aux Arabes! Ainsi en a décidé l’Unesco, l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture. Les Juifs n’y ont aucun droit puisque cette organisation a décrété qu’il n’existe aucun lien entre les Juifs et le lieu le plus saint du judaïsme.

Évidemment, la Ligue arabe a salué  une « décision historique » qui « invalide les allégations israéliennes en ce qui concerne Jérusalem », et les Palestiniens se sont dits totalement satisfaits. Et  ils ont de quoi pavoiser!

Bravo, les Palestiniens! C’est ce que m’inspire cette résolution.

Vous avez de quoi être fiers!

En matière d’usurpation d’identité, vous êtes champions!

Non seulement vous vous emparez de l’histoire juive, et vous accusez Israël de mentir, mais vous réussissez à convaincre la communauté internationale que c’est vous qui êtes détenteurs de la vérité! Que c’est Israël le voleur! Jamais, à ma connaissance, dans l’histoire de l’humanité, un peuple n’a réussi un tel « exploit » : se faire passer pour autre que ce qu’il est, qui plus est en endossant l’identité d’un autre peuple.

Rappel des faits

– Premier vol : L’identité juive  Votre premier coup d’éclat a été la création de votre peuple baptisé « palestinien » qui, jusqu’en 67, n’existait pas. Vous savez que vous êtes des Arabes, (Égyptiens, Jordaniens, Syriens, Irakiens et autres), musulmans en majorité, que les récits et les déclarations  de musulmans connus peuvent en témoigner. Tout comme vous savez que dans tous les manuels  d’histoire, dans tous les récits de voyageurs, les mots Palestine et Palestiniens renvoient à l’État juif et aux Juifs. Et les preuves ne manquent pas : le recensement de 1695 ne comporte que des noms juifs, pas un seul nom arabe; le drapeau de la Palestine était frappé de l’étoile de David, ce que confirme le Larousse de 1939; …. Vous-mêmes nous fournissez une preuve éclatante : avant 67, vous considériez l’étiquette « palestinien » comme une insulte, parce que, justement, l’insulte suprême est pour vous d’être traité de juif.

Comme ni les guerres de 48 et de 67 ni le terrorisme ne vous ont permis de chasser les Juifs de leur terre, vous avez envisagé un autre moyen : usurper aux Juifs leur identité (« voler »!, traduction littérale de l’anglais)! Leur« erreur » a été de vouloir récupérer le nom Israël qui était celui de leur Terre avant que les Romains, pour les humilier, ne le remplacent par Palestine. Vous avez pris alors délibérément l’identité juive dans le but de « réaliser des actions frauduleuses », comme prétendre que vous êtes titulaires de la Terre d’Israël (en effet, les Palestiniens y étaient depuis des millénaires), donc que vous y avez des droits, que l’histoire juive n’est pas juive, mais palestinienne (en effet, c’est bien celle des Palestiniens puisque c’est ainsi qu’on appelait les Juifs)  et qu’elle vous a été volée. Ce que vous avez fait porte un nom : cela s’appelle de l’escroquerie! Mais bien qu’il considère l’usurpation d’identité comme une infraction pénale, bien qu’il sache que de tout temps le mot « palestinien » a désigné les Juifs vivant en Israël-Palestine,  l’Occident a entériné la création d’un nouveau peuple dit « palestinien », et ennemi numéro 1 du vrai peuple palestinien, et ce même en l’absence de preuves! C’est que pour les pays occidentaux voler l’identité juive n’est pas un crime!

– Deuxième vol : les lieux saints juifs Encouragés par cette victoire, vous continuez sur votre lancée. Pour être un peuple, il faut avoir une histoire commune, des traditions, un État, etc. Qu’à cela ne tienne! Vous allez procéder au révisionnisme et au négationnisme de l’histoire juive! Mieux : vous allez vous approprier cette histoire et accuser les Juifs de vous l’avoir volée. Technique très prisée, on le sait,  des pervers narcissiques manipulateurs ! C’est ainsi que les lieux saints juifs, récupérés lors de la Guerre des Six jours après avoir été sous contrôle jordanien  (et non palestinien, la Palestine n’existant pas) de 1948 à 1967 et interdits d’accès aux Juifs,  vont devenir des lieux saints musulmans.  Et vous allez procéder par étapes comme vous l’avez toujours fait.

– 1ère étape : Hébron, Hevron en hébreu, est rebaptisée « Al Khalil ». Vous n’ignorez pas (1) que c’est à Hébron que David fut sacré roi et qu’il fit de cette ville la capitale du Royaume de Juda; (2) que c’est dans cette ville que les Patriarches – Abraham, Isaac et Jacob- et leurs épouses furent enterrés. Mais qu’importe l’Histoire!

– 2ème étape : Le Tombeau de Rachel : Troisième lieu saint du judaïsme depuis 1700 ans est rebaptisé « Mosquée Bilal bin Rabah ». Pour islamiser « La Tombe de notre maman Rachel », vous avez procédé, comme toujours, PAR ÉTAPES :

1990 : Le Tombeau de Rachel change de nom, devient la  « Mosquée Bilal bin Rabah »;

2010 : Vous obtenez de l’Unesco qu’il définisse le Tombeau de Rachel comme étant une mosquée! Et cela bien qu’il n’y eut jamais de mosquée! Et l’Unesco s’exécute!

2015 : L’Unesco adopte une résolution dans laquelle il est dit que le site « tombe de Rachel »/ »Mosquée Bilal bin Rabah » est «une partie intégrante de la Palestine ». Seuls 6 pays sur les 58 États membres du Conseil exécutif se sont prononcés contre cette résolution!

– 3ème étape : Le Caveau des Patriarches : Deuxième lieu saint du judaïsme après le Mont du Temple est  rebaptisé « Haram Ibrahim » (Mosquée d’Ibrahim). En octobre 2015, à la faveur d’une déclaration de l’Unesco (6 voix contre seulement sur 58!), ce lieu saint devient un site musulman! À cette même date, les Palestiniens avaient souhaité islamiser en même temps le Kotel (le Mur occidental), mais le Conseil refusa. C’en était trop pour une même résolution!  Mais votre « militant pour la paix » savait bien ce n’était que partie remise. Qui plus est, il gagnait à attendre puisque, un an plus tard, le 13 octobre 2016, il obtiendrait que Jérusalem soit décrite comme la « capitale occupée de la Palestine »!

– 4ème étape : Le Mont du Temple : Premier lieu saint du judaïsme fut rebaptisé « Al-Haram Al Sharif ». Déjà en 1996, Arafat en parlant du Kotel avait déclaré « Ce n’est pas du tout le mur des Lamentations, mais un sanctuaire musulman ». Et son successeur, « l’ange de la paix », a commencé par exiger des médias occidentaux que le  Mont du Temple  soit remplacé par « Esplanade des mosquées ». Et il a obtenu satisfaction! Ainsi, grâce à lui, un mensonge est devenu, à force d’être répété, une vérité.

Avril 2016 : Un autre de vos coups d’éclat, et non des moindres : le 14 avril,  le Conseil exécutif de l’Unesco votait sans difficultés la Résolution 199/Ex33 intitulée « Palestine occupée » et dans laquelle Israël est qualifié à maintes reprises de « Puissance occupante ». Surtout, le texte nie tout lien entre les Juifs et Jérusalem. Comme toujours, seules 6 voix ont osé se prononcer contre (États-Unis, Allemagne, Royaume Uni, Pays-Bas,  Lituanie et Estonie). Cette résolution, pour le moins scandaleuse par son caractère négationniste,  faillit entrainer une rupture entre la France et Israël. Mais la « mère des arts, des armes et des lois », inquiète des conséquences sur le processus de paix qu’elle veut relancer,  s’empressa de ramener le calme en reconnaissant qu’elle avait commis une erreur en votant pour cette résolution. Hollande avait dit regretter cette résolution « fâcheuse », et Manuel Valls avait déclaré qu’il « Il y a dans cette résolution de l’Unesco des formulations malheureuses, maladroites, qui heurtent et qui auraient dû être incontestablement évitées, comme ce vote ». Et on assura l’état juif que pareille erreur ne se reproduirait plus.

Octobre 2016 : Alors que tout le monde a encore en mémoire la Résolution 199 qu’on peut qualifier de négationniste, voilà que l’Unesco, en dépit du tollé que cela avait déclenché en avril, récidive : la Résolution 200/EX25 intitulée « Palestine occupée » nie tout lien entre le peuple juif et le Mont du Temple. Pour mieux s’en convaincre, les membres du Conseil exécutif éliminent toute terminologie qui renvoie au judaïsme et se cantonnent au  toponyme arabe. Exception faite de 6 pays qui ont eu le courage de privilégier la vérité et la justice et qui méritent qu’on les salue  (États-Unis, Allemagne, Royaume Uni, Pays Bas, Lituanie et Estonie), les autres ont choisi de s’abstenir, conscients que le nombre de voix pour était suffisamment élevé pour vous permettre de remporter cette victoire tant attendue.

Et voilà comment au fil des ans, les trois lieux saints juifs ont été progressivement islamisés (3è, 2è puis le 1er), du moins important au plus important. Comme on peut le constater, la terminologie exclusivement arabe adoptée par l’Unesco contribue à la négation du lien qui unit les Juifs au Mont du temple, mais aussi à leurs principaux lieux saints, et en fin de compte à la Terre d’Israël.

Pour réussir,  il vous fallait le soutien des Occidentaux. Depuis que vous êtes membres de l’Unesco, vous multipliez les demandes et vous obtenez satisfaction. Et ce même si vous allez à l’encontre de toutes les preuves historiques, archéologiques, bibliques et culturelles! De toute façon, personne ne vous a demandé de prouver que ces lieux étaient musulmans avant que, selon vos dires,  l’État juif ne les judaïse. Poursuivez votre lutte :  encore un peu de patience, puisque Obama vous a demandé d’attendre la fin des élections américaines pour présenter toute autre demande, mais soyez assurés qu’avec le nombre d’idiots utiles qui vous appuient, vous remporterez la victoire.

La prochaine question à l’ordre du jour règlera sans le moindre doute ce que vous appelez « les colonies » et vous offrira sur un plateau d’argent la Judée et la Samarie. Bientôt, au rythme auquel vont les choses, vous vous dites sans doute que, grâce à l’Unesco, on ne parlera plus de « Palestine occupée » ni de « Puissance occupante ». Vous aurez atteint votre objectif : la totalité d’Israël vous appartiendra! Il faut avouer que ni les Chypriotes, ni les Tibétains, ni les Kosovars, ni aucun des peuples qui connaissent des conflits de territoires  ne peut se vanter d’avoir accompli ne fût-ce qu’un seul de vos exploits.

Le secret de votre réussite? Votre ennemi : le peuple juif

C’est que, dans votre « malheur », vous avez une chance que beaucoup de peuples vous envient : votre « Puissance occupante »,  source de toutes vos souffrances, c’est l’État juif, donc les Juifs. Un pays dont les États membres de l’Unesco, vendus depuis fort longtemps à votre cause, refusent de reconnaitre l’émancipation. Alors, donnez vous la peine de demander, et vous obtiendrez! Le problème avec ces multiples résolutions, ce n’est pas tant qu’elles encouragent le terrorisme que le fait qu’elles révèlent combien l’antisémitisme est encore bien vivant au sein d’une organisation qui a pour mandat de veiller sur la paix.

Et Israël, « la Puissance occupante », dans tout cela?

La Résolution du 18 octobre fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase et obligea Israël à réagir. Israël a suspendu sine die toute activité avec cette organisation qui prône rien de moins que sa mise à mort. Que les pays arabes nient l’histoire juive et soutiennent les résolutions de l’Unesco, cela se conçoit aisément. Mais que des pays occidentaux en fassent autant nous semble pour le moins scandaleux et ce d’autant plus que cette résolution conduit indirectement à contester l’existence de Jésus. Avec ce vote, qui s’ajoute à tous les précédents, Israël a vécu de grosses déceptions puisque les pays « amis » (la France, l’Espagne, la Suède, la Russie et la Slovénie) l’ont abandonné. Mais la plus lourde de ces déceptions est venue de la France qui, abandonne « les arts et les lois », pour cautionner des mensonge et se cantonner désormais « aux armes », qu’elles soient verbales ou autres. D’ailleurs, ces pays devraient avoir honte de leur choix puisque la directrice et le président de cette organisme le déplorent. Même le le Premier ministre italien a apporté son soutien à Israël et déclaré à RTL « Je trouve la résolution de l’Unesco — qui a décrété, avec l’abstention de l’Italie, que le Mur des Lamentations de Jérusalem, le Kotel, est arabe — incompréhensible et erronée. »

La Vérité triomphe toujours!

Avant d’achever, « chers amis palestiniens », le compte-rendu de vos « exploits », je voudrais vous ouvrir les yeux. Cessez de proclamer que vous voulez vivre en paix dans votre État aux côtés d’Israël alors que tous vos agissements vont à l’encontre de ce que vous dites. Si vous avez pu aller aussi loin dans le mensonge, c’est essentiellement parce que l’État juif vous a laissé faire. Maintenant il est temps de remettre les pendules à l’heure, maintenant votre jeu est découvert, il faut que les Juifs mettent un terme à cette usurpation d’identité, faute de quoi ils risquent fort de le regretter. Il faut que la Vérité, la Vérité vraie vous soit présentée.

Premièrement, il faut que vous admettiez (1) que le peuple palestinien d’aujourd’hui a été inventé par Arafat; (2) qu’Israël n’a pris la terre de personne, que les Juifs sont revenus sur leur Terre.

Deuxièmement, il faut que vous cessiez de vous bercer d’illusions et que vous compreniez que les victoires que vous avez remportées à l’Unesco ne changeront rien à rien. Si vous croyez

– qu’Israël va vous abandonner la Vieille ville,

– que l’État juif,  sous la pression de l’ONU avec la France en tête, va renoncer au plus haut lieu saint juif, le Mont du Temple;

– qu’il va abandonner ses morts qui reposent dans le cimetière du Mont des Oliviers et dans celui du Mont Herzl;

– que vous allez vous installer bientôt à  la Knesset, faire du Musée Yad Vashem le musée de vos « martyrs »;

– que Abou Mazen occupera bientôt la résidence de Benjamin Netanyahou;

Alors, « amis » permettez-moi de vous dire que vous rêvez en couleurs, que vous êtes totalement déconnectés de la réalité.  Vous n’aurez RIEN de tout ce que vous convoitez! Et vous verrez toujours l’étoile de David bercée par le vent dans le ciel de Jérusalem!

Troisièmement, sachez que la France vous trompe en vous laissant croire qu’elle va obtenir de l’ONU que soit créé unilatéralement l’État palestinien. Vous croyez pouvoir rompre ainsi avec le processus des négociations et obtenir votre État – et plus tard le tout Israël-  sans devoir consentir le moindre sacrifice. Certes, cela vous convient, j’en conviens! Mais vous vous trompez, « amis »! Vous vous trompez! S’il suffisait d’une majorité à l’ONU, votre État aurait été créé depuis fort longtemps. D’ailleurs, la France sait bien que par sa prise de position lors des 2 dernières Résolutions , elle a vu s’évanouir à tout jamais – du moins nous l’espérons- le rêve qu’elle caresse depuis fort longtemps, celui d’arbitrer ce conflit, de réussir là où les Américains ont échoué. Mais aussi, par conséquent, celui d’éradiquer le terrorisme, ce dont l’avait assuré son ami Abou Mazen. Ce vote est le dernier clou planté dans le cercueil des négociations de paix! Et même des pays comme l’Égypte qui voulaient croire en une résolution du conflit vont devoir y renoncer.

Conclusion : L’Unesco, de toute évidence, est un organisme qui a pour objectif de dresser les peuples contre l’État juif, un organisme vendu à la cause des « Palestiniens ». Les juifs judaïsent la Terre Sainte! Et l’Unesco se « palestinise »! Et pour satisfaire Abbas l’Usurpateur, la fin justifie les moyens, incluant le vol de l’identité culturelle et historique du peuple juif. Pour effacer toute trace de la présence des Juifs à Jérusalem, tous les moyens sont bons. Un exemple parmi tant d’autres : l’Unesco, une organisation qui est censée promouvoir la culture, veut interdire les fouilles archéologiques dans Jérusalem-est! Bien sûr, la raison de cette condamnation est évidente : chaque découverte confirme la présence millénaire des Juifs sur la Terre d’Israël. Et contredit par le fait même le Communiqué du ministère palestinien de l’information selon lequel « Il n’y a pas de preuve tangible qu’il y ait la moindre trace ou le moindre vestige juif que ce soit dans la vieille ville de Jérusalem ou dans le voisinage immédiat ». Alors, exit les découvertes archéologiques, exit les recherches scientifiques! Exit la Sainte Bible, les manuels d’histoire, et même l’Histoire de l’humanité en 7 volumes produite par cette organisation, une Histoire qu’il va falloir revoir ! On balaie tout, toutes les réalités, de quelque ordre que ce soit, même celles d’ordre juridique pour laisser place au Coran- auquel on fait dire ce qu’on veut bien lui faire dire, sachant pertinemment que nul n’en contestera l’authenticité- et place aux mensonges qui seront répétés ad nauseam pour en faire des vérités. L’Unesco falsifie l’histoire, encourage le révisionnisme et le négationnisme. Voter des résolutions destinées à nier les liens qui unissent le peuple juif à la Terre d’Israël, «  C’est aussi absurde, comme l’a dit Netanyahou,  que de nier le lien entre la Grande Muraille de Chine avec le peuple chinois, avec la Chine ».

Aucun historien digne de ce nom n’apportera sa caution aux déclarations de cet organisme dont tous les propos, tous les actes sont justement sujets à caution! L’Unesco n’a plus aucune légitimité! Et dire que cette organisation se donne pour mission « de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations »! Heureusement – ou dommage de mon point de vue- que le ridicule ne tue pas! Alors, avec Emanuel Nahshon, le porte-parole du ministère des affaires étrangères israélien, proclamons : « Vive la Jérusalem juive ! ».

 © Dora Marrache pour Europe-Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Usurper l’identité juive, un délit que l’Unesco encourage vivement

    1. anonymous

      Idem ad nauseum de cette organisation vendue à l’islam politique derrière laquelle nombre de pays, dont la France, s’empressent de s’engouffrer au nom d’intérêts privés dont on taira le nom. Buerk !

    2. Dora Marrache

      Merci, Jacques pour vos encouragements!

      Il fallait absolument faire un récapitulatif de tout ce que les « Palestiniens » ont obtenu en procédant par étapes. Jusqu’où allons-nous?

      De toute façon, ils se gargarisent de victoires qui n’iront jamais plus loin que sur le papier, des papiers tout juste bons pour la poubelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *