toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Binyamin Netanyahou à la conquête de l’Afrique de l’Ouest


Binyamin Netanyahou à la conquête de l’Afrique de l’Ouest

Le Premier ministre israélien continue au pas de course sa campagne diplomatique en direction vers l’Afrique. Tournée en Afrique orientale, rétablissement des relations diplomatiques avec la Guinée, pourparlers en cours avec le Tchad, et dernier développement en date, un rapprochement avec l’Afrique de l’Ouest. Binyamin Netanyahou a reçu vendredi dans ses bureaux  une délégation de la CDEAO, Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. La délégation était menée par son président, le Béninois Marcel Alain de Souza.

Il s’agit de la première rencontre de ce type entre un Premier ministre israélien et le président de cette grande organisation régionale. L’entretien entre les deux hommes a porté sur de nombreux sujets, et à l’issue de cette entrevue, Marcel de Souza a invité Binyamin Netanyahou à se rendre comme invité d’honneur au prochain sommet de la CEDAO. De son côté Binyamin Netanyahou a invité les ministres de l’Agriculture des pays membres à venir en Israël en visite officielle.

La CEDAO (ECOWAS en anglais) est une organisation intergouvernementale qui regroupe quatorze pays de l’Afrique de l’Ouest, dont des grands pays comme le Sénégal, le Mali, Le Nigeria, le Niger, la Côte d’Ivoire, la Ghana ou le Burkina Faso. Son siège est à Abuja au Nigeria. Elle fonctionne comme une union régionale dotée d’institutions communes et traite de nombreux sujets liés notamment aux ressources naturelles, à la coopération économique et à la sécurité régionale, notamment la lutte contre le terrorisme, un domaine où Israël pourra apporter une aide significative.

La CEDAO représente un marché de près de 350.000.000 d’habitants.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *