toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

JO 2016 : quand les sportifs israéliens se font boycottés par les athlètes musulmans


JO 2016 : quand les sportifs israéliens se font boycottés par les athlètes musulmans

Plusieurs athlètes musulmans ont exprimé leur refus d’affronter des Israéliens, voire de prendre le bus avec eux. Des incidents qui arrivent régulièrement lors des compétitions.

Une fois de plus, les conflits du Moyen-Orient s’invitent dans une compétition sportive. La Charte olympique est claire : « Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne » fondée entre autres sur des considérations « de religion, de politique », est interdite. Mais dans les faits, ces considérations entrent bel et bien en jeu, et les incidents diplomatiques ne sont pas rares. Les Jeux de Rio ne font pas exception.

Le site Atlantico rapporte ainsi que Joud Fahmy, une judoka saoudienne, a déclaré forfait dimanche dernier lors de son premier match au Jeux Olympiques contre la Mauricienne Christianne Legentil. Avant la rencontre,  « des officiels saoudiens ont annoncé sur Twitter que la sportive s’était blessée aux bras et aux jambes durant l’entraînement », raconte le site.

Mais selon les médias israéliens, cet abandon serait en fait une manœuvre destinée à éviter le combat (en cas de victoire contre la Mauricienne) face à Gili Cohen, une athlète israélienne. L’Arabie saoudite et Israël n’ont pas de relation diplomatique officielle, rappelle Atlantico : « Le royaume saoudien n’autorise pas ses habitants à se rendre dans le pays hébreu et n’accorde pas de visa aux citoyens de ce pays. »

« Ils tuent notre peuple »

Toujours dans le judo, c’est aussi le combat entre un Egyptien et un Israélien qui pose problème. Vendredi 12 août, Islam El Shehaby doit affronter Or Sasson, dans la catégorie des plus de 100 kilos. Une rencontre qui fait débat sur les réseaux sociaux en Egypte, comme l’explique le site Cairoscene. Pour certains Egyptiens, Islam El Shehaby doit se retirer, car toute relation avec Israël doit être évitée, y compris dans les stades et gymnases. Sur Facebook, un internaute demandant au sportif de ne pas combattre écrit ainsi :

« C’est une décision difficile, néanmoins ce sera mieux que de normaliser [nos relations avec, NDLR] ceux qui tuent notre peuple. »

Pour d’autres internautes au contraire, leur judoka doit se battre, car une victoire symboliserait la victoire de l’Egypte sur l’Etat hébreu. Sauf que, comme le souligne Cairoscene, la victoire est loin d’être garantie, El-Shehaby étant 25e au classement mondial, alors que Sasson est lui 5e.

Selon un site d’information israélien, le combat aura bien lieu malgré ces discussions. Le président du Comité olympique égyptien aurait déclaré que bien qu’il déplore cette rencontre contre un Israélien, « nul n’est autorisé à briser les rêves d’un jeune Egyptien aux Jeux Olympiques simplement parce que l’adversaire est un Israélien. »

Un bus pour deux délégations

Ces tensions surviennent quelques jours après un premier incident vendredi 5 août. Avant la cérémonie d’ouverture, les sportifs libanais ont refusé de laisser monter les athlètes israéliens dans le bus qui devait les conduire au stade Maracana.

Le Liban et Israël sont officiellement en guerre, et n’entretiennent aucune relation diplomatique.

« J’ai demandé la fermeture de la porte, mais les athlètes israéliens ont insisté pour monter à bord », raconte Salim al-Haj Nicolas, le chef de la délégation libanaise.

De son côté, l’entraîneur de l’équipe de voile israélienne, Udi Gal, pour qui « un incident international a été évité » (les deux délégations ont finalement pris deux bus différents) a réagi sur les réseaux sociaux :

« Tout cela ne constitue-t-il pas l’exact opposé de ce que représente l’Olympisme et la délégation libanaise n’a-t-elle pas agit à son encontre ? »

Puis dans un second post :

« Ce incident honteux n’a fait que nous motiver. L’esprit olympique est la seule chose qui importe, et nous sommes ici pour le protéger et le porter avec fierté. »

Des coups d’éclat fréquents

Ce n’est pas la première fois que ce type de conflits éclate aux Jeux Olympiques. Les sportifs israéliens font régulièrement l’objet de boycotts. Déjà à Athènes en 2004, le judoka iranien Arash Miresmaeili avait refusé d’affronter un Israélien. Le « Washington Post » rapporte d’ailleurs que son pays lui a versé une prime de 115.000 dollars pour cela, somme normalement remise aux vainqueurs.

En 2008, c’est le nageur Mohamed Ali Rezaei, Iranien lui aussi, qui déclare se sentir malade avant l’épreuve du 100 mètres, à laquelle participe aussi un nageur israélien. « Le Figaro » souligne que le sportif est « coutumier du fait » : il avait déjà déclaré forfait aux championnats du monde de natation de Rome en 2009 et à Shanghai en 2011, pour les mêmes raisons.

Car il n’y a bien sûr pas qu’aux JO que l’on observe ces cas de boycott. En 2013 lors d’un tournoi en Ouzbékistan par exemple, le tennisman tunisien Malek Jaziri est contraint de ne pas jouer face à l’Israélien Amir Weintraub, qu’il connaît bien et qu’il apprécie, après avoir reçu un mail de la fédération tunisienne de tennis :

« Cher Malek, suite à la réunion de cet après-midi au ministère de la Jeunesse et des Sports […], j’ai l’immense regret de t’informer que tu es tenu de ne pas jouer contre le joueur israélien. »

Un an et demi plus tard, lors du tournoi de Montpellier en février 2015, Malek Jaziri jette à nouveau l’éponge avant de rencontrer le n°1 israélien, Dudi Sela.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “JO 2016 : quand les sportifs israéliens se font boycottés par les athlètes musulmans

    1. Armand Maruani.

      Les arabes ont vraiment la cervelle à l’envers :

      Ils « indemnisent  » ceux qui refusent de se battre à la loyale contre un israélien .

      C’est certain dans ce cas ils méritent le haut du polium de la bêtise et de la haine .

      On se demande d’ailleurs pourquoi ils ont fait le déplacement .

      C’est vrai ils ont tellement d’argent à jeter par les fenêtres ces abrutis !

      Ils peuvent faire les guignols aux J.O mais jamais se présenter à Oslo ou Stockolm pour obtenir un prix d’une science quelconque ,

      Leurs milliards de dollars ne suffiraient pas à remplacer une cervelle des leurs avec celle d’un Juif .

    2. Armand Maruani.

      Correction :

      Il faut lire :

       » Leurs milliards de dollars ne suffiraient pas à remplacer une cervelle D’UN des leurs avec celle d’un Juif .

      Scusi , ils ont essayé de me payer pour que je ne passe pas le message mais j’ai refusé . ah ah

    3. michel boissonneault

      j’aime cela que les muzz ont peur d’affronté les sportifs JUIF car si dans la compétition ils perdent alors a leurs retour dans leurs pays ( de dictature ) musulmane ….ils seront alors lincher
      vive l’état d’Israel , vive les sportifs qui respect l’esprit Olympique et je dit merde a tout ses lâches

    4. Jacques B.

      S’ils ont un peu de cohérence et de c*** ils vont aussi boycotter tous les produits fabriqués ou conçus en Israël, ou par des Juifs, des médicaments aux logiciels informatiques en passant par les systèmes d’irrigation agricole, etc.

      Ah zut, je suis bête, ils font ça uniquement pour la posture, ce sont les champions toutes catégories des postures stupides et des attitudes suicidaires, alors que dans les faits ils font l’inverse, bref les champions du monde de l’imposture.

    5. sergeb

      Champions toutes catégories
      En assassinats au couteaux
      En assassinats aux voitures béliers
      En assassinats a l’explosif
      En assassinats a la kalachnikov
      En assassinats avec des pierres
      En assassinats avec des mensonges
      En fait toute forme de tueries
      MÉDAILLES D’OR pour les champions.

    6. Moka

      Vous les muzz assassinez les mécréants en Europe :à Toulouse,à Nice,à Paris,à Bruxelles,à Londres,à Madrid,au Danemark et pourtant l Europe mécréante continu à vous accueillir à bras ouverts sans se soucier qu’il pourrait y avoir des terroristes musulmans parmis vous prêts à tuer des parents et des enfants à Nice,vous faire exploser dans un métro à Malbeek en Belgique,vous faire exploser dans un bus à Londres,vous faire exploser dans un train à Madrid ,tuer un prêtre à Rouen, tuer des parents policiers en France,assassiner les chrétiens en terre d islam.Et pourtant nous mécréants faisont pas l amalgame honteux de vous boycotter pour vos crimes odieux.Parce que nous mécréants mélangeons pas politique et sport.

    7. Moka

      Race d’hypocrites !Commancer à vous battre contre la dictature islmique qui vous oblige à quitter vos pays au risque et péril de vos vie pour chercher sécurité chez nous mécréants,infidèles,ennemis d’Allah et le pervers musulman sanguinaire Mohamed faux prophète et pédo personne le plus abjecte de l humanité .

    8. Ayin Beothy

      Tout à fait d’accord avec Jacques B.
      Et une remarque sur la première phrase de l’article :
      «  »Une fois de plus, les conflits du Moyen-Orient s’invitent dans une compétition sportive. » »
      Les conflits ne s’invitent pas tout seuls, ce sont les musulmans qui les imposent. Nota bene

    9. Reuven Fabrice

      Certains « sportifs » musulmans sont coutumiers du fait! Oui, c’est une preuve supplémentaire de leur niveau extrême de lacheté. Oui, le CIO devrait prendre des mesures contre de tels comportements!
      Le champion Or Sasson a été parfait en écrasant ce Judoka (ka) Egyptien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *