toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentat de Nice : les renseignements français ont sous-estimé le danger venant de la Tunisie


Attentat de Nice : les renseignements français ont sous-estimé le danger venant de la Tunisie

Selon des sources sécuritaires à Tunis le père du  terroriste qui conduisait le camion qui a écrasé 84 victimes à Nice est un membre du parti islamiste tunisien Ennahda et il est connu à sa ville natal  Mseken comme étant un extrémiste violent.

 

Avant 2010 la police de Ben Ali le surveillait de près et il est devenu après janvier 2011 l’un des leaders locaux d’Ennahda à Mseken,  ville de l’Est tunisien sise en bord de l’autoroute qui relie Tunis à Sfax.

 

Le père de l’assassin est proche avec un dirigeant du bureau du mouvement Ennahdha à Sfax (ville au centre de Tunisie), Ahmed Ellouze, lui-même impliqué dans une mystérieuse affaire de vente et d’achat d’explosifs en Tunisie selon une journaliste d’investigation Olfa Riahi.
Les mêmes sources ont indiqué  que  tout son entourage familial (les époux de ses belles sœurs) est connu pour son radicalisme religieux. Certains de ses proches ont été condamnés sous le régime de Ben Ali et ont bénéficié de l’amnistie générale de mars 2011. Ils ont été convoqués au poste de police d’El-Alia, à Bizerte (nord de la Tunisie) à où ils ont été interrogés.

 

Le criminel de Nice ne s’est donc pas improvisé terroriste, mais il né et a baigné dans un milieu familiale favorable à la violence et au radicalisme en Tunisie. C’est pour cela que Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’était pas connu des services de renseignement français et ne disposait pas d’une fiche S de sûreté pour lien avec le terrorisme en France.

 

L’un des proches de Mohamed Lahouij travaille (ou a travaillé) à l’aéroport de Nice.

 

 

Le tueur de Nice a baigné dans le radicalisme loin de la France et la DGSE sous-estime le danger venant de la Tunisie

 

Après la révolte, la DGSE a perdue l’essentiel de son réseau de correspondants basés en Tunisie. La DGSE bénéficie d’un réseau de correspondants bénévoles, basés à l’étranger, appelés « honorables correspondants. ». Pourtant les attentats de janvier 2015 ont poussé les renseignements français ont renforcé leurs effectifs à l’étranger pour prévenir des attaques.

 

 

Les hommes de la direction générale de la Sécurité extérieure semblent être déconnectés de la réalité du radicalisme en Tunisie. Depuis la chute du régime modéré  de Ben Ali, le pays est devenu la première réserve mondiale d’islamo-terroristes et le premier pays exportateur d’égorgeurs et de kamikazes.

 

Un rapport de l’International Crisis Group, ONG, indépendante et à but non lucratif, qui œuvre pour la prévention et la résolution des conflits armés a publié  le 28 novembre 2013 son rapport N°148, qui se rapporte à la Tunisie et intitulé « La Tunisie des frontières : djihad et contrebande ». Selon ce rapport nombre de djihadistes en Tunisie  a augmenté à un rythme alarmant.

 

 

Un autre rapport académique daté du 25 octobre 2013, d’Aaron Y. Zelin, chercheur à l’Institut de Washington,  a dévoilé surtout les rapports entre le parti islamique tunisien Ennahdha et notamment son leader Rached avec la  mouvance fondamentaliste.  L’auteur de ce rapport est connu pour avoir accompli des recherches sur la façon dont les groupes djihadistes s’adaptent au nouvel environnement politique des pays arabes ayant vécu des révolutions. Ce rapport  explique que les tunisiens  seraient motivées par la volonté de se venger de l’intervention militaire française au Mali ainsi que des troubles en Libye.

 

 

Le danger  a augmenté depuis 2015  lorsque l’armée française avait effectué ses premières frappes en Syrie contre l’État islamique (l’opération Chammal) sans que la DGSE ne renforce sa surveillance en Tunisie.

 

En septembre 2014 La katiba Okba Ibn Nafaâ, organisation terroriste tunisienne, était la première au Maghreb a annoncé son allégeance à l’État islamique (Daêch), indique le Centre américain de surveillance des sites islamistes.

 

D’ailleurs les frères  franco-algériens  Saïd et Cherif Kouachi qui ont fait 12 morts dans l’attaque terroriste qui a visé en janvier 2015 le journal satirique Charlie Hebdo s’entraînaient en Tunisie. Ils ont effectué des séjours en Tunisie dès 2012.

 

Les deux frères Kouachiqui sont les  principaux terroristes de l’acte de guerre commis contre la France et dans le siège de Charlie Hebdo. Ils auraient effectués un stage d’entraînement en Tunisie auprès de Boubaker al-Hakim  le franco-tunisien qui a préparé et ordonné l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi en 2013.

 

Boubaker al-Hakim est né à Paris le 1er août 1983, de parents tunisiens. C’est un terroriste notoire dont l’ancien régime de Ben Ali avait demandé l’extradition par le biais d’Interpol (6 mai 2001). Les services tunisiens l’ont repéré par rapport à son gourou, un certain Farid Benyettou, chef du « groupe des Buttes-Chaumont. »

 

Les experts français de la DGSE pourraient mieux saisir la réalité du développement du  danger terroriste venant de la Tunisie et ne peuvent pas prendre pour argent comptant les déclarations  de l’État tunisien qui s’affaiblit. La police tunisienne, autrefois instrument privilégié du pouvoir de Ben Ali, est aujourd’hui infiltrée par les radicaux islamistes.

 

Si Ben Laden était le plus important chef terroriste qui  avait adressé ses félicitations au peuple tunisien, le 17 janvier 2011, via un enregistrement diffusé par Al-Jazeera, ce n’est par hasard que le Tunisie est devenue le premier pays à exporter  les djihadistes en Syrie et en Lybie.

 

Un rapport d’un institut de recherches allemand indique même que le nombre de djihadistes tunisiens en Syrie s’élève à 10500. On indique également que 4200 Tunisiens dont 43 femmes, sont morts depuis le début du conflit syrien.

 

Après analyse et enquête, le corps du terroriste de Nice sera expédié en Tunisie, où sa famille, ses amis, ses voisins l’enterreront probablement en « martyr », comme tous les criminels que ce pays autrefois civilisé et moderne a produit depuis la « révolution » dite du jasmin qu’on avait fait faire à la populace tunisienne et que l’ensemble des politiciens et journalistes Français avaient à l’époque salué, acclamé et exalté.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

 

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Attentat de Nice : les renseignements français ont sous-estimé le danger venant de la Tunisie

    1. sdaubi

      En fait, la situation en France est bien plus catastrophique que ça:
      Nous ne commençons seulement à payer de notre sang, aujourd’hui, l’irresponsabilité affligeante de nos « dirigeants »

    2. alauda

      Est-ce que cette info sur l’adhésion du père au parti islamiste tunisien Ennahda est confirmée ? Au JT télévisé, on n’a jamais vu qu’un vieil homme fatigué. « L’extrémiste violent » semble vraiment usé.

    3. Hollidayin

      @ Alauda : C’est méconnaitre les arabes islamistes !!! Ils sont très forts pour cacher leur jeu,leur véritable nature et comme pour toutes les Familles des terroristes,ils savent bien mentir et duper les journalistes,comme à gaza …ou les terroristes qui ont poignardé à mort et écrasé lachement à la voiture bélier des Civils Juifs Israéliens,sont des gens modèles d’après leurs proches et amis interrogés,mais ils sont considérés lachement comme des martyrs,des héros meme à qui l’on donne leur nom à des rues et des places à gaza,à ramallah,à naplouse … et on érige des stelles à leur honneur !!! La meme espèce immonde ou qu’ils se trouvent !!! Un cancer pour l’Humanité malheureusement !!! Et en France,les journalistes et nos Dirigeants PS essaient lachement de trouver des circonstances atténuantes à l’immonde terroriste islamiste tunisien qui a commis lachement et au cri d’allah akbar (le meme que ses frères djihadistes immondes et terroristes arabes pseudos palestiniens et terroristes arabes en général !!!) un carnage à Nice !!! Le lache et immonde terroriste a envoyé illégalement par colis (quelques jours avant l’immonde attentat) la somme de 100 000 € remis à une personne se rendant dans le Village de sa Famille (révélé par le frère du terroriste tunisien qui dit avoir été soit disant surpris de recevoir autant d’argent alors que son frère terroriste avait l’habitude de leur envoyer des petites sommes d’argent !!!)

    4. alauda

      @Hollidayin,

      J’entends bien ce que vous dites, mais vous ne répondez pas à la question que je me pose à propos de cette info exclusive parue dans Tunisie secret. Du reste je m’interroge aussi sur le scoop paru dans le Daily Mail.

      Entre le moment où quelque chose se dit et le moment de la confirmation (ou versus), je donne autant que possible du temps au temps. Différer, éviter la précipitation m’évite bien des bourdes malheureuses.

      Connaissez-vous l’apologue de la dent d’or d’un certain esprit français Bernard Le Bovier de Fontenelle (1657-1757) ? « On commença par faire des livres, et puis on consulta l’orfèvre », la maxime me sert souvent de garde-fou quand je laisse un mot sur le web.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *