toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La puissance économique et technologique d’Israël au service de ses intérêts diplomatiques


La puissance économique et technologique d’Israël au service de ses intérêts diplomatiques

Selon un observateur de la diplomatie israélienne, un phénomène intéressant serait en train de se passer concernant la situation internationale d’Israël. Il prend notamment pour base les réactions très différentes d’Israël et de l’Autorité Palestinienne après le dernier rapport du Quartet: quasi-silence à Jérusalem, colère et décision de boycott à Ramallah. Il révèle que des diplomates européens ont récemment confié à l’agence Reuters que la communauté internationale réchigne de plus en plus à affronter Israël sur le plan diplomatique préférant privilégier les relations économiques et la coopération technologique avec Israël dans de nombreux domaines. Les déclarations et communiqués sont nombreux et parfois incisifs mais sur le plan concret, les relations de ces pays avec l’Etat juif se développent régulièrement.

Ces diplomates notent que comme une araignée qui tisse lentement sa toile, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a opté pour une stratégie de rapprochement intelligente et méthodique avec de nombreux pays ces dernières années, ou de renforcement des liens avec des pays déjà amis: Allemagne, Grande-Bretagne, Tchéquie, Hongrie, Italie, Autriche, axe Grèce-Chypre, Inde et Chine, Turquie depuis peu, Afrique orientale aujourd’hui et bientôt Asie centrale. Les relations avec l’Egypte n’ont jamais été aussi bonnes et les liens officieux avec certains pays du Golfe se sont développés sur la base d’intérêts bien compris des deux côtés.

Cet observateur en conclut que les avertissements des Cassandres de la gauche sur un isolement d’Israël dans le monde se sont une nouvelle fois avérés davantage une vue de l’esprit voire un rêve éveillé de leur part plutôt qu’une réalité tangible. Certes, au niveau déclaratif, de nombreux pays ainsi que l’Union européenne déclament toujours les mêmes condamnations sur la construction juive en Judée-Samarie et sur l’absence de perspectives politiques sur l’issue du conflit. Mais concrètement, même la décision de marquage des produits de Judée-Samarie est restée davantage déclarative qu’effective.

La raison est simple: tous ces pays sentent qu’ils n’ont pas intérêt aujourd’hui à s’écarter d’Israël qui représente une puissance économique montante et peut les aider dans de très nombreux domaines jusqu’à la luttre contre le terrorisme international qui les menace aujourd’hui directement. Et lorsqu’Israël sera devenu une puissance régionale gazière cette situation se fera encore plus tangible.

Un diplomate américain a reconnu qu’Israël a démontré son efficacité diplomatique en arrivant de manière intelligente à tirer de nombreuses ficelles dans le monde au point que la frustration de la communauté internatiomnale sur ce qui se passe sur le terrain au Proche-Orient passe désormais après un froid calcul d’intérêts, grâce à la puissance économique d’Israël et à l’attirance croissante que ce pays exerce auprès de très nombreux pays à travers le monde.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israël.org

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “La puissance économique et technologique d’Israël au service de ses intérêts diplomatiques

    1. Gérardsion

      Bibi c’est comme Hollande , quand ça ne va pas bien dans son pays il va passerdes accords iinternationaux pour faire penser a autre choses à ses compatriotes.Mais passer des accords commerciaux avec des pays africains , encore faut il que ces pays payent . Combien de pays africains ont vues leurs dettes effacées. Bibi est mauvais en diplomatie, la preuve : l’accord signé avec les turques.

    2. Sifa

      la décision de Bibi est plutôt très sage. Lisez la Torah : quand les patriarches Abraham, Isaac et Israel ont eurent faim ils ont fuient, à tour de role, vers l’Afrique. L’Histoire n’a pas changé, dit le Roi Salomon

    3. Aline1

      Vous avez raison Malcom Ode,

      «  »Les chiens aboient, la caravane passe. » »

      Et bravo Bibi qui jusqu’à présent est bel et bien l’élu du peuple israélien, et même si quelquefois nous aimerions autre chose, différemment ici, plus ou moins ailleurs- l’on ne voit politiquement personne, qui le vaille, et ceci sur tous les fronts.

      Et je prie pour la défaite de tous les gauchistes foireux et ennemis d’Israël et des juifs – d’où qu’ils soient (même de chez nous, les pires d’ailleurs)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *