toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand Nicolas Sarkozy s’exprime « à la Naftali Benett »


Quand Nicolas Sarkozy s’exprime « à la Naftali Benett »

Toute la classe politique française a exprimé son horreur et son émotion après l’attentat de St. Etienne du Rouvray et de l’assassinat lâche et barbare du prêtre octogénaire Jacques Hamel. Attentat après attentat, la société française ouvre à chaque fois un peu plus les yeux et exprime sa colère même si au niveau des élites et des médias on refuse toujours de faire le lien entre l’identité des terroristes, ce qui les motive et la religion au nom de laquelle ils agissent depuis maintenant quelques dizaines d’années.

Ce qui est également intéressant à analyser est le langage et le vocabulaire utilisé par certains hommes politiques français après les attentats qui n’est pas sans rappeler, avec parfois plus de virulence encore, ceux de politiciens israéliens après des attentats. Comme quoi, il n’y a que lorsque l’on vit une situation que l’on commence à comprendre ceux qui vivent la même chose.

Nicolas Sarkozy, candidat aux primaires du Parti des Républicain pour la présidence française ne s’était pas beaucoup exprimé après l’attentat de Nice, voulant apparemment garder un profil « d’homme d’Etat » et ne pas entrer dans les polémiques. Mais après l’attentat commis à l’église de St. Etienne du Rouvray, il s’est exprimé avec des mots tellement fermes qu’on aurait presque envie de lui demander « de la retenue afin de ne pas provoquer d’escalade ».

Il a commencé par évoquer l’aspect symbolique de cet attentat: « En assassinant un prêtre catholique, en blessant gravement des fidèles dans une église,c’est l’âme de la France qui est touchée« , ce qui est vrai et était voulu par les terroristes musulmans.

Puis il a déclaré avec beaucoup de gravité: « Cette situation doit nous conduire à la plus grande lucidité et à enfin comprendre que nous devons changer profondément la dimension, la mesure, la stratégie de notre riposte. Notre ennemi n’a pas de tabou, pas de limites, pas de morale, pas de frontières. Nous devons être impitoyables. Les arguties juridiques, les précautions, les prétextes à une action incomplète ne sont pas admissibles. Je demande au gouvernement de mettre en oeuvre toutes les propositions que nous avons présentées depuis des mois sans délai. Nous ne pouvons plus perdre de temps. C’est la guerre et il n’y a pas d’autre choix que de la mener et de la gagner. »

Traduits en termes israéliens, cette déclaration irait comme un gant dans la bouche du leader du parti Foyer Juif Naftali Benett, qui met souvent les mots justes sur les maux et propose des solutions fermes et sans faiblesse contre le terrorisme.

Mais à la différence de Nicolas Sarkozy, Naftali Benett se serait fait accueillir par une volée de bois vert de la part de la gauche israélienne, l’accusant de vouloir porter atteinte au système judiciaire et de tenir des propos extrémistes et belliqueux.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Quand Nicolas Sarkozy s’exprime « à la Naftali Benett »

    1. Salmon

      Il a implanté les freres musulmans , a vendu la france au quatar etc , a mis le feu en lybie
      a flingué la justice etc

      je demande un renouvellement de la classe politique
      Pas le retour du nain de jardin pro islam !

    2. Mike

      En fait, Naftali Bennett comme Président de la France, il y aurait bien pire que ça. Hollande est pire, par exemple!!!

    3. Alice

      Il a implanté les freres musulmans , a vendu la france au quatar etc , a mis le feu en lybie: tu ignores sans doute que la France de hollande est en lybie, surie irack ?
      a flingué la justice etc de quelle justice tu parles ? de celle du mur des cons ?

      je demande un renouvellement de la classe politique
      Pas le retour du nain de jardin pro islam !
      regarde donc la photo de ceux qui ont réussi à rouler les français dans la merde avant de la ramener
      http://www.liguedefensejuive.com/sandra-bertinla-policiere-responsable-de-la-videosurveillance-a-nice-accuse-le-ministere-de-linterieur-2016-07-24.html

    4. Slam

      Sarkozy surfe sur la vague d’attentats qui exacerbent le nationalisme. Chaque attentat donne des voix au FN et affaiblit le pouvoir en place. Il faut dire qu’entre ses navrantes condoléances à chaque attentat et les insuffisances de tous les services d’Etat, Hollande a du souci à se faire car à part l’électorat musulman et les irréductibles de l’imbécilité gauchiste, ce sera sûrement pour lui la Berezina aux prochaines élections. Alors en face d’un Juppé pas très clair dans ses propos et son positionnement vis à vis de l’islam et d’une Marine le Pen de plus en plus écoutée, Sarkozy se doit de tenir ce discours de fermeté qui ne lui coûte pas grand chose. Ne pas oublier pourtant que celui qui devait nettoyer les cités au karsher n’a fait qu’aggraver la situation, montée de l’islamisme, réduction des effectifs des forces de l’ordre, vente du patrimoine français au Qatar, etc. Il ne faut donc pas lui faire confiance car ses discours tonitruants ne sont que du vent, ce vent qui vient du sud et sent le mouton.

    5. Jean-François Duhamel

      Le nain de jardin couvait bien les musulmans quand il était ministre de l’intérieur, le résultat le voilà: Paris janvier 2015, Paris Novembre 2015, Nice juillet 1016, Saint Étienne du Rouvray juillet 2016.
      Alors celui-la il ferait mieux de la fermer et de rentrer dans sa niche. La France n’en veut et n’en peut plus de lui.

    6. H.Maz

       » Chaque attentat (…) affaiblit le pouvoir en place. » Il faut croire que c’est faux puisqu’après un attentat Hollande voit sa côte remonter. Les attend-t-il pour saver un peu sa pauvre face? En tous cas absolument rien ne justifie l’attitude de l’Etat en regard de Sandra Bertin. Le petit bouchon Hollande continue de se laisser porter, manipulateur odieux… Valls n’est là que pour faire accréditer la thèse que droite-et-gauche-c’est -pareil …et pour remplir le néant abyssal des idéologies socialistes cramées au contact de l’exercice du pouvoir.
      Quand à Sarkozy, s’il est à nouveau élu, et il serait le seul capable de tenir dans la tempête (ne pas oublier que Juppe, trop arrogant, n’arrive pas à mener ses réformes jusqu’au bout car il braque la rue), il le sera sur le programme des Républicains (à consulter directement sur le site) et s’il se perd en route, ce sont les militants eux-memes qui s’en occuperont. La France en a RAZ-LE-BOL et une revanche à prendre sur notre temps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *