toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Déclaration des rabbins orthodoxes d’Israël, d’Europe et des États-Unis, concernant les relations entre le judaïsme et le christianisme


Déclaration des rabbins orthodoxes d’Israël, d’Europe et des États-Unis, concernant les relations entre le judaïsme et le christianisme

.

Voici le texte de la déclaration signée par des rabbins orthodoxes d’Israël, d’Europe et des États-Unis, concernant les relations entre le judaïsme et le christianisme.

Faire la volonté de Notre Père des cieux. Vers un partenariat entre juifs et chrétiens.

Au terme de près de deux millénaires d’hostilité et d’opposition mutuelles, nous, rabbins orthodoxes qui dirigeons des communautés, institutions et séminaires en Israël, aux Etats-Unis et en Europe, reconnaissons l’occasion historique qui s’offre à nous aujourd’hui. Nous cherchons à faire la volonté de notre Père céleste en acceptant la main tendue par nos frères et sœurs chrétiens. Juifs et chrétiens doivent travailler ensemble, en partenaires, pour relever les défis moraux de notre temps.

- 1. La shoah a pris fin il y a soixante-dix ans. Elle a constitué la perverse apogée de siècles de discrédit, d’oppression et de rejet des juifs et de l’animosité qui, de ce fait, s’est développée entre juifs et chrétiens. Rétrospectivement, il est clair que l’incapacité à refuser ce mépris et à s’engager dans un dialogue constructif pour le bien de l’humanité a affaibli la résistance aux forces maléfiques de l’antisémitisme qui ont fait sombrer le monde dans l’assassinat et le génocide.

- 2. Nous reconnaissons que, depuis le Concile Vatican II, les enseignements officiels de l’Église catholique sur le judaïsme ont changé fondamentalement et irrévocablement. La promulgation de Nostra Aetate voici cinquante ans a amorcé le processus de réconciliation entre nos deux communautés. Nostra Aetate et les documents officiels ultérieurs de l’Église qu’il a inspirés bannissent sans équivoque toute forme d’antisémitisme, affirment le caractère éternel de l’Alliance entre D.ieu et le peuple juif, rejettent le déicide et soulignent la singularité de la relation entre chrétiens et juifs, lesquels ont été appelés « nos frères aînés » par le pape Jean Paul II et « nos pères dans la foi » par le pape Benoît XVI. Sur cette base, les catholiques et d’autres instances chrétiennes officielles ont entamé avec les juifs un dialogue honnête qui s’est développé pendant les cinq dernières décennies. Nous apprécions l’affirmation par l’Église de la place unique d’Israël dans l’histoire sainte et la rédemption ultime du monde. Aujourd’hui, les juifs ont expérimenté l’amour et le respect sincère que de nombreux chrétiens leur ont témoignés à travers bien des initiatives de dialogue, de rencontres et de conférences partout dans le monde.

- 3. Comme l’ont fait Maïmonide et Yehudah Halevi [1], nous reconnaissons que le christianisme n’est ni un accident ni une erreur, mais le fruit d’une volonté divine et un don fait aux nations. En séparant le judaïsme et le christianisme, D.ieu a voulu une séparation entre des partenaires présentant des divergences théologiques importantes, mais non entre des ennemis. Le rabbin Jacob Emden a écrit : « Jésus a apporté un double bienfait au monde. D’une part, il a magnifiquement soutenu la Torah de Moïse […] et aucun de nos Sages n’a davantage insisté sur son immuabilité. D’autre part, il a fait disparaître l’idolâtrie des nations, leur a imposé les sept lois de Noé afin qu’ils ne se comportent pas comme des animaux sauvages et leur a fermement inculqué des principes moraux […]. Les chrétiens sont des communautés qui œuvrent en faveur du ciel et sont destinées à durer ; elles sont habitées par l’amour du ciel et la récompense ne leur sera pas refusée. » [2] Le rabbin Samson Raphael Hirsch nous a enseigné que les chrétiens « voient dans la Bible juive de l’Ancien Testament un écrit appartenant à la révélation divine. Ils professent leur foi dans le D.ieu du ciel et de la terre, comme le proclame la Bible, et reconnaissent la souveraineté de la divine Providence. » [3]Maintenant que l’Église catholique a reconnu l’Alliance éternelle entre D.ieu et Israël, nous juifs pouvons reconnaître la valeur constructive constante du christianisme comme notre partenaire dans la rédemption du monde, sans craindre que cela soit exploité à des fins missionnaires. Ainsi que l’a déclaré le Grand Rabbin de la Commission bilatérale Israël-Saint Siège, placée sous la direction du rabbin Shear Yashuv Cohen, « nous ne sommes plus des ennemis mais des partenaires sans équivoque dans la défense des valeurs morales fondamentales, pour la survie et le bien-être de l’humanité. » [4]. Aucun de nous ne peut réaliser seul la mission de D.ieu dans ce monde.

- 4. Juifs et chrétiens ont, du fait de l’Alliance, la mission commune de parfaire le monde, sous le regard souverain du Tout-Puissant, afin que tous les hommes invoquent Dieu par son nom et que les abominations soient extirpées de la terre. Nous comprenons l’hésitation des deux parties à affirmer cette vérité et appelons nos communautés à surmonter ces peurs afin d’établir des relations de confiance et de respect. Le rabbin Hirsch a également enseigné que « en ce qui concerne les devoirs des hommes envers leur prochain, le Talmud place les chrétiens exactement sur le même plan que les juifs. Ils ont le droit de bénéficier de tout ce qu’impose non seulement la justice mais aussi un amour fraternel actif entre les hommes. » Dans le passé, les rapports entre chrétiens et juifs ont souvent été considérés à travers la relation conflictuelle entre Jacob et Esau. Le rabbin Naftali Zvi Berliner (Netsiv) avait pourtant déjà compris, à la fin du XIXe siècle, que juifs et chrétiens sont destinés par D.ieu à être des partenaires aimants : « A l’avenir, quand les enfants d’Esau auront été poussés par pureté d’esprit à reconnaître le peuple d’Israël et ses vertus, alors nous serons également amenés à reconnaître Esau comme notre frère ». [5]

- 5. Nous, juifs et chrétiens, avons plus en commun que ce qui nous divise : le monothéisme éthique d’Abraham ; la relation avec l’unique Créateur du ciel et de la terre qui nous aime et prend soin de nous tous ; les saintes écritures juives ; la croyance en une tradition contraignante ; et les valeurs de la vie, de la famille, de l’équité miséricordieuse, de la justice, de la liberté inaliénable, de l’amour universel et de la paix ultime du monde. C’est ce qu’a confirmé le rabbin Moïse Rivkis (Be’er haGolah) en écrivant : « les Sages ne se sont référés qu’aux idolâtres de leur temps qui ne croyaient pas à la création du monde, ni à l’exode, ni aux actes miraculeux de D.ieu, ni au don de la loi divine. Par opposition à eux, les peuples parmi lesquels nous sommes dispersés croient en tous ces éléments fondamentaux de la religion. » [6]

- 6. Notre partenariat ne minimise en rien les différences persistantes entre les deux communautés et les deux religions. Nous croyons que D.ieu se sert de nombreux messagers pour révéler sa vérité, mais affirmons aussi les obligations morales essentielles de tous les hommes devant D.ieu, que le judaïsme a toujours enseignées au titre de l’alliance universelle avec Noé.

- 7. En imitant D.ieu, juifs et chrétiens doivent constituer des modèles de service, d’amour inconditionnel et de sainteté. Nous sommes tous créés à l’image sacrée de D.ieu, et juifs et chrétiens doivent rester fidèles à l’Alliance en participant ensemble activement à la rédemption du monde.

Premiers signataires (par ordre alphabétique) :
Rabbi Jehoshua Ahrens (Allemagne)
Rabbi Marc Angel (Etats-Unis)
Rabbi Isak Asiel (Grand Rabbin de la Serbie)
Rabbi David Bigman (Israël)
Rabbi David Bollag (Suisse)
Rabbi David Brodman (Israël)
Rabbin Natan Lopez Cardozo (Israël)
Rav Yehouda Gilad (Israël)
Rabbi Alon Goshen-Gottstein (Israël)
Rabbi Irving Greenberg (Etats-Unis)
Rabbin Marc Raphaël Guedj (Suisse)
Rabbi Eugene Korn (Israël)
Rabbi Daniel Landes (Israël)
Rabbi Steven Langnas (Allemagne)
Rabbi Benjamin Lau (Israël)
Rabbi Simon Livson (Grand Rabbin de la Finlande)
Rabbi Asher Lopatin (Etats-Unis)
Rabbi Shlomo Riskin (Israël)
Rabbi David Rosen (Israël)
Rabbi Naftali Rothenberg (Israël)
Rabbi Hanan Schlesinger (Israël)
Rabbin Samuel Sirat (France)
Rabbi Daniel Sperber (Israël)
Rabbi Jeremiah Wohlberg (Etats-Unis)
Rabbi Alan Yuter (Israël)

Signataires suivants :
Rabbi David Bauman (Etats-Unis)
Rabbi Abraham Benhamu (Perou)
Rabbi Todd Berman (Israël)
Rabbi Michael Beyo (Etats-Unis)
Rabbi Michael Chernick (Etats-Unis)
Rabbi Josef Douziech (Canada)
Rabbi David Ellis (Canada)
Rabbi Seth Farber (Israël)
Rabbi Ben Greenberg (Etats-Unis)
Rabbi Yeshayahu Hollander (Israël)
Rabbi David be Meir Hasson (Chili)
Rabbi Herzl Hefter (Israël)
Rabbi Zvi Herberger (Norvège/Estonie)
Rabbi David Jaffe (Etats-Unis)
Rabbi David Kalb (Etats-Unis)
Rabbi Joseph Kolakowski (Etats-Unis)
Rabbi Frederick Klein (Etats-Unis)
Rabbi Shaya Kilimnick (Etats-Unis)
Rabbi Yehoshua Looks (Israël)
Rabbi Ariel Mayse (Etats-Unis)
Rabbi Bryan Opert (Afrique du Sud)
Rabbi David Rose (Royaume Uni)
Rabbi Daniel Sherbill (Etats-Unis)
Rabbi Zvi Solomons (Royaume Uni)
Rabbi Yair Silverman (Israël)
Rabbi Daniel Raphael Silverstein (Etats-Unis)
Rabbi Mashada Vaivsaunu (Armenie)
Rabbi Shmuel Yanklowitz (Etats-Unis)
Rabbi Lawrence Zierler (Etats-Unis)

Traduction de Cécile Le Paire

[1Mishneh Torah, Les lois royales 11, 4 (édition non censurée) ; Le Kuzari, section 4, 22

[2Seder Olam Rabbah 35-37 ; Sefer ha-Shimush 15-17

[3Les principes de l’éducation, « Talmudic Judaism and Society », pp. 225-227

[4Quatrième réunion de la Commission bilatérale Grand Rabbinat d’Israël – Commission du Saint Siège pour les relations avec le judaïsme, Grottaferrata, Italie (19 octobre 2004)

[5Commentaire sur Gn 33,4

[6Glose sur Shulhan Arukh Hoshen Mishpat, section 425 ,5

*Image à la Une : 29ème édition de la plus grande conférence rabbinique internationale à New York







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 36 thoughts on “Déclaration des rabbins orthodoxes d’Israël, d’Europe et des États-Unis, concernant les relations entre le judaïsme et le christianisme

    1. Meyer Yam

      Tout cela est bien joli, mais comme pour la paix il faut être deux
      où est la liste des signataires concernant cette 2e partie ?
      l’Europe dites-vous et le Vatican est d’accord ?

    2. Malcolm Ode

      Je rêve ou je suis le seul à réaliser ce que ça signifie?

      C’est peut-être l’un des plus grands moments de l’humanité! Cela s’inscrit dans l’Histoire du Monde à un moment ou les forces du Dieu vivant s’unissent pour le servir « ensemble » à réaliser l’homme qu’Il veut réaliser depuis l’origine du monde, envers et contre tous les mécréants…

      Je peux vous dire que les oulémas musulmans vont vite comprendre le sens de cette déclaration!

    3. C. Hamon

      Très belle avancée du Judaïsme qui ne s’exprime pas par n’importe qui, mais par des juifs orthodoxes, des purs et durs du Judaïsme.

      Après le Concile œcuménique de VATICAN II qui s’est déroulé sur plus de trois ans, du 11 Octobre 1962 au 8 Décembre 1965.

      Ce texte VATICAN II marque un tournant important dans les rapports de l’Église et du Judaïsme:

      … « Ce sont surtout les rapports entre le catholicisme et le judaïsme qui sont bouleversés par Nostra ætate. La déclaration récuse toute responsabilité du peuple juif en tant que tel dans la mort du Christ et condamne les persécutions antisémites. Elle recommande de faire disparaître tout antijudaïsme de la catéchèse et de la prédication. Sur le plan liturgique, dès 1959, Jean XXIII avait fait disparaître la prière du vendredi saint « pour les juifs perfides ».

      Selon Philippe Chenaux, la nouveauté de Nostra ætate réside surtout dans la reconnaissance des racines juives de la foi chrétienne. La théologie de la substitution (l’Église comme novus Israel) laisse la place à une théologie de la filiation et de l’enracinement.

      Ainsi:

      L’Église met un point final à l’antisémitisme de religion. Ce n’est qu’à partir de 1965 que l’on se met à parler de  » Monde Judéo Chrétien »

      Il fallait donc une mise au point de la part du monde judaïque. Ce qui est chose faite aujourd’hui.

    4. Aline1

      Je l’ai rêvé – Cela vient de se réaliser, au delà de toutes mes espérances.

      Et c’est parfaitement logique – Lol, Jésus ne peut être devenu « la multinationale » (comme dit Coluche) qu’il est, sans avoir été choisi et élu pour un destin particulier.

      Et puis quand il s’agit de croyance, quelquefois il faut oublier ce qui est rationnel (je parle de la Vierge Marie), parce que si l’on croit que Dieu est capable de tous les miracles – Pourquoi pas celui-ci ?

      Pour être honnête, une seule chose me dérange dans le Christianisme, c’est dans le Crédo – ce principe de la Trinité…Peut-être me faut-il mieux en comprendre les rouages menant à cette…définition. Et ici, il ne s’agit plus d’un miracle que l’on pourrait attribuer au Divin – mais d’une décision de Constantin en 325 après JC au Concile de Nicée – qui donne un coup de canif au sens du mot « monothéisme », tout de même, et à « l’Unicité » de Dieu – mais je reste ouverte à comprendre.

      Pour être tout à fait heureuse, j’aimerais aussi, que nos religieux renoncent à l’abattage rituel, sans endormissement avant.

      Je ne désespère pas – ma religion n’est pas si dogmatique, et je suis sûre que nous y arriverons un jour.

      Pour le problème de la circoncision qui semble depuis quelque temps poser problème à quelques pays – je suis un peu étonnée – Lol, je n’ai pas connu d’hommes qui en soit traumatisés comme ils disent – peut-être aurait-il fallu que « j’en connaisse » – lol, selon les termes bibliques – au minimum une centaine peut-être…?

      Mais bon, trève de plaisanterie – je crois que c’est une étude à faire auprès des hommes – Se serait-il tus sur des souffrances endurées, depuis des millénaires ?

      Mais bon un pas à la fois.

    5. C. Hamon

      Le CONCILE VATICAN II, plus la déclaration signée par des Rabbins Orthodoxes d’Israël … Reconnaît et prouve que le Monde Occidental prend ses racines à Jérusalem, dans le judaïsme.

    6. Yosef

      Marie, n’était-elle pas la « mère juive » de l’enfant Jésus ?

      Le monde chrétien qui adore une mère juive, n’est-ce pas beau ?

    7. Maocolm Ode

      @ Aline1 (7)

      Dieu donne des directives à un être en évolution à une époque, puis d’autre quand cet être a évolué et qu’il peut accéder à plus « subtil » ; « Soyez circoncis du coeur » mets tous les hommes et toutes les femmes sur un pied d’égalité devant Lui, plus humble Lui-même que le plus humble des hommes. Un modèle d’absolue perfection.

      La Trinité? À trop vouloir expliquer ce qu’on ne comprend pas, on perd des auditeurs.

      La circoncision est une mutilation inutile qui induit dans la tête des populations sous-développées l’excision des petite filles!!! On ne peut même plus parler de cruauté tellement cela dépasse l’entendement!

      Dieu dirait : « Là où tu devrais exprimer la plus délicate attention, tu pratiques l’excision! Tu es un grand malade ».

      Imaginez que des extra-terrestres nous observent : de quoi aurions-nous l’air à nous charcuter le zob dans une party de papy et de mamy pâmés devant petit-fiston qui vient de comprendre que c’est un monde de fous dangereux?

      Je ne crois pas que ce soit ainsi que l’on se prépare à rencontrer Dieu.

    8. Macolm Ode

      @ Aline1 (7)

      Dieu donne des directives à un être en évolution à une époque, puis d’autre quand cet être a évolué et qu’il peut accéder à plus « subtil » ; « Soyez circoncis du coeur » mets tous les hommes et toutes les femmes sur un pied d’égalité devant Lui, plus humble Lui-même que le plus humble des hommes. Un modèle d’absolue perfection.

      La Trinité? À trop vouloir expliquer ce qu’on ne comprend pas, on perd des auditeurs.

      La circoncision est une mutilation inutile qui induit dans la tête des populations sous-développées l’excision des petite filles!!! On ne peut même plus parler de cruauté tellement cela dépasse l’entendement!

      Dieu dirait : « Là où tu devrais exprimer la plus délicate attention, tu pratiques l’excision! Tu es un grand malade ».

      Imaginez que des extra-terrestres nous observent : de quoi aurions-nous l’air à nous charcuter le zob dans une party de papy et de mamy pâmés devant petit-fiston qui vient de comprendre que c’est un monde de fous dangereux?

      Je ne crois pas que ce soit ainsi que l’on se prépare à rencontrer Dieu.

    9. Malcolm Ode

      @ Aline1 (7)

      Dieu donne des directives à un être en évolution à une époque, puis d’autre quand cet être a évolué et qu’il peut accéder à plus « subtil » ; « Soyez circoncis du coeur » mets tous les hommes et toutes les femmes sur un pied d’égalité devant Lui, plus humble Lui-même que le plus humble des hommes. Un modèle d’absolue perfection.

      La Trinité? À trop vouloir expliquer ce qu’on ne comprend pas, on perd des auditeurs.

      La circoncision est une mutilation inutile qui induit dans la tête des populations sous-développées l’excision des petite filles!!! On ne peut même plus parler de cruauté tellement cela dépasse l’entendement!

      Dieu dirait : « Là où tu devrais exprimer la plus délicate attention, tu pratiques l’excision! Tu es un grand malade ».

      Imaginez que des extra-terrestres nous observent : de quoi aurions-nous l’air à nous charcuter le zob dans une party de papy et de mamy pâmés devant petit-fiston qui vient de comprendre que c’est un monde de fous dangereux? Mais il ne sait pas encore qu’il y a pire!

      Je ne crois pas que ce soit ainsi que l’on se prépare à rencontrer Dieu.

    10. Jacques B.

      On parle beaucoup de Vatican II, parce que nous sommes en pays de tradition catholique, mais en pays de tradition protestante, les choses ne se sont pas déroulées et n’ont pas été abordées de la même façon.

      Un fort courant « israélo-phile » s’est développé dans certains milieux protestants, et cela parfois bien avant 1948 et la re-naissance d’Israël ; sans doute une certaine forme de communauté de destin n’y est-elle pas étrangère (les protestants, du moins certains d’entre eux, ont longtemps été persécutés en Europe, notamment par les catholiques – rien qu’en France, souvenons-nous des guerres de religion, de la Saint-Barthélémy et de ce qui s’en est suivi, de la Révocation de l’Edit de Nantes, de l’émigration massive de protestants entre les XVIème et XVIIIème siècles, vers la Suisse, les Pays-Bas, le Nouveau Monde…) ; mais aussi la redécouverte de la Bible, mise à la disposition de tous, et pas seulement des responsables du culte – et qui dit Bible, dit « premier testatment »…

    11. Jacques B.

      J’ai oublié d’ajouter que ce n’est pas pour rien que les USA ,entre autres, sont si pro-Israël depuis des décennies : beaucoup de pro-Israéliens en milieu protestant évangélique notamment, qui compte des dizaines de millions de fidèles aux USA.

      L’Eglise catholique s’est mise (enfin) au niveau de ce point de vue, c’est une excellente chose.

    12. Michel Guétienne

      Je suis catholique et je remercie les rabbins orthodoxes d’Israël, d’Europe et des États-Unis de la déclaration concernant les relations entre le judaïsme et le christianisme.
      Cette déclaration me fait chaud au cœur et je suis satisfait qu’avec ce haut niveau de personnalité religieuse, je peux dire et j’en suis convaincu que je suis judéo-chrétien. D’ailleurs, je me suis toujours considéré comme tel. Jésus, Marie, Joseph etc… étaient juifs, il me semble.
      Notre destinée est ensemble, avec Israël, ville biblique depuis des millénaires. Mes vœux les plus chers, c’est que l’antisémitisme disparaisse et que mes compatriotes comprennent que nous avons le même destin uni dans ce qui nous rassemble.
      Juifs et chrétiens doivent travailler ensemble, en partenaires, pour relever les défis moraux de notre temps.(déclaration des rabbins dont je souscris).

    13. Madame Nathalie WALTER

      Bonjour , moi aussi comme Michel Guétine je suis d’origine catholique , je suis née en 76 et j’ai toujours entendu de la part des curés un profond respect pour le peuple juif comme indiqué ci dessus .A la messe nous commençons toujours par la lecture la torah , nous chantons des psaumes puis nous continuons avec les évangiles .Nous parlons de Jésus en tant que juif .Pour faire simple nous suivons donc les recommandations d’un juif , qui est pour nous le Roi des juifs .Nous catholiques ne pouvons pas être antisémites( si un catholique se dit antisémite alors il n’est pas catholique!),et j’ai toujours entendu dire maintes fois que si Jésus a été crucifié cela est la faute que d’une poignée de juifs et que cela a toujours été ainsi dans le passé pour d’autres tsadikim juifs qui durent souffrir à cause de certains juifs à la « nuque raide »( comme marqué dans la Torah)ces juifs qui agissaient mal ( ex veau d’or ….)bref notre respect est si grand pour les juifs …Et comme indiqué notre éthique est la même , nos modes de vie très semblables …nous catholiques avons beaucoup moins de lois pénibles( quoique la période du Carême est tout de même difficile) cependant , nous avons aussi une différence quant au mariage puisque chez nous il est éternel ( mais en réalité il peut être parfois annulé sous certaines conditions mais c’est très exceptionnel), bref je suis infiniment touchée par cette déclaration et me sens enfin comprise …j’ajoute que durant la seconde guerre mondiale , mon Auvergne natale a sauvé de très nombreux juifs car pour nous catholiques il était de notre devoir de sauver nos frères juifs .

    14. Amram

      @Michel Guétienne,

      Très beau commentaire merci, Une seul chose me chagrine, Israël ville biblique, vous voulez certainement dire, Israël peuple de la bible.

    15. Christian

      Bonjour Aline,
      vous le savez, un petit juif est circoncis au huitième jour, comment voulez vous qu’il s’en souvienne et soit traumatisé. Et ne pas oublier que Abraham a été circoncis à 99 ans, « la Brit milah »!
      Quel juif accepterait de ne pas être circoncis?
      Quand à ceux qui ne sont pas juifs, libre à eux de ne pas être circoncis, il n’y a aucune obligation pour ça, mais ils ne savent pas tous les bienfaits qui en découlent, et là je ne parle pas de fait religieux.

      Yeshoua est né à Béit Lèhèm (Michée 5: 1 ou 2 selon les traductions et Matthieu 2: 5-6), il a été circoncis le huitième jour, Miryam la nubile (Isaïe 7: 14; Matthieu 1: 23) a accomplis tous les rituels après la naissance. Tout a été fait dans les règles de la Torah (Luc 2: 21-24)
      L’église catholique ne représente que le « christianisme romain », religion d’état décrété par le fameux Constantin, et là vous avez bien vu Aline, la trinité, le shabbat, les fêtes solennelles du Lévitique 23… tout y est passé pour enlever toutes racines hébraïque du message de Yeshoua.
      Yeshoua n’est pas venu abolir la loi, il est venu l’accomplir, il n’a pas dit, « mangez du cochon, mangez du boudin, faites vous des statues de moi, de ma mère… et prosternez vous devant, je remplace le shabbat par le dimanche, on fêtera mon anniversaire… » (Pour les anniversaires, dans la Bible il est fait mention seulement de deux, celui d’Hérode en Matthieu 14: 1-12 et celui de pharaon en Genèse 40: 20-22, pas très cool, et au mois de décembre dans la région de Yeroushalaïm il fait froid et les écritures nous disent que les bergers dormaient dehors lors de la naissance de Yeshoua (Luc 2: 8), non il n’est pas né à cette période de l’année, ça c’est la mythologie de Babylone, la grande religion païenne universelle, on y trouve tout, Noèl, les Pâques ou easter, Ishtar, avec les œufs que l’on retrouve même dans le judaïsme, la trinité…)
      Mais il a plutôt dit:
      « Marc 12: 29 Iéshoua’ répond : «La première est : Entends Israël, IHVH-Adonaï, notre Elohîms, IHVH-Adonaï un,
      30 et tu aimeras IHVH-Adonaï ton Elohîms de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ton intelligence, et de toute ton intensité.
      31 Et la deuxième est : Aime ton compagnon comme toi-même. De misva plus grande, il n’en est pas.»
      32 Le Sophèr lui dit : «Bien, Rabbi ! Tu as dit avec vérité : il est unique et sans autre que lui.
      33 L’aimer de tout cœur, de toute intelligence, de toute intensité, aimer le compagnon comme soi-même, c’est plus important que toutes les montées, que tous les sacrifices.»
      34 Iéshoua’ voit qu’il répond avec sagacité. Il lui dit : «Tu n’es pas loin du royaume d’Elohîms.» Et personne n’ose plus l’interroger… »
      (le premier commandement c’est le shema Israël, ce que l’on doit à notre Elohim, les 4 premières paroles, et le deuxième « tu aimeras ton prochain », c’est les 6 autres paroles, les relations avec les autres)
      Il y a des lois qui ont été abolis, mais ce sont les lois sacrificiels et les juifs n’ont pas eu le choix, Titus ayant détruit le Temple, massacré et déporté tous les juifs, cela ayant été prophétisé par Yeshoua lui même pleurant sur Yeroushalaïm (Luc 19: 41-48), Yeshoua étant devenu lui même le sacrifice, l’agneau sans tache ni défauts, l’homme parfait, sans péchés, il est l’agneau de Pessah, pour sortir de notre Egypte et marcher vers le Royaume promis, et nous devons tous passer par le désert et apprendre la Torah, personne n’héritera du royaume sans s’être sanctifié. Abraham avait aussi prophétisé en disant « Elohim pourvoira à l’agneau » (Genèse 22: 8). Yeshoua est dans la Bible du début à la fin, il est la Parole, la Torah vivante!
      Les lois pénales ont aussi été abolit, nous sommes dans le temps de la grâce et comme l’a dit le Rabbi, « Jean 8: 7Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. ».
      Elohim pardonne nos péchés, pour que les péchés soient pardonnés il faut qu’il y ait effusion de sang (Hébreux 9: 22), c’est le sang de l’agneau, et il faut demander pardon, « Proverbes 28:13 Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. »
      Yeshoua est le chemin, la vérité et la vie, c’est par lui que l’on vient au Père (Jean 14: 6), c’est lui qui nous réconcilie avec le Père, ce n’est pas le vatican qui est le chemin.
      Le judaïsme rabbinique ne reconnait pas Yeshoua comme le Mashiah, mais je lis que les rabbins disent qu’il est venu apporter aux goyim les 7 lois de Noah, mais ou trouve t’on ça dans les écritures?
      Cette déclaration est étrange, je lis dans la parachah de ce shabbat, « Deutéronome 22: 10 Ne laboure pas avec un bœuf et un âne ensemble. »
      Quel étrange attelage que le judaïsme rabbinique et le catholicisme!
      Et qui est le Mashiah qui va venir?
      Il y a encore des prophéties qui doivent s’accomplir comme par exemple celle ci:
      « Zacharie 12: 10 Je répandrai sur la maison de David et sur l’habitant de Ieroushalaîm un souffle de grâce et de supplication. Ils regarderont vers moi pour celui qu ils ont poignardé. Ils se lamenteront sur lui comme pour la lamentation d’un unique, amers sur lui comme amers sur un aîné… »

      Yeshoua est le Mashiah!

      « Jean 8: 31 Iéshoua’ dit alors aux Iehoudîm qui adhèrent à lui : «Si vous, vous demeurez dans ma parole, la mienne, vous êtes en vérité mes adeptes. 32 Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» »

      « Isaïe 62: 1 Pour Siôn, je ne me tairai pas, pour Ieroushalaîm, je ne me calmerai pas, jusqu’à ce que sa justification sorte comme une fulguration, son salut comme une torche incandescente… »

      Shalom ouvraka et Shabbat Shalom!

      PS: la plupart des versets sont pris dans la Bible traduite par André Chouraqui.

    16. Claise

      Quand l’être humain s’ennui… et il a tout pour s’ennuyer car pas très autonome et perclus de doutes… et d’angoisses, il invente des religions des sectes en plus petit, des associations… tout ce qui lui donne un semblant de pouvoir pour exister et si possible sans travailler sur le dos des gens qui produisent…

      L’OMS par exemple est connue pour être un ramassis de bons à rien que l’on préfère faire le clown dans de réunionnite plutôt que d’exercer la médecine tant ils sont incompétents et devenus dangereux…

      Quand je vois l’autosatisfaction de gens sois disant plus pieux que les autres et au dessus de tout soupçon, alors que tout individu a ses zones d’ombre, je me dis que comme pour l’OMS heureusement qu’ils existe des planques pour occuper des nuls… qui sinon seraient des chômeurs de plus…

    17. Claise

      Il est évident qu’il n’y a aucun problème pour vivre intelligemment avec des juifs et que même nous avons beaucoup à apprendre sur la convivialité et le respect de la vie… et que de s’entendre avec des excités musulmans c’est impossible… Mais tout ceci n’est qu’histoire de religion… et sans religion nous n’aurions plus tous ces problèmes… de conflits idéologiques qui n’apportent rien. L’être humain choisi son destin… ou vivre dans l’ignorance et confier sa vie à d’autres, ou découvrir sa paix intérieure par lui-même…

    18. Aline1

      @Christian,

      Bonjour et merci de m’avoir rappelé tous ces commandements que je connais et qui me font aimer notre religion.

      Cependant, je pense que, cela ne doit pas nous ôter tout esprit critique.
      Je suis d’accord avec l’essentiel de votre commentaire.

      – Pour autant, je le redis, je souhaiterais que l’on endorme les animaux, avant l’abattage, et je sais que sur bien des points là Loi, est revenue, en regard des périodes et des civilisations qui en toute logique, devrait faire évoluer l’âme et l’intelligence du cœur de l’homme.

      Alors, je pense ne pas trahir ma religion, si je suis en accord avec le rapprochement qui se fait avec la chrétienté. Nous ne pouvons ignorer que nous sommes comme la justement dit, Jean Paul II les « grands frères. Et je pense même que le Divin, attend de nous, ces « ajustements » –

      Il n’est tout de même pas question d’attendre tout de lui ! Nous avons notre libre arbitre et heureusement, même des juifs parmi les plus religieux ne sont pas restés les bras croisés, attendant, cois, devant certaines « choses » qui pouvaient être améliorées.

      – D’où, si vous ne le savez pas, que ce sont des Rabbins qui ont fait avancer les problèmes de stérilité des hommes, en isolant du sperme, parmi les millions de spermatozoïdes Y malades, les quelques petits malins restés sains ( Y : le chromosome de l’homme, celui de la femme étant : X)

      Après cette découverte, qui a permis aux papas d’avoir la possibilité d’avoir leur propre enfant génétique – Israël pendant une dizaine d’année, s’est vu l’endroit où des milliers de couples du Monde entier, sont venus se faire soigner. Maintenant la méthode s’est généralisée partout.

      Suite ….

    19. Aline1

      Suite…@ Christian

      Le rapprochement dont parle cet article ?

      A l’époque de Jésus, la configuration et les conditions essentielles (d’après nos Lois) étaient réunis pour l’arrivée du Messie. Jésus et son cousin Jean Le Baptiste, remplissaient toutes les conditions – Na pas oublier, qu’il sont de la lignée du Roi David.

      Il n’y a pas si longtemps, nous étions dans la même configuration avec le Très grand et honorable Rabbin Menahem Mendel Schneerson, Rabbi de Loubavitch. Beaucoup étaient convaincus que…Mais ce fut un homme exceptionnel, tout de même.

      Bien ! Que ce soit Jésus ou non, peu importe, mais cela nous fait tout de même de sacrés liens communs, et donc cette nouvelle, ne peut que nous faire plaisir.
      ——–

      Pour ce qui concerne la circoncision, je ne serai (sans conditionnel) absolument pas pour son interdiction. – C’est tout de même le signe de l’Alliance, celui qui fait de nous ce que nous sommes. –

      Et je suis d’accord avec vous, sur son innocuité – comme elle doit être accomplie avant le 8ème jour –j’en ai participé à beaucoup – Je sais donc que l’enfant est très très vite remis, de la douleur qu’il ressent. Et encore, j’ai vu des nouveaux-nés très souriants, quelques minutes après quelquefois.

      La réaction négative soudaine sur cette pratique est douteuse, car pendant longtemps, des non juifs, la pratiquait automatiquement puisque, cela avait été reconnu comme étant protecteur, pour prévenir certaines maladie qui peuvent ainsi être évitées.

      Tout d’un coup le discours change…

      Bonne soirée.

    20. GAUTHIER

      Alléluia…je suis catho. Notre Dieu est le même, les dix commandements sont pour tous…notre religion est issue du judaïsme. Je suis judéo-chrétienne. Les meilleurs amis de la famille étaient juifs, les plus beaux Noëls de mon enfance ont eu lieu chez eux. Mes parents étaient leurs parrains et marraines, sans qu’ils aient abandonné leur religion. C’était la guerre.

    21. Michel Guétienne

      À l’attention d’Amram.
      Je rentre de week-end et je précise à Amram sa réponse du 16 septembre. Bien entendu dans mon esprit et je pense que vous l’aviez compris ainsi, qu’il s’agit d’Israël peuple de la Bible.

    22. Christian

      Bonjour Aline,
      pour la Shehita, je crois que c’est une méthode d’abattage plutôt respectueuse de l’animal, vous savez que dans la Torah, même les animaux sont protégés et la souffrance animal n’est pas tolérée. Même pendant le shabbat, il est permis de s’occuper d’un animal dans une situation difficile, (Matthieu 12: 11 et aussi par exemple dans la Torah, Deutéronome 24: 2).
      L’abattage qui se fait dans les abattoirs actuellement n’est pas si éthique, il y a peut être un étourdissement mais on ne sait pas si cela empêche la souffrance, et il paraitrait que certains se réveillent avant d’être saignés et j’ai même entendu dire que parfois des agneaux ont les pattes arrachées alors qu’ils sont encore vivant. Si vous le voulez je peux vous donner des liens sur le sujet.
      Au sujet du Messie, vous dites « Bien ! Que ce soit Jésus ou non, peu importe… ». Je crois que nous devrions au contraire chercher pour comprendre. Vous savez peut être qu’il y en a un qui viendra en grand séducteur, le livre de Daniel nous en parle, Jean dans la révélation (apocalypse) aussi et Yeshoua nous met en garde (Matthieu 24).
      Deux témoins viendront bientôt (Apocalypse 11), les deux fils de l’huile, ceux qui sont prophétiquement sur le symbole d’Israël, la Ménorah et les deux branches d’oliviers, se sont eux que l’on retrouve dans Zacharie 4, ce sera le dernier avertissement, vous savez qu’il ne peut y avoir un témoignage sans qu’il y ait au moins deux témoins, alors attendons les et prions Adonaï YHWH pour qu’il nous donne le discernement de les reconnaitre.
      Shalom ouvraka

    23. Aline1

      @Christian,

      Pour l’abattage, je sais ce que vous dites et je suis persuadée qu’il est vrai que c’est le moyen le moins douloureux.

      Mais que faire, quand le Monde décide tout d’un coup que…

      Alors, continuons à faire aussi bien, avec l’endormissement en plus…Serait-ce si difficile ou blasphématoire d’entrer en partie dans la logique de ceux qui vraiment adhèrent à ce que les antisémites cherchent à faire croire.

      Il y a quelquefois des compromissions qu’il faut faire – Cela peut faire taire les mauvaises langues et nous ne sommes pas aussi dogmatiques que cela sur certains sujets…Je pense que celui-ci peut-être débattu.

      En revanche – Il n’est pas question que l’on remette la circoncision en jeu. Son symbole est essentiel. Cela fait des millénaires qu’elle est pratiquée à un âge justement très précoce pour une innocuité… et je ne crois pas que les hommes juifs aient développé des maladies particulières, physiques ou psychologiques. Depuis des millénaires cela se saurait.

      Sauf bien entendu, peut-être quelques exception pour confirmer la règle. Ce qui peut être vrai pour des non circoncis.

      La comparer à l’excision est un mensonge sans nom – même si quelques médecins (même juifs) disent cette chose là – mais ces médecins sont des personnes médiatisées (je ne dirais pas de noms) et l’on sait, à quel point l’homme qui vient à être connu et célèbre, s’attache à cette célébrité, au point de pas mal de reniement.

      Bonne soirée,

    24. Armand Maruani.

      Les arabes on réussit un exploit /

      Nous rapprocher aprés 2000 ans et je m’en réjouis .

      Mais si les arabes n’avaient pas massacré les chrétiens ( comme au Liban ou ailleurs ) et avaient conservé d’excellentes relations avec ces derniers comme avec le Vatican , aurions nous eu droit à ce réchauffement entre nos deux religions ?

      Je me pose la question .

    25. Armand Maruani.

      Ne pas oublier quand même que le Vatican a une grande influence et qu’il ne reconnaitra jamais Jérusalem comme capitale éternelle de l’Etat Juif .

      Et que toutes ses décisions ont pour objet de soutenir le  » peuple palestinien  »
      qui n’a jamais existé .

      On aimerait que les chrétiens nous soutiennent en influant sur les décisions du Pape . Ce serait une révolution .

    26. Therese Zrihen-Dvir

      Bonjour a tous,
      J’ai lu le début de cet article qui m’a plu, puisque je suis pour la fraternité, mais pardon, ils vont un peu fort ces rabbins qui prétendent que le christianisme a fait disparaitre l’idolâtrie… Rendez-vous dans une église et observez ces chrétiens qui s’agenouillent devant la statue de Marie et de Jésus… Je n’ai pas encore trouvé où ces rabbins ont découvert que l’église admet le peuple juif et qu’elle adopte l’Ancien Testament – oui avec leurs changements peut-être. Si l’église considérait les juifs comme ses pères et frères… alors les assassinats des juifs c’était quoi ? Où sont les Dix commandements ? Il faut croire que pour ces rabbins il est très aisé d’effacer des millénaires de haine de l’église.
      Enfin, il faut croire que ces rabbins ont une grande soif d’absorber en leur sein le christianisme qui s’effiloche lamentablement… est-ce que cette même église qui s’affaiblit aurait fait la même chose pour le judaïsme ?
      Peut-on réellement faire un saut de cette envergure sans porter atteinte à notre foi juive, à nos lois et à notre croyance en un DIEU UNIQUE ?
      Therese Zrihen-Dvir

    27. Therese Zrihen-Dvir

      Un petit morceau de l;histoire pour vous rafraichir la memoire :
      Cela n’empêcha point l’antisémitisme et l’antijudaïsme de s’épanouir sous diverses formes distinctes qui évoluèrent au cours de l’histoire. Elles se caractérisaient par la discrimination et l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs en tant que groupes ethnique, religieux, national ou racial. Au Moyen-âge, l’antijudaïsme s’était développé chez les chrétiens. Il prit une forme théologique au VIIe siècle, avec l’introduction de la mention « pro perfidis judaeis » dans la liturgie du Vendredi saint. Avec le recul, il faut croire que cela avait contribué à légitimer certaines violences ultérieures des chrétiens contre les juifs. Selon la thèse de David Nirenberg, ces faits de violence rituelle qui se manifestaient particulièrement le jour de Pâques, s’inscrivaient dans le contexte de violence généralisée du Moyen-âge et avaient pour objet de souligner la condition inférieure des Juifs et leur détestation.
      Bonne lecture.

    28. Arthur

      Il convient de préciser que les textes chrétiens (évangiles et épîtres) ont toujours, dès l’origine, par la voix de Saul de Tarse, indiqué qu’Israël était la racine de l’olivier et les disciples convertis à Jésus (Yeshua), par la suite appelés chrétiens, les branches greffées sur l’olivier.

      Par conséquent, si l’ Eglise Catholique s’est éloignée des textes, et a prêché un dogme de substitution, cela ne provient en rien des textes des apôtres, ni de l’Eglise primitive et encore moins de la volonté de Jésus lui-même, qui a précisé que pas un Yod de la Torah ne devait disparaître avant que le ciel et la terre ne passent.

      On peut donc se réjouir de ces avancées, certes, tout en spécifiant que l’ Eglise Catholique ne représente pas toute la chrétienté et s’est éloignée, par sa tradition, des fondements très clairs de l’ Eglise primitive.

      Il serait donc sain de préciser l’Eglise catholique ne représente pas l’intégralité des chrétiens, et que son « mérite » est circonscrit à revenir à la source des textes, qu’elle avait contribué à déformer.

      Il y a toujours eu un « reste » minoritaire de chrétiens fidèles à la Torah, bien que minoritaires et persécutés.

      Une étape importante, en cette année de Jubilé…

      Le retour à la Parole, à la racine, à la volonté de D.ieu

    29. Pachter

      Ces rabbins sont des usurpateurs ils ont utilisés une photo de rebeim Habad pour justifier leurs soit disant mensonges .je suis moi même Habad et je pense mettre cela dans les mains de la justice . La religion juive est différente des autres religions . Depuis que Napoléon a donné aux juifs la nationalité française il y a plus de 80 pour 100 de mariage mixte .a cette allure où va le am Israel

    30. Moshé Anielewicz

      @ Pachter : calmez vous !!! l’image à la Une est une image d’illustration pour l’article elle n’est pas là pour représenter les rabbins qui ont fait cette déclaration !

      Vous devriez apprendre à relativiser cher Monsieur et retourner étudier à la Yéshiva car vous ne semblez pas avoir compris certaines valeurs juives…. la tolérance fait partie du Judaïsme

      Vous ne détenez pas l’unique vérité du Judaïsme ! un peu d’humilité

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *