toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Entretien exclusif] La vision géopolitique d’un identitaire européen


[Entretien exclusif] La vision géopolitique d’un identitaire européen

Au cours de diverses discussions tenues sur le réseau, il est apparu que la position défendue par tel fervent défenseur de l’Europe était partagée par des intervenants se présentant comme juifs. L’un d’eux a suggéré que soit écrit un petit texte à l’intention de ceux de son entourage. Voici ce que le sujet m’inspire, sachant que mon point de vue n’engage que moi-même.

Je voudrais tout de suite clarifier un point. Je n’ai pas l’intention de m’adresser à des juifs. Je ne parlerai qu’à des européens, dont certains sont juifs. En effet il n’existe pas pour moi de juifs en Europe, seulement des européens qui sont juifs. Cela est vrai depuis des siècles. Dans la longue construction de notre civilisation européenne, des juifs ont pris leur part. Je n’ai pas envie de les séparer des autres. Bien sûr, certains ont fait le choix de l’état d’Israël. Mon propos peut néanmoins les concerner doublement : d’abord s’ils ont été européens avant de choisir un autre destin, ensuite s’ils rencontrent, dans leur propre pays, des difficultés semblables à celles que les européens rencontrent chez eux. D’autres sont originaires d’Afrique du Nord ; ceux-là, dès lors qu’ils ont assumé le patrimoine et le destin de l’Europe, n’ont pas à être séparés a priori des autres européens.

En effet, a contrario, on trouve des musulmans installés en Europe, mais il n’existe pas, en dehors de pays comme l’Albanie et peut-être de quelques cas isolés, d’européen musulman. Ce n’est pas un principe, mais une réalité résultant de l’histoire. Ne négligeons pas un constat qui n’a rien, hélas, de réjouissant. D’un côté, chez les identitaires européens, du moins ceux qui sont plus identitaires qu’européens, on compte encore des antisémites ; ceux-là accusent certains juifs d’avoir favorisé l’invasion migratoire de leur pays. De l’autre côté, chez les juifs médiatiques, du moins chez ceux qui sont plus médiatiques que juifs, on note une crainte de tout ce qui est national ; ils ont toujours le souvenir du nationalisme allemand. L’attitude des seconds est renforcée par celle des premiers et vice-versa.

C’est une spirale négative qui s’est ainsi enclenchée. Or cette double aversion est le résultat, chez les uns comme chez les autres, d’une méprise.

En effet, aujourd’hui, ceux qui tiennent à la survie de l’identité européenne comme ceux qui tiennent, plus particulièrement, à celle de l’identité juive, ont des ennemis communs. C’est d’abord un ennemi interne. Du fait de leurs dirigeants, les européens ont sombré dans une décadence morale qui les fait se haïr eux-mêmes. Du fait de certains de leurs représentants bien en vue, c’est notamment le cas de certains européens juifs. C’est aussi un ennemi introduit subrepticement, lequel concerne aussi bien l’Europe qu’Israël. Les vagues migratoires que subit une Europe ne sachant pas s’en protéger sont le pendant de la part croissante de la population arabe en Israël, laquelle ne peut qu’augmenter avec le déséquilibre démographique. C’est encore un ennemi extérieur, qui concerne lui aussi européens et israéliens. Actuellement, l’Europe occidentale est en principe sous la protection de l’OTAN, donc des Etats-unis d’Amérique ; hélas cette protection a conduit à une totale soumission ; le protecteur prétendu veut, à tout prix, empêcher l’émergence d’un concurrent. De l’autre côté, l’état d’Israël est en principe aussi sous protection américaine ; mais on voit que le monde arabe devient plus important qu’Israël aux yeux des gouvernants américains ; il l’était déjà à la création d’Israël. La protection finira par se dissoudre et, ce jour-là, l’Europe, du fait des populations musulmanes installées, ne pourra pas prendre la relève.

Derrière cet éventail d’ennemis communs se cache une redoutable idéologie destructrice. C’est le « mondialisme » transformé en valeur ultime, à savoir l’interdiction aux peuples, quels qu’ils soient, de posséder un « chez soi ».

Ce mondialisme est mis en oeuvre par un clan, qui incarne une « élite » mondiale. Quelqu’un comme José Manuel Barroso en est un remarquable représentant. Avec sa nomination chez Goldman Sachs, il illustre aussi bien l’affaissement de toutes les barrières morales que l’emprise de l’Amérique sur l’Europe. Mais c’est celle d’une Amérique apatride, déculturée, une Amérique qui sert de nid au clan, comme les Talibans pour Al Quaïda. Tarik Ramadan est aussi un membre de ce clan, accueilli par toutes les « élites » intellectuelles. Il illustre l’emprise morale de l’Islam sur un monde sans repères. Ce mondialisme agit avec la complicité de « facilitateurs » intellectuels. Il s’agit des tenants d’une pensée « politiquement correcte », lesquels mettent à l’index tous ceux qui cherchent à défendre leur identité européenne, qu’elle soit chrétienne, païenne ou juive. Ce sont ceux qui voient dans Alain Finkelkraut ou Eric Zemmour des néo-nazis. Une journaliste comme Caroline Fourest est un bon exemple de facilitatrice, dans sa dénonciation symétrique des nationalistes français et des ligues juives, qu’on pourrait fort bien comprendre si cette dénonciation n’était pas assortie de complaisance envers ceux qui se cachent derrière l’antisionisme.

Ce mondialisme connaît aussi quelques théoriciens atypiques. C’est le cas de l’humoriste Dieudonné.

Il prône ouvertement un gouvernement mondial, dans lequel les Européens seraient minoritaires et dans lequel l’état d’Israël n’aurait aucune chance de survivre. En le condamnant pour ses provocations contre les juifs, on a oublié de le combattre pour ce qu’il portait de plus dangereux. Ses incartades ne sont que son point faible. Le clan se sert des facilitateurs intellectuels et des théoriciens atypiques, mais il ne s’enferme pas dans leur chimère de république planétaire. D’abord ils la savent impensable, ne cherchant pas à s’attaquer aux grands blocs homogènes comme la Chine ou l’Inde. Ensuite ce n’est pas ce qu’ils visent. Ils sont favorables à un monde dont les richesses seraient concentrées dans quelques îlots, lesquels vivraient sur le dos de populations brassées, incapables de s’organiser pour résister et donc réduites à une forme moderne de servage. Et ce monde là est en train de se réaliser, sur le continent européen comme dans la grande Palestine. On notera que, dans tout cela, il n’a jamais été question de la France. A aucun moment je ne me suis adressé aux français, parce que je ne veux pas, encore une fois, séparer certains européens des autres. Ce n’est pas un hasard si ceux qui mettent trop en avant la France sont des ennemis de juifs. Ce sont des souverainistes de souche prétendant défendre leur identité et opposant leur nationalité à celle de nos voisins, aussi bien que des immigrés bousculant cette identité et brandissant leur nationalité pour quémander des droits.

Bien sûr tous ceux qui aiment la France ne sont pas à classer parmi ceux-là. Je pense à ceux qui admirent en elle une civilisation, une culture et un art de vivre européens. Bref à ceux qui voient dans la France une sorte d’Europe en réduction. En revanche les vrais souverainistes, qui sont nostalgiques d’une France à la tête d’un empire colonial pouvant tenir tête aux autres états d’Europe, sont prisonniers de cet empire. Il feront cause commune avec les immigrés qui en proviennent et ne pourront jamais défendre leurs concitoyens juifs. Il faut désormais qu’entre tous ceux qui ont à combattre leur ennemi commun cesse tout malentendu. Il n’y a pas besoin de parler d’alliance ; le choix d’un même camp pour tous suffira. La clé pour pour sortir des méfiances est simple. Il ne faut pas distinguer certains européens des autres. Il faut donc promouvoir l’Europe. Ce sera peut-être un long combat, mais il faut le mener.

Pierre de Fer, Européen identitaire.

Texte recueilli en exclusivité pour Europe-israel.org






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 27 thoughts on “[Entretien exclusif] La vision géopolitique d’un identitaire européen

    1. Malcolm Ode

      @ Pierre de Fer

      J’avais hâte de finir de vous lire pour vous dire que j’ai pris un réel plaisir à vous lire! Quel bel éclairage sur une réalité vue dans une perspective bien inspiré. Cet appel à la raison contre l’obscurantisme est très intéressant car il simplifie à l’éternel dichotomie du bien contre le mal, un monde d’ilotes ou de citoyens de la cité.

      Tentative de mise à mort délibé prévisible comme le scorpion sur le dos de la grenouille!

      Pour ma part, je doute que le monde puisse tenir longtemps sous ce régime d’équilibre fictif et qu’on assistera à la première guerre de civilisations planétaire sous peu (les autres conflits étaient territoriaux, commerciaux, ethniques, …) L’enjeu ici n’est rien de moins que la civilisation, et il est peut probable qu’on en revienne un jour à Spartacus! C’est un peu la guerre de Sécession grandeur nature, « sans résultat garantie », IL NE FAUT PAS L’OUBLIER :
      l’ennemi est vicieux à souhait, même contre lui-même!. Au-dessus de tout ce que votre intelligence la plus vicieuse peut concevoir de pire!

      Si la civilisation perd cette bataille, l’homme de Néandertal n’y survivra pas non plus. Je crois sincèrement que l’heure est grave. Et il y a le monde animal autour de nous! Une vraie honte. Comme des fourmis. Tout cela a quelque chose de puissamment machinal.

      Kyrie eleison.

    2. fabritz

      J’ai l’impression de retrouver les bases du discours d’un ancien ami a propos des memes chimeres piuees ca et la dans les classiques des revisionnistes et des antisionistes primaires, cela ne fait rien puisque j’en reconnais la patte .
      Une seule question me taraude car elle apporte une nouveaute dans le discours.. Qu’entendez vous par la grande palestine ? J’espere que vous avez vu juste sur le projet definitif de ramener tous les pseudo-palestiniens sur leur terre d’origine a savoir la Transjordanie et la Jordanie dans ses limites fixees.
      Ce projet existe qui marquera le debut d’une ere glorieuse pour nos ennemis d’hier.Il poete un nom que vous ignorez forcement sinon vous l’auriez denonce. En conclusion, il ne faut pas lacher prise, ce sont des pauvres esprits comme le votre qui encouragent la diasporah de nos freres et soeurs vers le seul pays qui est le leur depuis l’origine des temps. Et pour vos efforts, je vous en remercie par avance. Continuez, vous etes un bon rabatteur.

    3. fabritz

      Par deux fois mon commentaire ne passe pas. Faudra clarifier ce bug. Je resume en une question l’objet de mon precedent commentaire. Qu’entendez vous par la grande palestine ? Etes vous un reveur d’une solution ailleurs qu’en Jordanie pour ce peuple nomade ? Ce sera la-bas ou a six pieds sous terre .

    4. Armand Maruani

      @  » En effet il n’existe pas pour moi de juifs en Europe, seulement des européens qui sont juifs.  »

      Oui mais tout au long de notre histoire on nous a toujours rappelé qu’on était Juifs et même on poussait les bons citoyens  » à nous dénoncer .

      Alors le double langage hypocrite BASTA .

      Je tiens à rappeler un petit détail .

      Combien de Juifs immigrés ont souhaité prouver leur reconnaissance en s’engageant dans les armées napoléoniennes , en 14/18 et lors de la dernière guerre ?

      Avant la révolution on n’autorisait pas les Juifs à s’engager dans l’armée ni à pratiquer certains métiers .

      Je ne parle même pas quand ils étaient interdits de cités .

      Alors il faut comprendre que nous soyons trés méfiants dés que ça  » bouge  » un peu car nous avions toujours été les boucs émissaires .

      Maintenant on a affaire à autre chose que des Juifs , alors pour une fois oubliez nous et occuper vous de la France car elle est sérieusement en danger de mort .

    5. Armand Maruani

      Mais jusqu’à quand on va nous faire chier ?

      Oubliez nous bordel de merde , on fait chier personne et chaque fois on remet çà sur le tapis :  » les Juifs et Israël  » .

      Maintenant vous voyez qui sont les vrais ennemis de l’humanité .

      Les mêmes que ceux qu’Israël a toujours dénoncés depuis des dizaines d’années et que vous avez toujours défendus , aidés et financés .

      Tout le monde le sait que les ennemis de la France ne souhaitaient qu’une chose : la destruction d’Israël c.a.d la disparition de tous les Juifs de la planète ..

      Car

      Que vous le vouliez ou non le destin de chaque Juif est lié à celui d’Israël , il est aisé de comprendre pourquoi .

      Alors les leçons de morale on en a plein la casquette .

    6. Armand Maruani

      Oui natan ils sont armés jusqu’aux dents pendant que nous on bavasse .

      La France de ceux qui nous gouverne ? Sans couilles ni honneur .

      des loques humaines devant l’ennemi .

      Comme Pétain en 40 . KIF KIF .

    7. Armand Maruani

      Tu sais Nathan en Tunisie nos anciens disaient toujours en arabe :  »  » mi habounech  » .

      Celà veut dire  » ils ne nous aiment pas  »

      Et ils ne nous aimeront jamais pour des raisons que tu as expliqué clairement natan .

    8. Armand Maruani

      Nathan pour moi l’islam n’est pas une religion . C’est une secte d’assassins qui ont cherché à envahir et dominer le monde .

      Par contre j’ai toujours été d’accord avec toi concernant les connivences qui ont toujours existées entre l’islam et l’extrême droite avec leur vénération de Jeanne d’Arc .

      Cette histoire de Jeanne d’Arc qui a entendu des voix et qui a reconnu le roi alors qu’elle l’avait rencontré la veille a été montée de toutes pièces , des historiens commencent à en douter .

      Aujourd’hui une histoire comme celle là avec internet ferait le buzz et nous ferait mourrir de rire .
      C’est vrai que l’Eglise a toujours été friande de ce genre de miracles pour mieux dominer et renforcer sa position tout comme son antisémitisme .

      Mais à choisir entre les muzz et les chrétiens je n’hésiterai pas une seconde aujourd’hui .

    9. Armand Maruani

      natan tu le sais nous n’avons confiance en personne , le pape y compris ( surtout lui )

      Mais ceux qui nous emmerdent aujourd’hui ce sont les muzz , ceux qui mettent des bombes et qui massacrent des civils innocents , ce sont des muzz , ceux qui menacent de destruction Israël et les Juifs ce sont les muzz .

      Je te l’accorde ceux qui nous menacent ne sont pas hypocrites mais ceux qui ferment leurs gueules , qui nous font des sourires mais qui seraient heureux de nous voir disparaitre , ils sont tout aussi hypocrites .

      De toute manière je n’attends rien de personne , tout ennemi sera combattu d’où qu’il vienne .

    10. zanaroff

      On se calme !!! Je comprends tout ce que vous venez de dire et je suis d’accord avec vous. Les chrétiens au cours de leur histoire n’ont hélas VRAIMENT pas brillé par leur amitié envers les juifs. Mais nombre d’entre eux aiment et respectent les juifs, les israéliens et Israël. Que l’on croit que Jésus est le Machiah ou pas n’est pas le problème de l’antisémitisme. Cela remonte à très loin mais effectivement si l’on fait le compte de 2000 ans d’histoire, c’est pas très chouette comme bilan. La honte et la loose pour les chrétiens (de nom), je ne le fais pas dire. Mais comme toujours, il suffit qu’à la tête de l’état ou de l’église, vous ayez des perfides, des haineux, des antisémites et voilà les pogroms, les persécutions qui s’enclenchent derrière. Yeshoua est juif, il est mort en roi des juifs. Il a été récupéré, européanisé, catholicisé, alors qu’il n’était qu’un petit rabbin juif, au milieu des siens. Cela serait bien de le RAPPELER. il n’existe qu’un seul Dieu, c’est le Dieu d’Israël, le Messie est JUIF. Je le dis haut et fort, en tant que judéo chrétienne, mon Dieu c’est le Dieu d’Israël, mon Dieu c’est celui qui ne sommeille ni ne dort pour la prunelle de ses yeux, son peuple et sa terre. Celui qui maudit Israël est maudit en retour. L’Europe est un nid de vipères, mais il existe des européens qui sont aussi des résistants pour la JUSTICE, la VERITE, et ils verront la lumière du Dieu d’iSRAEL, tout comme vous. N’oubliez pas que le Dieu d’Israel est UNIVERSEL. Nous sommes peu nombreux mais nous sommes là aussi, les justes, 7 pasteurs et 8 princes, les libérateurs du Mont Sion. Dans cette armée des Fils de la lumière, il n’y a que des justes de toutes les nations, et qui servent le Dieu d’Israël. Quant à l’Europe, si elle est en arrivée là, c’est sûrement l’heure de son Jugement.

    11. Tizi Aviv Tel Ouzou

      Pierre,

      De quelle Europe vous nous parlez ? Et de quelle identité nous parlez-vous aussi ? Y-a-t-il jamais eu d’identité européenne ? Quand et Où . L’Europe n’existe pas sans les nations qui la compose. Au départ l’Europe n’est qu’une simple appellation pour désigner un continent. Les nations qui l’a composent n’ont eu de cesse de se faire la guerre pour tout un tas de raison. La seule chose que ces nations ont en commun c’est la chrétienté.

      L’Europe que je connais est celle qui à fait entrer des millions de migrants sans demander l’avis des peuples qui la composent. Celle aussi qui grignote doucement mais surement nos libertés et nous impose tout un tas de contraintes. Celle aussi qui cherche constamment des poux dans la tête d’Israël, qui finance le terrorisme du Hamas et du Fatah chaque année à coup de milliards sans que rien de concret n’émerge de ce territoire hormis la mort, la propagande et les pleurnicheries. Celle également qui a soutenu une armée syrienne dite libre et qui se retourne aujourd’hui contre ses bienfaiteurs.

      Quelle identité ? La latine, la germanique, la slave, la balte ?

      Peut-on être identitaire et européen ?? Où commence, pour une personne, la notion de groupe, dans la nation ou le continent. De quelle Europe parlons nous, celle de l’Atlantique à l’Oural ou celle du drapeau bleu étoilé qui considère un pays d’Asie mineure comme faisant partie de l’Europe mais qui exclut la Russie.

      Et puis les juifs, après tant de siècles de rejet et de persécution, vous êtes vous demandé s’ils se sont jamais sentis européens un jour ?? Eux qui ont été enfermés dans leur statut de juif par ces mêmes « européens » durant des siècles. Pourquoi vous viendraient-ils en aide aujourd’hui quand votre Europe ne jure que par les palestiniens.

    12. Nathan

      Tizi,

      « La pédophile » et la corruption physique et mentale !!!

      De toute manière la moitié de l’Europe sera très peu sous contrôle des papes enturbannés, ce que l’on appellera dans 2 siècle, la « civilisation » islamo-chrétienne !!!!!

    13. Nathan

      Et ça va aller très vite !!

      Le socialisme n’est rien d’autre que l’extension de catholicisme, c’est à dire, les ennemis jurés du développement et du libéralisme !!

      Il n’y a pas plus anti-libéral qu’un cathos moyen !!

    14. PJSC

      @Tizi Aviv Tel Ouzou
      Votre commentaire m’a interpellée car très pertinente.
      Ma première réponse sur l’Europe sera une phrase de Raymond Aron :
      « La puissance, dans le système interétatique, dépend du vouloir autant que des ressources ; l’Europe occidentale, prise comme une unité, possède les ressources, non le vouloir »
      Pour ma deuxième réponse, – et je reprendrai votre phrase « Et puis les juifs, après tant de siècles de rejet et de persécution, vous êtes vous demandé s’ils se sont jamais sentis européens un jour ?? »-, sera qu’en ce qui concerne les juifs d’Allemagne, d’Autriche, d’Angleterre, d’Italie et même de France, pour nombre d’entre eux, ils se sentaient allemands, autrichiens, anglais, italiens, français avant que d’être juifs. Hitler a été un catastrophe, mais c’est un tout autre discours.

      @Pierre de Fer
      Cela dit, je remercie Pierre de Fer d’avoir écrit ce billet ; c’est courageux et je pense d’une grande sincérité.

    15. Armand Maruani

      Nathan je n’ai pas fait de choix je t’ai répondu sur les muzz et leur hypocrisie .

      Nathan on les connait par coeur . Tu leur fais confiance ?

      Le mec qui te fait des sourires et te dit  » on est des frères etc…  » c’est celui qui demain te mettras un coup de couteau dans le dos .

      On les connais Nathan .

      De toute manière j’ai toujours dit  » nous n’avons pas d’amis  » et le seul ami d’Israël est le Peuple Juif .

    16. PJSC

      Tiens, ces réflexions me font penser à un moment qui valait son pesant d’or : Bibi serrant chaleureusement la main d’Abbas et l’épouse de Bibi encore plus chaleureusement…..
      Le seul ami d’Israël est Israël.

    17. Natan

      Que Bibi sert la main de cette merdre d’abbas, passe encore, mais serrer les mains de hollande et sarko, alors là, c’est du sacrilège !!

    18. Jan Favre

      Un ennemi aussi redoutable que les Islamistes sont les gauchistes s’inspirant du néo marxisme érotique et hédoniste de l’école de Francfort visant à déconstruire nos sociétés occidentales pourrissant les écoles, université, les institutions de l’état, les média, etc visant à détruire nos valeurs ancestrales, base de notre civilisation. Leur influence délétère affaiblit grâce au politiquement correct la résistance de nos sociétés devant l’islamisation. Elle est aussi la cause de notre démographie auto suicidaire, la prochaine génération ne remplaçant pas la prochaine l L’Allemagne occidentale en est un exemple extrême. L’antisionisme de gauche comme la haine des Juifs par les Islamistes sont en pleine expansion, représentés par leurs manifestations communes.

    19. PJSC

      @Jan Favre
      Très bon commentaire, malheureusement très juste.
      Je présume que, lorsque vous citez l’École de Frankfurt, vous voulez parler d’hommes comme, par exemple, Herbert Marcuse, un de ceux qui sont à la base de notre mai 68.
      Mais nous avons aussi les nôtres comme Foucault, Bourdieu, etc. Ils ont été le cancer de nos universités et les métastases sont, je le crains, déjà là.
      Le déconstruction de nos sociétés occidentales est une réalité mortifère bien inventée et je reste très pessimiste car c’est un bon terreau pour l’Islam.
      En ce qui me concerne, et je finirai sur ces mots, notre laïcité est un échec car sans garde-fou.

    20. PJSC

      @Jan Favre
      Mais cette déconstruction des concepts de l’Europe n’aurait-elle pas été programmée par les USA ? Question que je me pose….

    21. Malcolm Ode

      @ PJSC (24) Très bonne observation…

      J’ai toujours suspecté les USA de torpiller l’Europe en douce via la Grande-Bretagne qui s’offre un joli Brexit après son forfait perpétré, cela pour limiter les grandes puissances à la Chine, à la Russie et à eux-même… Faut pas déranger les rats dans le fromage.

      De Gaulle nous avait mis en garde contre la Grande-Bretagne* avant d’être victime de mai 68 orchestré de l’extérieur (Con-Bendit et CIE ou CIA) juste après cette déclaration et son « Vive le Québec Libre » trop subversif pour « leur ordre mondial ».

      Il est plus que temps de revenir à l’Europe des nations indépendantes politiquement.

      * « Si vous voulez réussir l’Europe, faites-là sans les anglais ». Est-il nécessaire de préciser ses raisons?

    22. Malcolm Ode

      @ PJSC (24) : observation très pertinente :

      J’ai toujours soupçonné les E.U. de torpiller l’Europe en douce via la Grande-Bretagne qui s’offre un Brexit maintenant son forfait perpétré, cela pour limiter le fromage mondial aux trois gros rats que sont la Chine, la Russie et eux-même.

      De Gaulle nous avait mis en garde : « Si vous voulez réussir l’Europe, faites-là sans les anglais » juste avant d’être confronté à Mai 68 mené de l’extérieur par Con-Bendit et CIA. Son « Vive le Québec Libre » était un peu trop subversif pour leur ordre mondial pour élites internationales…

      Il est encore temps de revenir à l’Europe des Nations… indépendantes politiquement, peut-être avec Marine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *