toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Révisionnisme : Quand l’Académie de Montpellier réécrit l’histoire antique du peuple Juif au profit de la « Palestine »…


Révisionnisme : Quand l’Académie de Montpellier réécrit l’histoire antique du peuple Juif au profit de la « Palestine »…

REVISIONNISME

C’est par un pur hasard que je suis tombé sur un article diffusé par l’Académie de Montpellier devant servir de « ressource » aux professeurs de son ressort. Cet article s’intitule « Quel est l’origine de l’antisémitisme ?« .

Or dès la première phrase de l’article la stupéfaction m’étreint… Lisez plutôt :

« L’antisémitisme représente une attitude d’hostilité à l’égard des sémites, c’est-à-dire des Juifs et des Arabes. Mais très rapidement, le mot antisémitisme va désigner le racisme particulier à l’égard des Juifs qui s’est développé dès l’Antiquité« 

Ainsi donc, selon cette « ressource » l’antisémitisme serait une hostilité à l’égard des sémites, « les Juifs et les Arabes » !

Outre l’absurdité historique d’un hypothétique lien entre l’antisémitisme et les « sémites » (terme linguistique désignant des langues ayant des racines communes), c’est surtout lier l’antisémitisme aux Juifs ET aux Arabes qui provoque la stupéfaction.

Le mot antisémitisme a été inventé en 1879 par un journaliste allemand, Wilhelm Marr, pour désigner la haine des juifs, pratiquants la religion des Hébreux. Wilhelm Marr publie en mars de cette année-là un pamphlet intitulé : « La victoire du judaïsme sur la germanité considérée d’un point de vue non confessionnel. » Dans la foulée, il participe le 26 septembre 1879 à une réunion en vue de la création d’une «Ligue des antisémites» (Antisemiten-Liga).

Dès le 2 septembre 1879, le journal juif Allgemeine Zeitung des Judenthums révèle le projet de Wilhelm Marr de créer aussi un hebdomadaire antisémite («antisemitische Wochenblatt»). C’est ainsi qu’apparaît pour la première fois un mot appelé à une sinistre diffusion.

Etymologiquement, le mot « antisémite » tire son origine de Sem, fils de Noé et ancêtre d’Abraham. Les linguistes européens ont identifié une origine commune aux langues hébraïque, arabe, araméenne, assyrienne et guèze (éthiopien ancien). En souvenir de la Bible, ils ont rangé toutes ces langues sous l’épithète sémitique.

En employant le mot « antisémitisme » pour désigner la haine des juifs et d’eux seuls, Wilhelm Marr et ses émules commettent une erreur : du fait de l’étymologie se rapportant à un groupe linguistique, sans rapport directe avec la haine des Juifs, le mot anti-juif aurait été mieux adapté. Mais la tradition historique a définitivement adopté depuis plus de deux siècles le mot antisémite pour désigner exclusivement la haine des Juifs.

Mais en aucun cas ce terme n’a jamais désigné la haine des Arabes contrairement à ce qu’affirme la « ressource » de l’Académie de Montpellier. A noter au passage que le professeur ayant rédigé cette « ressource » n’est pas bien informé puisqu’il date la création du mot « antisémite » à 1873 au lieu de 1879.

Mais en poursuivant la lecture de cette « ressource », on comprend tout de suite où le rédacteur veut en venir. Lisez plutôt :

« Le peuple juif se constitue en Palestine au moins 1 800 ans avant l’ère chrétienne, et affirme qu’il a été élu, c’est-à-dire choisi par Dieu« 

Oui, vous avez bien lu le peuple Juif se constitue en Palestine !

Poursuivons la lecture édifiante :

« Installés en Palestine, les Juifs vont être envahis par les Grecs (300 av. J.-C.)« 

L’auteur de cette « ressource » enfonce le clou: les Juifs se sont constitués et sont installés en « Palestine » dès 1800 avant l’ère chrétienne.

Ne nous attardons pas sur la connotation péjorative résidant en fin de phrase « affirme qu’il est le peuple élu choisi par Dieu » qui pourrait laisser penser à un esprit taquin que le rédacteur n’aime guère l’histoire du peuple Juif…

Stupéfaction et colère à la lecture d’une « ressource » qui va ainsi diffuser un mensonge historique venant accréditer les thèses de la propagande arabe : les Juifs se seraient installés sur une terre palestinienne et donc appartenant à un peuple qui aurait vécu là avant eux, les « Palestiniens ».

Il faut donc rappeler à l’Académie de Montpellier que le mot « Palestine » n’a été inventé qu’en 135 après Jésus Christ par l’empereur Hadrien qui finit par venir à bout de la grande révolte juive de Bar Kohba. Il change le nom de « Judaea », la Judée, et la nomme « Palaestina« . Il renomme également la ville de Jérusalem et l’appelle « Aelia Capitolina» pour effacer à jamais le souvenir des Juifs et surtout les humilier.

« Palaestina » est donc le nom romain, latin, pour désigner la Terre d’Israël après l’an 135 de l’ère chrétienne et jusqu’à cette époque cette terre était désignée sous le nom de Judée.

Il aurait suffi à l’auteur de cette « ressource » de consulter Wikipédia pour connaitre l’origine du mot « Palestine » postérieure de 2 000 ans à l’arrivée des Juifs :

« Le terme « Palestine », dont l’étymologie remonte au mot « Philistins », et qui désigne la région de la Judée, provient des Romains qui renommèrent ce territoire de Provincia Judea en Syria Palæstina en 135, après la révolte de Bar Kokhba vaincue par l’empereur Hadrien, ce afin d’annihiler toute trace de vie juive au sein de cette partie du monde. Ce nom renvoie à celui d’un peuple dont la Bible place la capitale à Gaza, les Philistins.« 

Au delà de l’erreur historique volontaire à propos du mot « Palestine » pour désigner la terre d’Israël, la terre des Juifs, et en rapprochant celle-ci à la première erreur concernant l’antisémitisme, on ne peut douter une seule seconde de l’intentionnalité de vouloir falsifier l’histoire du peuple Juif.

L’auteur de cette « ressource », à travers ces erreurs issues de la pure propagande arabe, tente de faire croire à une légitimité du peuple « palestinien » sur cette terre, et ce, en niant totalement l’histoire antique et biblique.

Ce travail de réécriture de l’histoire à travers le prisme de la propagande arabe n’est ni plus ni moins que du révisionnisme historique au service d’une idéologie.

A travers cette succession d’erreurs énormes, on pourrait même imaginer que l’auteur de cette « ressource » est d’origine arabe…

Mais sans aller jusque là, il est clair que l’Académie de Montpellier, qui diffuse une telle « ressource » à l’attention des professeurs de son ressort, participe consciemment à une entreprise de réécriture historique négationniste au profit de la propagande arabo-palestinienne.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Vous pouvez lire la « ressource » de l’Académie de Montpellier ici







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Révisionnisme : Quand l’Académie de Montpellier réécrit l’histoire antique du peuple Juif au profit de la « Palestine »…

    1. zanaroff

      Un peu de cours d’histoire pour les nuls ne leur feraient pas de mal. Menteurs pathologiques que vous êtes, comme le furent les nazis. Leur doctrine antisémite est à jeter à la poubelle. Cela commence sérieusement à énerver… Mais je crois qu’il y en a un qui s’énerve sérieusement… car on le prend pour un CON. C’est le Dieu d’Israël qui va bientôt manifester sa COLERE. C’est son NOM qu’on attaque, sa SAINTETE qu’on salit. Attention à vos mots avant qu’ils ne se transforment en MAUX. Parce que vous allez souffrir de ces blasphèmes. C’est sa MAIN qui va agir, et punir. et les fléaux de Moïse et d’Elie ne sont pas loin…

    2. verité

      Curieux comme les antisemites st incultes, leur haine les rend aveugles et allergiques a la verite!!!

      Tellement incroyable leur manipulation mensongere et ceci partout mm ds des academies ou plutot de soit disant academies …

      Berk ces menteurs monstrueux l islam va les engloutir puis mourra a son tour comme les romains et ts les autres…Et comme depuis 5777 ans Israel le miracle de la terre sera pr l eternite vivant prospere et fier comme son peuple…

    3. Elia

      C’est la continuité de l’histoire, nier au peuple juif sa terre et son existence !
      Avant on les massacrait, aujourd’hui c’est un peu plus dur, alors, pour les faire disparaitre on réécrit l’histoire.
      Ils se font tromper eux mêmes, la nature ou s’il y a un « Eternel », ne les oubliera pas !

    4. Pinhas

      Et ça a le culot de se nommer académie .

      Canopé qui se nommait voici 1 an CDDP et même CRDP ne trouve pas à l’étage supérieur des arbres de la connaissance mais au troisième sous-sol .

    5. Lanah

      Canope comme son nom l’indique « couvre » toute la France et même au-delà par internet. Les « chères têtes blondes sucent l’antisémitisme dans le lait de leur mère. Où sont nos intellectuels? La Trahison des clercs de Benda reste d’actualité…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *