toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Front al-Nosra annonce sa rupture avec Al-Qaïda


Le Front al-Nosra annonce sa rupture avec Al-Qaïda

La branche syrienne d’Al-Qaïda, le Front Al-Nosra, a annoncé jeudi qu’elle rompait ses liens avec le réseau jihadiste et changeait de nom pour devenir le Front Fateh al-Cham. Une décision qui vise à « protéger la révolution syrienne », selon son chef.

Le Front al-Nosra, unique branche syrienne d’Al-Qaïda depuis 2013, a annoncé jeudi 28 juillet, par la voix de son chef, Abou Mohammad al-Jolani, quitter le groupe jihadiste et se rebaptiser Front Fateh al-Cham, soit le Front de conquête de Damas (Cham peut signifier Levant mais est aussi utilisé dans le dialecte syrien pour désigner la ville de Damas et par extension la Syrie).

Abou Mohammad al-Jolani a remercié « les commandants d’Al-Qaïda pour avoir compris la nécessité de rompre les liens […] », dans un enregistrement diffusé par la chaîne Al-Jazira. Il a expliqué que cette décision visait à « faire taire les prétextes avancés par la communauté internationale » pour viser le groupe, classé « terroriste » par Washington.

Considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, le Front al-Nosra a été exclu d’un accord de cessation des hostilités conclu en février dernier sous l’égide des États-Unis et de la Russie.

« S’incruster davantage dans la révolution syrienne »

Le groupe extrémiste a été visé à plusieurs reprises par les frappes de la coalition anti-jihadistes dirigée par Washington mais dans une moindre mesure comparé à l’organisation État islamique (EI). Il est surtout la cible, depuis septembre 2015, de bombardements de la Russie, principal allié du président syrien Bachar al-Assad.

L’expert en groupes jihadistes Charles Lister a tweeté cette semaine que l’objectif d’Al-Nosra était de se protéger d’une éventuelle campagne russo-américaine, de « s’incruster davantage dans la révolution syrienne et de garantir son avenir à long terme ».

Le Front al-Nosra, composé essentiellement de combattants syriens, est le plus important groupe jihadiste en Syrie après son grand rival, l’EI, qui, au contraire, rassemble un grand nombre d’étrangers. L’autre grande différence entre Al-Nosra et l’EI réside dans le fait que le premier est allié avec les rebelles combattant le régime et s’est constitué un soutien populaire. Par contre, l’EI combat tous ceux qui ne lui prêtent pas allégeance.

Le Front al-Nosra est apparu officiellement en janvier 2012, soit dix mois après le début de la révolte pacifique contre le régime de Bachar al-Assad, réprimée dans le sang, qui s’est transformée en conflit dévastateur. Le groupe avait prêté allégeance au chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri en avril 2013, avant de devenir la branche syrienne à partir de novembre de la même année.

Avec AFP et Reuters





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Le Front al-Nosra annonce sa rupture avec Al-Qaïda

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *