toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quinze ans après, les attentats du 9/11 tuent encore…


Quinze ans après, les attentats du 9/11 tuent encore…

Le bilan terrifiant des attentats musulmans du 11 septembre 2001 s’élevait officiellement à 2.977 victimes. Mais quinze ans après ces tragédies, des études indiquent que de nombreuses personnes décèdent encore aujourd’hui des suites de l’effondrement des tours jumelles de Manhattan.

Des experts du domaine de la santé à New York ayant observé avec le recul nécessaire ont fait une découverte attristante: la mortalité due au cancer a été multipliée par trois ces dernières années chez les personnes qui habitaient le secteur ou chez celles qui ont été au contact avec le nuage de poussière et les fumées toxiques, notamment parmi les sauveteurs, pompiers, policiers ou tout simplement chez les personnes qui ont réussi à quitter les tours.

Selon des chiffres valables au 30 juin dernier, 5.400 cas de cancers ont été diagnostiqués dans ces groupes de population pendant les deux dernières années, alors qu’en janvier 2014, ils n’étaient « que » 1.822, soit le triple. Ce taux atteindrait même les 50% de plus chez les policiers du NYPD qui ont été sur place durant les heures et les jours qui ont suivi les attentats. Des chercheurs scientifiques relient ce phénomène aux fumées et à la poussière qui d’après les tests effectués peuvent être à l’origine de près de cinquante sortes de cancers différents qui se sont développés des années après les attentats.

Ce qui a mis la « puce à l’oreille » des scientifiques et a rendu public le phénomène fut le décès l’an passé à l’âge de 42 ans de Marcy Borders, atteinte d’un cancer de l’estomac. Durant sa maladie, cette femme qui travaillait dans l’une des tours au moment des impacts se disait persuadée d’avoir été une victime des attentats de Manhattan à cause de la poussière inhalée. Elle avait été « immortalisée » par un photographe alors qu’elle était recouverte de cendres et de poussière, au point qu’elle fut surnommée la «Dame poussière».

Le Dr. Larry Norton, oncologue au Memorial Sloan Kettering Cancer Center a confirmé que les milliards de débris provenant de l’effondrement des tours contenaient de nombreuses susbstances cancérigènes.

Ainsi, quinze ans après avoir précipité leurs appareils sur les tours jumelles, Mohamed Atta et les dix-huit autres terroristes musulmans continuent encore à tuer.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *