toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël « persona non grata » dans une commune d’Ibiza


Israël « persona non grata » dans une commune d’Ibiza

La commune de Santa Eularia, deuxième en importance sur l’ile touristique d’Ibiza a cédé aux sirènes du BDS et a voté une motion déclarant le territoire municipal « exempt de l’apartheid israélien ». Cette décision prise il y a environ un mois a été rapportée par l’ACOM, un lobby pro-israélien qui lutte en Espagne contre la très active campagne du boycott d’Israël.

Angel Mas, président de l’ACOM, indique qu’à l’approche de la saison estivale, le BDS en Espagne a contacté de nombreux sites balnéaires afin de les encourager à interdire leur territoire aux Israéliens. Il explique la manière sournoise dont agissent les activistes du BDS: ils présentent leur dossier comme étant un soutien aux droits de l’homme et notamment aux ‘pauvres palestiniens’ ainsi qu’un appel au respect des résolutions de l’ONU. Ainsi, naïvement – ou faussement naïvement – des conseils municipaux signent et adhèrent au boycott d’Israël. Ce qui a par exemple permis à Samuel Parra, porte-parole du conseil municipal de Santa Eularia de nier qu’une quelconque décision anti-israélienne ou antisémite n’ait été prise mais uniquement une décision en faveur des droits de l’homme!

Concernant Santa Eularia, le BDS a présenté sa motion par le biais du parti Guyanem, lui au parti d’extrême gauche Podemos, financé en partie par l’Iran et le Venezuela et qui appartient au Groupe de la Gauche unitaire et des Verts au parlement européen.

Pour Angel Mas, l’objectif du BDS en Espagne est clair: séparer totalement Israël de la vie civile, économique, touristique, académique et culturelle du pays. Il note aussi que sur le plan local, le Parti conservateur espagnol pourtant pro-israélien au niveau national, s’allie parfois sur les idées de l’extrême gauche quand il s’agit d’Israël, comme cela a été le cas à Santa Eularia où il est pourtant majoritaire!

« Il est très difficile de faire entendre raison lorsque l’idée reçue est que les Arabes palestiniens sont les victimes et on raison sur le plan moral et que la position d’Israël est vue comme immorale », confie Angel Mas qui souligne que le BDS joue énormément sur la naïveté, les bons sentiments et l’ignorance des gens, même dans la classe politique. « Il ne viendrait à l’idée d’aucune municipalité par exemple de renoncer à la construction d’un complexe en bord de mer parce qu’il serait financé par des pays qui eux bafouent réellement les droits de l’homme », note-t-il.

Mais il précise que l’ACOM a remporté de nombreux succès et a réussi à barrer la route à des dizaines décisions de boycott, souvent en allant devant la justice. C’est ainsi que neuf tribunaux du pays ont déjà décrété le boycott d’Israël comme « illégal, anticonstitutionnel, discriminatoire et contraire aux droits de l’homme ». Concernant le cas de Santa Eularia, un procès est en cours.

Apparemment, les traces de culture arabe en Espagne sont plus tenaces que les traces de la culture juive qui a nourri ce pays durant des siècles.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Israël « persona non grata » dans une commune d’Ibiza

    1. MisterClairevoyant

      Les anarco-communistes en Espagne sont staliniens, fourbes et antisémites. Pendant que l’Espagne critique Israël, elle se fait envahir par des islamistes qui se disent victimes, mais qui sont des amis de Daech, et d’autres terroristes palestiniens radicalisés, qui voudrons imposer la loi de la charia à « l’Andalou » et dans toute l’Europe. Les islamo-nazis sont à proscrire d’Ibiza et d’Occident!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *