toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bacri contre Zemmour ou l’éternel retour de l’«antiracisme» de pacotille et du politiquement correct


Bacri contre Zemmour ou l’éternel retour de l’«antiracisme» de pacotille et du politiquement correct

OPINION

L’acteur Jean-Pierre Bacri a vivement critiqué Eric Zemmour, suggérant que celui-ci relevait de la psychiatrie. Pour Gilles-William Goldnadel, l’antiracisme et le politiquement correct se raidissent à mesure que leur pouvoir s’amenuise.


Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est président de l’association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l’actualité pour FigaroVox.


L’antiracisme de pacotille à géométrie variable et le politiquement correct, son lieutenant de police, se raidissent au fur et à mesure que leur pouvoir se rétrécit.

Le New York Times a publié la semaine dernière de nombreux témoignages sollicités, émanant de femmes musulmanes de France qui laisseraient à penser que notre pays sombre dans le racisme le plus abject. C’est ainsi que l’une d’elles considère que l’on est plus libre au Maroc… où elle aurait préféré repartir. Une autre décrit un régime d’apartheid. Une troisième craint pour bientôt que l’on épingle sur la poitrine des musulmans une petite lune jaune… très peu décrivent une autre «réalité» sur les centaines de témoignages livrés en pâture au public américain.

À dire le vrai, le journal new-yorkais a une longue tradition de conformisme intellectuel derrière lui. Pendant la deuxième guerre mondiale, son patron de l’époque Arthur Sulzberger Jr, craignait qu’on lui reproche un improbable singularisme juif, impopulaire dans le cadre de la guerre difficilement décidée contre Hitler. Raison pourquoi l’on respecta jusqu’au bout sa stricte consigne de faire silence sur la Shoah (Laura Leaf «C’est écrit en page 7»). Les magnats de Hollywood ne firent pas autrement.

La peur mondaine a changé de peau, mais la tragique docilité au conformisme des libéraux américains, indifférente aux faits, est bien la même.

Avec ce courage intellectuel et politique qui le singularise dangereusement dans l’hémisphère gauche, Manuel Valls a dit ce qu’il fallait dire sur la partialité effarante de l’article du journal américain.

Mal lui en a pris de vouloir sauver l’honneur français, et les «Décodeurs» duMonde, relai du N Y. Times de l’autre côté de l’océan, l’ont sermonné vertement. On ne critique pas le New York Times quand on est correct, politiquement s’entend. Dans leur zèle, les journalistes qui se voudraient purement factuels, se permettent même de mettre en doute le fait que lors du fameux camp de décolonisation organisé par les amis des Indigènes de la République, les blancs auraient été interdits. Tout au plus, concèdent-t-ils, seules les victimes habituelles du racisme étaient-elles conviées. Lorsque l’on sait que nos militants développent la thématique centrale que le racisme émane seulement des blancs et que ces derniers ne peuvent donc en être les victimes, on arrive à la conclusion purement factuelle que l’on peut décoder à plein tube.

La lecture de Paris-Match de cette semaine est également édifiante.

Page 12: Interview de l’excellent Jean-Pierre Bacri: «Ce sont surtout les vedettes, les philosophes, les chroniqueurs qui ont la science infuse, contrairement aux autres qui n’ont rien compris».

Question de Paris-Match: «Vous pensez à un Éric Zemmour, par exemple?».

Réponse: «Ce n’est même pas un intellectuel, c’est un vil propagandiste d’extrême droite, un gars frustré. Je ne le considère même pas comme un pédant, parce que lui, c’est plutôt des soins qu’il lui faut».

Libre à Monsieur Bacri de ne pas porter dans son cœur Monsieur Zemmour, et de le considérer comme un pseudo intellectuel, à la manière subtile d’une certaine ministre de l’Éducation nationale.

De là à préconiser la méthode psychiatrique soviétique…

Page 22: interview de Laurent Ruquier et de Vanessa Burgraff (qui a fait sa rentrée dans l’émission «On n’est pas couchés» du premier).

Question de Paris-Match: «Vanessa, vous avez été fortement critiquée sur Twitter après votre première émission».

Laurent Ruquier: «Alors là, je vous interromps tout de suite! Vous n’allez pas faire partie des cons qui reprennent Twitter, cette fachosphère. C’est tellement débile. Vous n’êtes pas assez grands pour juger par vous-même.? Dites ce que vous pensez, ne vous basez pas sur trois Tweets de connards, s’il vous plaît. (…) Vous, les médias vous êtes les premiers responsables. Vous saviez peser le pour et le contre, stimuler les débats, vous faisiez réfléchir les Français. Maintenant ce sont 100 connards sur un réseau social qui vous dictent votre façon de penser. Ça rappelle le courrier des lecteurs, ça n’a aucune valeur. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir».

Intéressant et pathétique, ce cri spontané de l’aristocrate qui sent le pouvoir absolu lui échapper.

Certes, les réseaux sociaux, à commencer par celui du moineau bleu, charrient le meilleur et le pire, et l’auteur de ces lignes n’est pas le plus mal placé pour en témoigner.

Il est certains gazouillis qui sentent le vomi.

Moi ce n’est pas de cette mystérieuse «fachosphère» dont je pourrais principalement me plaindre, mais plutôt, pour emprunter la terminologie historique précitée, d’une «bolchosphère» ou d’une sphère islamiste qui semblent beaucoup moins affecter Laurent le magnifique.

Sur la toile bleutée, cet été, j’ai reçu de nombreuses fientes dont on peut résumer la structure délicate et cohérente par: «espèce de sale juif raciste» ou encore: «sale nazi sioniste, dommage que Hitler n’ait pas fini le boulot…»

Ce n’est pas pour autant que je vais demander la fermeture d’un réseau où je trouve de nombreux articles intéressants et des points de vue de particuliers dont j’avoue ne pas comprendre, à premier examen, pourquoi ils seraient moins légitimes que celui de Monsieur Laurent Ruquier.

De même, je confesse ne pas très bien saisir pour quelle raison le lecteur d’un journal serait, a priori, décrété moins respectable -et en l’espèce plus méprisable- qu’un collaborateur choisi par Monsieur Ruquier sur des critères que j’ignore.

À ce stade en effet, pourrais-je savoir de quel magistère intellectuel ou moral notre ponte médiatique peut se targuer pour pondre des édits aussi définitifs?

Ses quelques émissions qu’il m’a été donné de regarder ne m’ont frappé violemment ni par leur hauteur de vue, ni par leur largeur d’esprit, ni par leur grande modération.

Il m’est arrivé, dans ces colonnes, de dire ce que je pensais des interventions de Monsieur Caron. J’ai encore à l’esprit la manière méprisante avec laquelle il a traité Véronique Genest. Je n’ai pas oublié l’accueil qu’il a fait à Alexandre Arcady, venu présenter son film sur l’assassinat d’Ilan Halimi, en lui objectant niaisement les morts de Gaza.

J’ai déjà lu des tweets plus subtils que cela.

Et s’agissant du respect des journalistes, c’est selon. Je me souviens comment mon client Clément Weill-Raynal, chroniqueur judiciaire à FR3, a été cloué au pilori, en son absence, pour avoir osé révéler l’existence du mur des cons du Syndicat de la Magistrature.

Sur le fond, quand on dispose, pour des raisons inconnues et en tout état de cause arbitraires, du privilège aristocratique de faire la pluie et le beau temps sur un service public de l’audiovisuel qui ne se caractérise pas par le pluralisme intégral, il est mieux d’éviter de cracher sur les gueux.

Et touchant toujours au pluralisme démocratique inhérent au cahier des charges de la chaîne de service public, j’aimerais savoir au nom de quel droit divin et personnel, l’intéressé pourrait répugner à inviter une dame bleue marine tout en déroulant, samedi soir encore, un tapis extrêmement rouge sous les pieds de Monsieur Mélenchon.

Que cela plaise ou non aux seigneurs médiatiques, l’occultation de l’information, des critiques, ou de la pluralité des points de vue est devenue plus malaisée. Et il serait plus seyant de le comprendre de meilleure grâce.

On ne peut plus écraser les petites araignées sur la toile, même avec des escarpins vernis.

Le politiquement correct se raidit. Comme un corps avant la mort.

Gilles-William Goldnadel







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 28 thoughts on “Bacri contre Zemmour ou l’éternel retour de l’«antiracisme» de pacotille et du politiquement correct

    1. Myriam

      Je n’arrive plus à regarder cette émission : c’est devenu indigeste et insupportable cette arrogance et outrecuidance : pour qui se prennent-ils à donner des leçons et dire qui il faut aimer ou détester ce qui est bien et ce qui est mal!!! Ah les bobos gauchos sont vraiment à côté de la plaque ! Zemmour a le courage de dire certaines vérités qui les dérange, alors il est insulte par qq un comme Bacri qui n’a pas d’argument que la bave aux lèvres, et qui méprise le peuple qui souffre. Pauvre France

    2. joke ka

      Boycottons ces acteurs bobos gauchos de second ordre(Bacri, Arditi,Beart, Balasko..ou bien les animateurs comme Ruquier.. etc) ,qui se croient plus intelligents que le peuple qu’ils méprisent et qui pourtant les fait vivre (très confortablement) si ce n’est en allant voir leurs films au moins par les subventions versées par l’état (à nos dépens)

    3. haBIBI

      Le sinistre gaucho est « cul et âne » avec les ténébreux islamistes et le côté ténébreux de l’islam ?
      Cela vous étonne-t-il ?
      Non, c’est justement une question de manque de lumière dans tous les cas.

    4. Malcolm Ode

      De quel droit la notoriété professionnelle de saltimbanques surrémunérés est autorisée à influencer l’opinion publique davantage que le modeste statut social du charbonnier ou du chauffeur d’autobus?

      Ils ont tous un peu quelque chose de Depardieu… Cet abus de notoriété très payante tient davantage d’une dictature de la bienpensance grassouillette que de la philosophie humaniste. Foutus donneurs de leçons!

      Touches pas à mon pote? Non : touches pas à mes moutons!

    5. Pinhas

      En effet , certaines gens de cinéma se croient en devoir de donner des leçons à ceux qui parce-qu’ils osent dire la vérité devraient être insultés et jeté dans un trou . Ces enc……. de mouches nous obligent à voir avec leurs yeux déformés .
      Par choix , ces bobos refusent de voir les horreurs qui se déroulent en France .

      Bientôt ils diront que les massacres sont fait par la faute des Français qui ne veulent pas se soumettre et laisser leur maison aux ( migrants )

      Ils vivent hors de la réalité dans leur confort tout chaud et douillet et de ce fait ils estiment qu’il ne faut pas se plaindre mais accepter la SOUMISSION .

    6. Aline1

      Encore un article de Mr Goldnadel excellent, comme tous les autres.

      Il sait en quelque mots faire la synthèse des évènements, et avec sa logique « normale » – qualité qu’il a gardée et qui se perd chez beaucoup, ces temps derniers.

      J’adore son : « La peur mondaine a changé de peau »

      Oui, c’est vrai, elle est couverte d’autres oripeaux, mais ce sont à peu près les mêmes qui sont concernés.

      Et ici Bacri, se rajoute à une liste « d’artistes », qui se sentent obligés (tout comme les grands intellectuels) de se positionner, à gauche, parce que tout le monde le sait  » Le cœur est à gauche » – Quelle charlatanisme ! Et dire que tant de personne y a cru, moi incluse –

      Une véritable imposture ! Qui ne repose justement que sur des postures hypocrites et propagandistes.

      Pouah, j’espère que cette « croyance » va disparaître.

      Je ne veux plus penser Parti, mais personnalités, pour la politique. Droite, gauche etc…cela ne veut plus rien dire.

      Et une chose est sure, Bacri fait partie de ceux qui comme en une autre période, ont considéré leurs intérêts, avant tout. Ils sont un paquet – Il suffit de regarder qui vient souvent à la télé –

      Quels sont les ouvrages de tous ordres qui reçoivent le plus d’éloges, etc… et ceci, est jugé entre personnes de même corporation. Les médias en unissant quelques unes à leur pensée unique du moment.

      Alors Mr Bacri, un petit scoop ? On veut un peu de publicité ? On est en perte de vitesse ?

      Honte à vous et à ceux qui vous ressemblent ! Vous n’avez pas le monopole du cœur, mais celui de vos intérêts !

    7. Anithal

      Bacri est un ane , c’est b ien connu, il ne parle pas il brait , il ne critique pas il ment , il ne menace pas il insulte, en fait ce n’est qu’un povre journaleux a la pige feuille de chou qui se croit important parcequ’il est sur ‘ecrire en Ffancais correct. mais ses discours montrent aisément la faiblesse crasse de son exprit ou plutot de ce qu’ilen reste.
      A conttrario ZEMMOUR a raison contre lui et toute la gich bien pensante, Oyez ce qui est arrivé en Algerie avec les socia;los communistes, Oyez ce qui est arrive en URSS (De profundis) Oyez ce qui est arrive a le Europe par la goche socialo communiste,
      DANNS tous les pays arabes il y a guerre morts assassinats vols violes tueries mensoonge prevarication , et dans tous les pays du monde ou il y a des araves plus ou moons Islamistes, il y a des troubles de l’homosexualite des vols des viols des assassinats des tueries le tout au nom de l’Islam, et cet hurluberlu de BACRI , faux juif antijuif se fait l’ « avocat  » des meurtriers et autres arabophones. Je suis raciste anticons anti faux juifs , peu importe , Bacri est un ane.

    8. jakie

      Bacri est un « Acteur » et c’est tout. comme je suis médecin maoiis incapable d’aznalyser et d’écrite comme Zemmour, je ne me mets pas au-dessus de lui en le réduisant à la pathologie qui concerne 80% des gens ! surout les acteurs a priori d’ailleurs, (j’ai fait du Théatrre et de la Psychologie!) ils ressortent de l’hystérie plus que de la santé mentale!
      Ceci dit, la plupart des gens et surtpout bles révolutionnaires ne sont que des Croyants Déplacés ayant quitté le Talmud pour Le Capital..! I.B. Singer l’a bien d(écrit) dès 1930….!!!!!. Les autres, croyant en le Petit Père…n’ont rien vu venir jusqu’à leur pendaison dans les années 37 et 50…ou le cataclysme de 1989… C’est dire!
      Lamentable juiverie de Gauche ……

    9. Serge de Netanya

      bacri et sa compagne un couple de faux juifs racistes anti blanc propalo gaucho et en même temps le portefeuilles a droite pauvres cons que ce couple de pourris communistes un jour socialope le lendemain c trop d’honneur que faites a ces abjects personne.je ne cautionne pas toujours Zemmour surtout lorsqu’il parle de prénom enfin c du Zemmour on aime ou pas mais on insulte pas.je sais moi j’insulte les BDS ANTI JUIFS

    10. Marc Blondet

      Excellent article qui illustre bien le terrorisme intellectuel dans lequel on entend nous faire vivre ,sans doute est-ce une nouvelle conception du « vivre ensemble » ? Nous savions que nous étions mal partis mais nous découvrons que la propagande officielle n’a plus de limite…

    11. sergeb

      RUQIER dit:. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir».
      Et bien les deux bras me sont tomber. Les journaleux ont déjà trop de pouvoir car ils ne savent pas s’en servir avec le peu de génie qu’ils possèdent.
      Ruquier est déjà de trop sur un plateau a dire des niaiseries.

    12. sergeb

      Jean-Pierre Bacri : Il a mérité un César du meilleur acteur dans un second rôle, Voila pour ce nul un césar pour un nul.. Ce type ça ne veut rien dire.C’EST UN NO BODY. Il ne vient pas a la cheville de Zemour.

    13. robert davis

      La gauche nazi ne changera jamais,il faut l’exterminer. Il faut seulement choisir un homme de droite pas un socialo du genre Hitler.

    14. robert davis

      Les raresz journalistes de droite et surtout les juifs rendent un ummense service à la démocratie. Sans eux on accuserait encore les juifs d’être tous des communistes à tuer!

    15. HUBELE-AMAR

      Que Bacri passe d’abord sous la douche avant de la ramener !!!!!!!!!!!!!!! BEURK Quelle horreur ce type !!!! Qu’il s’occupe de sa compagne et on verra + tard !! Qu’ils acceptent des migrants chez eux et on en reparlera, mais qu’ils donnent l’exemple, peut-être que d’autres abrutis les suivront !!!!

    16. MisterClairvoyant

      Eric Zemmour, à lui seul, fait des chroniques et commentaire plus pertinents que tous les saltimbanques du service public qui le critiquent, avec un humour sarcastique et dévoyé.
      Je ne regarde plus l’émission de L. Ruquier, car tout est basé sur un humour et drôlerie toute orientée a se moquer et à écraser les français qui n’aiment pas la gauche ni les bobos-gauchistes. Ce que dit Eric Zemmour est plus pertinent que les « drôlerie grossières, orientées et dénaturées de l’équipée de L. Ruquier.
      Malanchon et 4 partis gauchistes avec lui % des votes et il s’arroge le droit de parler au nom du peuple français. Puis Mélanchon et Ruquier se permettent de délégitimer Marine Le Pen, quand son parti fait entre 25 à 30% du vote du peuple français. Cette arrogance les rendent outranciers et ridicules, à ces amuseurs à la verborrée facile et moins pertinente que les analyses d’Eric Zemmour.

    17. Pierrotvraiment

      Quand on observe attentivement ce Bacri , vraiment, c’est lui qu’on verrait bien à l’asile

      Car il a l’air saoul, drogué et même trépané avec une expression de dément

      Mais tout cela c’est du cinéma car monsieur a dû travailler , dans une école de cinéma son expressivité car il se prend vraiment pour une grosse m.et veut imposer ses idées en faisant les gros yeux et tenter d’impressionner ses adversaires idéologiques .

      Mais après tout , ces gens de gauche , bien en vue , font tous pareillement: impressionner . Mais c’est du vent.

      A preuve , quel petit argument a t il donné ? Aucun, rien

    18. Pierrot

      Quand on observe attentivement ce Bacri , vraiment, c’est lui qu’on verrait bien à l’asile

      Car il a l’air saoul, drogué et même trépané avec une expression de dément

      Mais tout cela c’est du cinéma car monsieur a dû travailler , dans une école de cinéma son expressivité car il se prend vraiment pour une grosse m.et veut imposer ses idées en faisant les gros yeux et tenter d’impressionner ses adversaires idéologiques .

      Mais après tout , ces gens de gauche , bien en vue , font tous pareillement: impressionner . Mais c’est du vent.

      A preuve , quel petit argument a t il donné ? Aucun, rien

    19. madeleine

      Ce Bacri a toujours été extrêmement antipathique et pas soigné sur sa personne. Etre sale à ce point relève du manque de respect à autrui. Quant à Zemmour, c’est un diamant. Je me suis régalé de la lecture du « Suicide français », j’en suis ressortie beaucoup plus cultivée et plus intelligente. J’ai l’intention d’acheter le dernier livre et aussi les plus anciens. Un homme brillantissime, beau garçon (j’en parle en tant que femme), courageux, d’une très grande culture. Il devrait se lancer dans la politique (j’ai lu pas mal de messages en ce sens) et même envisager de se présenter à la présidence de la République. J’arrête ici mes compliments. Bonne soirée à tous.

    20. Tamara

      Oui oui ok Bacri est dans le déni et le « regarde moi copains, je vous défends dès qu’une personne ose dire la Vérité » : et il n’a pas d’ arguments mais Zemmour va trop loin et non dans les détails. Je ne parle même pas dans la défense de Pétain, ni dans l’affirmation en partie dit-il lorsque Bourdin lui cite la fameuse phrase de de Gaulle « Les Juifs, ce peuple arrogant et dominateur » (il parlait d’Israël en fait) et Zemmour de rétorquer « oui il a en partie raison je suis Juif moi-même »(comme si Bourdin ne le savait pas!!!!!!!!!!!!!!! Je voudrais dire à Zemmour et consors que si les Juifs étaient dominateurs, ils auraient conquis plusieurs pays mais Ils ne veulent qu’Israël dont sa capitale toute Jérusalem C’est tout et il est dans son Droit!!!!!!!!! Ce que je veux dire par là :ok Zemmour a ses idées mais il est toujours obligé d’inviter « le mal des Juifs et d’Israël » pour s’excuser de ce qu’il va dire sur les autres »!!!!!!!!!!!!

    21. o.icaros

      Il dit que Zemmour relève de la psychiatrie (rien que ça!)! Cela s’appelle une projection et il doit savoir de quoi il parle. D’ailleurs quand on voit sa tête, on n’a pas besoin d’être un grand psy pour deviner qu’il a passé sa vie chez eux à cracher ses amertumes.
      C’est un type ranci comme un vieux pet! Aigri parce que se croyant être un grand artiste il est quasiment inconnu du public.
      Quelle est sa réussite au cinéma où il n’interprète que son propre rôle. Quand on a besoin d’un mec mal dans sa peau, râlant et vomissant sur tout et qui en veut à la terre, on fait appel à lui car il n’a pas besoin de jouer. Il est ce personnage.
      En tout cas, il est le degré zéro de la réflexion. Il juge les autres du haut de sa hauteur car dans son esprit, il fait partie du sel de la terre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *