toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Plusieurs journalistes palestiniens bloqués par Facebook. La Cour fédérale des États-Unis a exhorté Facebook à bloquer les terroristes


Plusieurs journalistes palestiniens bloqués par Facebook. La Cour fédérale des États-Unis a exhorté Facebook à bloquer les terroristes

.

Plusieurs journalistes palestiniens ont affirmé dimanche que leurs comptes Facebook ont été suspendus la semaine dernière sans aucune justification de la part du géant américain, rapporte lundi Al-Jazeera.

Ces journalistes, qui travaillent pour les agences de presse palestiniennes Shebab News et Quds News ont déclaré qu’ils soupçonnaient Facebook d’avoir bloqué leurs comptes suite au récent accord conclu entre le réseau social et le gouvernement israélien pour lutter contre « l’incitation ».

D’après Al-Khatib, journaliste à Quds News, Facebook aurait également bloqué le compte officiel de l’agence avant de le remettre en ligne quelques heures plus tard, invoquant une manipulation « accidentelle ».

Dimanche, les trois autres comptes suspendus de journalistes de Quds News ont été débloqués, indique Al-Khatib.

Selon Shebab News, l’un des comptes reste à ce jour bloqué.

Facebook prié de bloquer les terroristes

La Cour fédérale des États-Unis a déclaré vendredi que Facebook facilite la connexion entre terroristes, et se trouve donc socialement et moralement dans l’obligation de mettre un terme à ce processus.

« Mettons la loi de côté une minute et parlons de la réalité », a déclaré le juge américain du district de New-York Nicholas Garaufis aux avocats de Facebook.

« La réalité est que les gens communiquent à travers les réseaux sociaux qui ont le potentiel de connecter les personnes entre-elles. Cela représente un risque réel en termes de terrorisme international et domestique », a ajouté le juge, au cours d’une audience consacrée à une plainte déposée par l’ONG israelienne Shurat Hadin.

En octobre 2015, quelques 20.000 Israéliens ont poursuivi Facebook en justice, via l’ONG Shurat Hadin, afin d’obtenir une injonction pour forcer le réseau social à lutter contre l’incitation à la violence.

avec agences







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Plusieurs journalistes palestiniens bloqués par Facebook. La Cour fédérale des États-Unis a exhorté Facebook à bloquer les terroristes

    1. sergeb

      Il y a du bon comme du moins bon avec Facebook. Pour le bon coté il est bon qu’ils puissent s’exprimer car la NSA enregistre toutes les conversations donc il peut devenir plus facile de repérer les terroristes ou ceux en devenir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *