toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En pleine menace terroriste, la justice laxiste lève l’interdiction de quitter le territoire d’une jeune musulmane salafiste


En pleine menace terroriste, la justice laxiste lève l’interdiction de quitter le territoire d’une jeune musulmane salafiste

.

Tandis que l’état d’urgence est toujours en vigueur et que la menace terroriste pèse sur la France, le laxisme du tribunal administratif de Paris a de quoi inquiéter les Français. Il a donné raison mardi 18 octobre à une jeune salafiste française qui contestait son interdiction de quitter le territoire, en reprochant au ministère de l’Intérieur une «erreur d’appréciation».

Le tribunal de Paris a tranché : «L’administration n’apporte aucun élément de nature à justifier qu’une jeune fille [de 18 ans, convertie à l’islam il y a deux ans] projetterait de partir à destination d’un théâtre d’opérations de groupements terroristes.»

Dans sa décision, le tribunal indique que Chloé (le prénom a été changé) «exerce une pratique religieuse rigoureuse» et «entretient des liens avec la mouvance salafiste». Mais, selon la juridiction, ces éléments «ne suffisent pas, par eux-mêmes, à justifier de son adhésion et de sa proximité avec le terrorisme islamiste».

A l’audience du 4 octobre, la jeune Rémoise avait dit «se sentir mal en France», et avoir projeté de gagner l’Arabie Saoudite.

Chloé, voilée au plus près du visage, habillée de vêtements très amples, gantée, avait aussi assuré qu’elle «rejetait Daesh».

Alors que la France vit sous une menace terroriste sans précédent, le ministère de l’Intérieur avait pris à deux reprises, en octobre 2015, puis en mai 2016, un arrêté lui interdisant pour six mois de quitter le territoire, mettant en avant son «inclination en faveur du jihad» et ses «velléités de départ vers la Syrie».

La mère de Chloé avait signalé sa fille auprès de la plateforme du Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPAR) le 29 septembre 2015, trois jours avant ses 18 ans. Le 9 octobre 2015, la jeune fille avait quitté le domicile familial avec passeport et valises. La police l’avait retrouvée le lendemain à Saint-Etienne, «en compagnie de personnes appartenant à la mouvance salafiste».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “En pleine menace terroriste, la justice laxiste lève l’interdiction de quitter le territoire d’une jeune musulmane salafiste

    1. Jerome Dunajewski

      Et alors, bravo le tribunal administratif de Paris.
      Et ça vous fait de la peine ?

      Moi je lui dis merci. Une de moins et surtout bon débarra !

      Au contraire, j’aurais levez son interdiction de quitter le territoire son condition, quelle emmène avec elle toute sa smala et promette de ne plus jamais revenir.

    2. Roland

      Bonne décision du tribunal , bon débarras…Mais il faudrait une loi qui interdit de revenir sur le territoire Français aprés son petit dijhad..Retrait de la nationalité aussi. Ils choisissent, qu’ils assument aprés et ne reviennent pas continuer leur Dijhad en toute sécurité en France….;

    3. sergeb

      Elle est allé faire des expériences sexuelles, aller s’écarter les jambes avec les couilles molles djihadistes assassins de femmes d’enfants et de vieillards.
      est sa contribution a l’élaboration d’une descendance de rejetons mahométans.

    4. judith

      la magistrature elle rime avec pour…ture et oui que des cocos ratés des mecs en robe, méfiance !
      Des points communs vestimentaire…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *