toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Visionnaire, André Malraux en 1956 s’exprimait sur l’Islam et semblait avoir prévu les problèmes contemporains dus à l’islamisme


Visionnaire, André Malraux en 1956 s’exprimait sur l’Islam et semblait avoir prévu les problèmes contemporains dus à l’islamisme

OPINION

L’auteur de cette phrase célèbre « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas » avait déjà compris que l’Islam poserait un problème.

En 1956, André Malraux avait écrit quelques lignes sur sa vision de l’Islam. Il pressentait déjà les problèmes que poseraient cette religion en Europe. Un texte visionnaire…

Voici la note d’André Malraux :

[Note sur l’Islam]

La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de  construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera.

C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam.

En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis «musulmane» je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet.

Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu’en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les «misérables» ont d’ailleurs peu à perdre.

Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution.

André Malraux, le 3 juin 1956.

Merci Hanna…







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Visionnaire, André Malraux en 1956 s’exprimait sur l’Islam et semblait avoir prévu les problèmes contemporains dus à l’islamisme

    1. alauda

      Ce texte serait tombé dans mes mains à 20 ans, j’aurai perdu moins de temps. Pas un mot sur l’islam à l’époque, bien évidemment. Cela n’existait pas. Tout au plus, la forme d’une mosquée dans ses grandes lignes pouvaient m’être connue, mais encore que ni plus ni moins que celles du Machu Picchu ou d’un temple bouddhiste. Je n’éprouve aucun regret que cette question fut ignorée alors des programmes scolaires, car si j’en juge par le narratif actuel, on aurait risqué de me déformer.

      La terra quasi incognita de l’islam m’est tombée sur la tête en janvier 2015. L’esprit du 11 janvier, je l’ai laissé aux adeptes de ceux qui font tourner les tables à trois pieds. Il était temps de « prendre conscience de la gravité du phénomène », à défaut d’avoir la moindre prise sur le pouvoir « d’en retarder l’évolution ».

    2. natan

      Malraux n’a jamais écrit ou dit ;

      « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas »

      C’est la conclusion faite par un journaliste l’ayant interviewer, certes, cette phrase contenait l’essentiel des déclarations faites par Malraux, mais la phrase ne serait pas de lui !!??

    3. alauda

      @nathan,

      Certes, le rédacteur aurait du dire « citation attribuée à Malraux »

      « Si l’abeille disparaît, l’humanité en a pour quatre ans à vivre », citation prêtée à l’autorité d’Einstein qui n’était pas réputé apiculteur 😉

    4. Armand Maruani.

      Des « visionnaires  » comme >Malraux il y en a en grand nombre en Israël .

      Seul De Gaulle ne voyait rien venir en signant les accords d’Evian portes ouvertes à l’invasion .

    5. sergeb

      Lorsque l’on entends un dégénéré intellectuel comme Valls parler d’islam de France, je me demande s’il faut en rire ou en pleurer d’abord, un islam de France ça n’existe pas, il ne peut y avoir qu’un islam et il existe celui-là, comment peut-on croire en de telle sornette. L’islam actuel est religieux politique et juridique. Comment fera Valls ou tout autre gus pour ne conserver que le religieux…

    6. Aline1

      Néanmoins, même si les citoyens lambda depuis au moins deux décennies pouvaient voir aisément les changements s’opérer…

      -ce qui me fait rire, quand s’expriment les soi-disant « experts », qui nous saoulent à longueur de temps en ne disant que des âneries qui sont démenties par les faits ponctuels, au moment même où ils les radotent.

      …Je trouve ce texte d’André Malraux assez édifiant.

      Nous avons tout de même passés de belles années, mélangés culturellement, sans voir ou deviner les dérives qui allaient arriver. Et comme le dit Alauda, il valait peut-être mieux. C’était plutôt bien sans ces clivages.

      Mais ce qui est vrai pour le citoyen de base n’est pas admissible pour les élites et ceux qui gouvernent qui doivent savoir anticiper. Surtout que nous, nous ne savons pas tous ce qu’ils savent.

      Aujourd’hui avec Internet c’est différent. C’est bien, en même temps, il y a avec ce truc tellement de dérives, qu’on ne sait plus quoi penser de tant de choses.

      Nous perdons la boule, tout doucement…

    7. alauda

      Les clivages existaient mais on n’éprouvait pas le besoin d’en sonder la profondeur ni les raisons. L’affaire du voile, cela fait 20 ans. L’affaire Baby Loup, autre clivage. Le débat sur l’identité nationale a commencé à lever le tabou des questions qui fâchent.

      Le mélange culturel ? Dans la musique, oui. Dans la danse aussi. On peut approcher d’autres cultures par l’art. Mais le vrai mélange est le métissage. Et de côté-là, l’aventure peut se révéler pour le moins hasardeuse.

    8. natan

      Relisez Zola mes amis, ça na pas changé depuis Clovis, de quels clivages parlez-vous, quand les français avec la bénédiction de l’église jetaient des arabes dans la Seine ou quant il massacraient les populations algériennes au lieu de faire comme les anglais qui avaient pourtant donné l’exemple à plusieurs occasions !

      Ou quand ils allaient chercher les enfants juifs dans les campagnes et faisaient baisser les culottes des garçonnets pour les envoyer à Auschwitz !

      Clivages !!!

      Que fait la France à bombarder la Libye, la Syrie, l’Irak, le Mali, elle comble les clivages ?

      L’islam est loin d’être aussi passive que l’image que la France s’en est faite durant 200 ans de colonies stériles, prononcez le mot « français », du Maroc aux fin fond de l’Irak et vous verrez les regards si ils sont clivés !

      Il y a entre 12 et 16 millions de musulmans en France, il en rentre 1 million par an et cela dans un silence aveuglant, les musulmans attentaient ça depuis des décennies, c’est bon, ils contrôlent les économies les plus juteuses, les drogues, les armes, les vols, les pillages de prestations sociales, c’est la fête et les français voudraient gâcher la fête pour des motifs budgétaires ?

      Le problème, c’est que la « France » ne peut plus financer cette luxuriance, finit, plus d’argent et qui oserait imaginer que les zones de non droit vont s’arrêter ?

      Les trafiques rapportent au bas mot, 100 milliards par an, sans parler des prestations sociales et les honnêtes travailleurs de souche voudraient réduire les marges bénéficiaires des hors la loi, soit, mais le pays sera d’abord totalement pillé, jusqu’à ce qu’il ressemble aux ruines que les migrants ont fuis, c’est ce que l’on appel : les vases communiquant !!

      Et je suis plutôt optimiste !!

    9. Patjs

      Regardons les problèmes calmement.
      Notre Coq a les pattes dans la mer.. mais il peut encore voler.
      Un seul moyen, un type qui a des coui..es comme Al Sissi, le peuple qui sort dans les rues et trouver le grisbi pour refaire une défense, nos gosses à l’armée et dans les forces spéciales de la gendarmerie, le coup de pied au cul aux jeunes branl.urs et aux collabos et l’islam à mettre au pas !
      YA DU BOULOT, ALORS AU BOULOT !

    10. natan

      Patjs,

      C’est le contraire qui se passe et qui va se passer, l’armée défendra les islamistes et tireront sur les civils !

      Aucun doute à ce sujet !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *