toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Analyse du psychologue danois Nicolai Sennels: « Les musulmans voient instinctivement notre manque de réaction comme de la peur, une invitation à l’attaque »


Analyse du psychologue danois Nicolai Sennels: « Les musulmans voient instinctivement notre manque de réaction comme de la peur, une invitation à l’attaque »

ANALYSE

Le Dr Nicolai Sennels est un psychologue danois qui a travaillé  avec des criminels musulmans dans des institutions gérées par les autorités de Copenhague. Il est l’auteur du livre « Parmi les criminels musulmans. L’expérience d’un psychologue à Copenhague » paru en 2009.

Nicolai Sennels dévoile son expérience de psychologue avec des Musulmans, et expose les différences psychologiques entre les Musulmans et les Occidentaux. 

Pour lui, quand un musulman crée des problèmes, ce n’est jamais de sa faute mais toujours celle des autres. C’est sa culture islamique déviante qui le pousse à systématiquement rechercher un coupable extérieur.

1) Quelles sont les différences entre le monde musulman et l’homme occidental?

Nicolai: J’ai travailler avec des clients musulmans, je trouve quatre différences psychologiques importantes. Comprendre ces différences nous rend plus en mesure de comprendre les aspects psychologiques des problèmes d’intégration dans les pays Occidentaux.

La première différence concerne la colère. les cultures occidentales voient la colère comme une faiblesse, et l’expression de la colère est un moyen de perdre le statut social. Dans la culture musulmane, où, «la force est juste», la colère est considérée comme la force. Certaines communautés musulmanes déclare même «jours de colère», où ils essaient de convaincre les autres en criant, tirant en l’air et sautillant. Alors que nous, Occidentaux, voir un tel comportement comme englobant ou même psychiatriques, les cultures musulmanes définit notre manque d’agressivité comme une faiblesse, qui peut – et doit – être exploitée. Pour éviter de telles invitations à l’exploitation, nous devons dire la vérité et être menaçant.

La seconde différence concerne l’honneur et la confiance en soi. A l’intérieur de la culture occidentale, il est généralement considéré comme signe d’honneur et de confiance en soi, si nous sommes en mesure de gérer la critique soit avec un haussement d’épaules (si nous sommes en désaccord) ou avec un «Je pense que vous avez raison – merci de me aider à améliorer».

Dans la culture musulmane, il est honorable de se défendre contre les critiques jusqu’à l’agression et jugé courageux de risquer la confrontation physique – peu importe si la critique est vrai ou non. L’Islam n’a pas à se défendre, l’islam ne peut pas être attaquéCeci est la raison pour laquelle nous entendons très rarement des musulmans défendre leur religion par la logique ou la raison, mais presque toujours avec l’intimidation et la violence: Peu importe qui a raison, il importe de savoir qui est le plus fort. Du point de vue de la culture musulmane traditionnelle, le concept occidental d’honneur est déshonorant. Il nous fait paraître pathétique, et pour une religion qui est fondamentalement impérialiste et agressive, il est une invitation à l’attaque.

La troisième différence concerne la responsabilité de soi, et ici, il est important de comprendre le terme psychologique «point de contrôle». La culture occidentale se penche vers un point interne de contrôle, ce qui signifie que nous pensons que nos vies sont régies principalement par des facteurs internes, tels que nos propres choix, notre propre vision et de notre façon de gérer nos émotions. Voilà pourquoi nous avons d’innombrables thérapeutes, entraîneurs, etc., et d’innombrables livres et magazines, qui visent tous à nous aider à être mieux à nous aider.

La culture musulmane et surtout l’islam sont fortement caractérisées par un locus, un point, externe de contrôle. Tout passe par «Inshallah»; presque tous les aspects de la vie sont régis par la loi islamique, la charia brutale qui dérobe tant de droits humains des personnes vivant sous son régime; autorités masculines – pères, grands frères, les oncles, les imams, etc. – et le pouvoir énorme sur les femmes surtout. Il y a très peu de place pour les choix et les libertés individuelles, et cela crée naturellement un sentiment de point externe de contrôle: Votre vie est créée par des facteurs extérieurs, et la liberté d’explorer et de former un point interne de contrôle est très limité. Ceci est également la raison pour laquelle les musulmans ont souvent un raisonnement enfantin et une mentalité de victime, qui caractérisent de nombreuses communautés et les immigrants musulmans. Lorsque cette mentalité de victime rencontre notre compassion et des questions de l’Ouest comme « que voulez-vous faire », l’intégration est vouée à l’échec. C’est seulement maintenant que les autorités occidentales commencent à apprendre que nous avons besoin de rencontrer les immigrants musulmans avec des exigences et des conséquences  «vous devez faire ceci et cela et voici les conséquences si vous ne le faites pas.».

Les personnes atteintes de locus externe de contrôle ont pour la plupart très peu de contrôle et des besoins de communication claire, un cadre de travail clair et des conséquences claires si elles enfreignent les règles. Mais même si nous commençons à réaliser maintenant, il pourrait être trop tard pour arrêter l’échec de l’intégration de millions de personnes de cette culture très différente qui risque de détruire nos sociétés.

La quatrième différence concerne la tolérance et l’ouverture. En Occident, être «tolérant et ouvert» est considéré comme une définition de facto d’une bonne personne. Il y a cent ans, les «bonnes personnes» allaient à l’église tous les dimanches, alors qu’aujourd’hui ils s’affichent avec « #RefugeesWelcome » dans les gares.

Dans l’Islam, la bonne personne est quelqu’un qui adhère strictement à la charia, qui est très intolérante et fermée – violente même – envers les étrangers. On n’a pas besoin d’être un génie pour prédire comment la rencontre entre de telles cultures différentes va évoluer: Comme une osmose culturelle, la culture «ouverte» sera consommée par la culture intolérante. L’échange culturel sera une rue à sens unique . Ces dernières années ont vu éclore des sociétés parallèles islamiques qui se développent en « petites bandes de Gaza » avec une population dense extrême; l’islam radical devient viral; la pauvreté, le manque d’éducation et de la dépendance envers un soutien économique de l’extérieur; et une attitude hostile et violente envers leur environnement non-musulman. Une source constante d’agression qui a besoin de confinement constante afin de ne pas déborder et dans son contexte.

2) Quelles sont les caractéristiques de la culture arabe, telle qu’elle est exprimée dans la communication avec le monde occidental ?

Nicolai: La rencontre avec la culture Arabe ou l’échange entre la culture musulmane et le monde occidental se caractérise principalement par un monde occidental essayant de contenir l’agression musulmane. Il y a très peu de communication entre les deux parties égales par ailleurs.

Au lieu de cela, l’Occident utilise l’apaisement, la diplomatie, la corruption ou des bombes dans une tentative d’apprivoiser le flux constant de la violence et de l’impérialisme musulman agressif. Du côté islamique, ils ont repéré instinctivement nos faiblesses mentionnées ci-dessus, et ils sont convaincus que, grâce à la puissance de leur dieu et par la patience et l’intimidation, ils vont continuer et terminer le travail que leur prophète a commencé il y a un demi-millénaire et qui a déjà vidé la majeure partie du Moyen-Orient, Afrique du Nord et de grandes parties de l’Asie de non-musulmans.

3) Comment un musulman pourrait changer et construire une personnalité différente qui s’intègre dans le monde occidental ?

Eh bien, puisque cela signifierait qu’ils devraient adopter une longue liste de droits de l’homme (la démocratie, la liberté d’expression, la sexualité, la religion, etc.) que la charia punit de mort, il faudrait d’abord et avant tout être fondée sur la sécurité des personnes souhaitant changer. Nous pouvons commencer par saper les sources de la charia, les imams et les mosquées.

4) Si nos cultures sont si différentes, que cherchent les musulmans en venant dans les pays occidentaux ?

Nicolai: Ils recherchent la sécurité, la liberté, l’argent et les biens matériels, et la diffusion de la charia. Malheureusement, en moyenne, ils donnent très peu de retour au pays, ils entrent, et souvent leur concept de liberté ne sont pas compatibles avec les droits de l’homme et de la démocratie. Bien sûr, il y a aussi beaucoup de musulmans qui veulent vraiment s’intégrer et embrasser nos valeurs et nos droits, mais ils sont souvent arrêtés par leur environnement islamiques ou leur manque de motivation ou de compétences.

5) Celui qui ne s’intègre pas que lui arrive-t-il ? Quand se transforme-t-il en criminel et quand peut-il vivre une vie normale ?

Nicolai: Pour s’intégrer vous avez besoin de trois choses. Vous devez vouloir, vous devez être autorisé par vous pairs musulmans et par la famille. En raison de leur culture intolérante, ils n’ont très peu ou pas de sentiment d’engagement et de reconnaissance envers la culture et les sociétés non-islamique.

Et si nos sociétés de bien-être occidentale leur fournit de la nourriture, de l’argent et du logement pourquoi devraient-ils intégrer ? Si nous laissons les imams et les mosquées radicales répartis partout, comment pouvons-nous nous attendre à ce que toute tentative d’intégration dans nos valeurs occidentale soit soutenue par la communauté musulmane ? Et si nous accueillons des millions de migrants analphabètes, incultes, comment pouvons-nous nous attendre à ce qu’ils soient en mesure d’intégrer nos sociétés civilisées, à base de connaissances de haute technologie ?

6) L’intégration arrive souvent avec la prochaine génération ?

Nicolai: La première génération a souvent un sentiment de gratitude envers le pays qui les reçoit. Les statistiques montrent que la génération suivante est plus gangrenée de criminels. Ceux qui s’intègre vraiment vivent souvent dans la peur des musulmans pratiquants. Certains ont même besoin d’une protection de la police.

7) Quelles sont les conséquences de l’échec de l’immigration ?

Nicolai: En fin de compte, cet échec va conduire à la guerre civile à l’intérieur de nos pays. Le point où nous pourrions gérer ce défi sans sang, sans sueur et sans larme a été dépassé il y a plusieurs décennies. Je blâme nos politiciens et les médias.

8) Comment le monde occidental peut-il s’en sortir ?

Nicolai: a) Arrêter l’immigration musulmane. b) Aider les réfugiés dans leur propre région, où ils se sentent chez eux avec leur culture, leur langue et le climat. De cette façon, nous pouvons nous permettre d’aider beaucoup plus, et non pas seulement les jeunes hommes qui sont envoyés ici. En plus, les réfugiés n’auront pas à vivre avec le traumatisme supplémentaire qui arrive quand les gens particulièrement défavorisés se déplacent vers une toute autre culture. c) Le rapatriement pour les étrangers qui ne parlent la langue et ne respectent pas les lois. d) Des peines de prison de longue durée dans des prisons externalisées en dehors de l’Europe pour les criminels musulmans (de sorte qu’ils ne radicalisent et n’intimident pas les prisonniers non musulmans dans les prisons nationales, moins cher). e) Fermez toutes les mosquées et organisations islamiques qui ne soutiennent pas activement les valeurs démocratiques et les droits de l’homme et qui ne le font pas ouvertement et pro-ne rejetent pas les principes criminels et les versets des écritures islamiques et de l’exemple de leur prophète. f) L’intégration devrait se fonder sur des exigences et des conséquences. Le non-respect devrait conduire au rapatriement.

9) Qu’est-ce qui motive les manifestants contre l’islamophobie ? Sont-ils honnêtes, ou est-il une couverture pour quelque chose de plus profond?

Nicolai: Les plus grands islamophobes se trouvent parmi les musulmans eux-mêmes. Seule la peur peut amener les gens à accepter un tel système répressif. Comme l’a dit un imam, l’Islam aurait disparu depuis longtemps, si la peine de mort pour apostasie n’existait pas dans la Charia.

Je pense que les manifestants occidentaux contre « l’islamophobie » ont soit peur d’affronter une idéologie manifestement criminelle, sexiste et fasciste et ses adeptes intolérants et violents, ou ils sont tout simplement naïfs dans une version moderne des «bonnes personnes». Les « anti-fascistes » violents que je considère une réincarnation de l’Inquisition.

10) Après que les caricatures danois de Mohammed aient été publiées, qu’avez-vous appris des réactions des deux côtés (islamiques et occidentales)?

Nicolai: Nous avons appris qu’accepter les demandes des musulmans va simplement conduire à plus de demandes. Que nous devons définir nos valeurs et nos frontières, et être prêts à les protéger par tous les moyens nécessaires.

11) Quelles sont les réactions que vous obtenez avec vos écrits?

Nicolai: Je pense que beaucoup de gens trouvent qu’un point de vue psychologique sur le sujet aide à comprendre la dynamique de la situation. J’ai bien sûr été accusé de racisme par la gauche, mais je ne suis pas raciste. L’islam n’est pas une course. Il est une arme de destruction massive (que la CIA a exploité pendant des décennies) et le plus grand ennemi de la paix, de la liberté, de la démocratie et des droits de l’homme.

Je suis né dans une famille de gauche, et ses valeurs avec lesquelles j’ai grandi – l’égalité des femmes, un regard critique sur la puissance dangereuse de la religion, et la liberté pour le petit gars de parler librement – que je considère comme les valeurs fondamentales de la gauche. Je me sens aujourd’hui de gauche, mais le monde a changé. Aujourd’hui défendre les valeurs de base, proscrites dès lors où elles devraient être appliquées à l’islam et la culture musulmane, c’est être considéré comme « extrême droite ». Je m’en fiche. Je suis fidèle à moi-même et souhaite le bonheur et la liberté pour tout le monde, les musulmans et les non-musulmans « .

© Traduction et adaptation Sandra Wildenstein pour Europe Israël News

Interview parue dans le journal juif Hapeles .





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Analyse du psychologue danois Nicolai Sennels: « Les musulmans voient instinctivement notre manque de réaction comme de la peur, une invitation à l’attaque »

    1. sergeb

      psychologue danois Nicolai Sennels
      FÉLICITATION pour votre étude, On ne pourra pas dire que nous n’avons pas été prévenu. Il est VRAI que nous avons été TRAHIS par les politiciens et les médias de gauche, ils le sont presque tous d’ailleurs. la gauche complaisante et COLLABO surtout pensant qu’ils seraient épargnés si ça venait a mal tourné, et bien petite surprise pour eux,ils seraient les premiers a être égorgé Présentement il n’y a aucun homme politique capable d’inverser le cours des événements, les CHURCHILL et autres de sa trempe n’existent plus d’ailleurs, il ne s’en fait plus de ces hommes-là, nous avons à la tête de nos pays occidentaux des hommes efféminés et qui se font du capital politique et de sympathie dans le but d’être élu ou réélu. La plupart des hommes en occident ont été élevé comme des mauviettes qui ne voudront jamais saigné pour la liberté, ils préfèreront se convertir plutôt que mourir pour une cause comme vivre dans la liberté. Les gouvernements travaillent présentement au désarmement des populations civiles alors, en cas de guerre civile se sera un combat inégal entre des gens sans états d’âme et quand on sait la facilité qu’ils ont de tuer ce sera un véritable massacre de mécréants. Le monde occidental, ses valeurs et tout ce qui va avec sera du passé. Alors tout ce que vous avez écris ici sera ou pas accomplis, il en tiendra seulement a notre détermination a survivre à la barbarie.

    2. Olivier

      Un mot : Bravo !
      Parfait , tout est dit , si on pouvait vous entendre et vous écoutez ! Mais je pense que les français sont soud et aveugle

    3. Pinhas

      @ Olivier .

      Tout à fait , il y a encore beaucoup de Français qui pensent  » ce n’est pas si grave , il s’agit d’un acte isolé et puis ils ne faut pas généraliser  »

      En fin de discution, avec certaines personnes j’ai l’impression d’être un sale raciste et je me tais en me disant  » avec ces gens la il ne faut pas parler des attentats , des assassins arabes , des tours qui explosent , etc …

      Non , il faut leur parler de  » L’amour est dans le près ou des prochaines vacances ou du prix des suppositoires qui ont encore augmentés .

      Non vraiment quelquefois j’ai l’impression de vivre avec des autruches .

    4. Pinhas

      J’ajoute que l’état s’est depuis des décennies comporté avec les musulmans comme avec un  »enfant roi  »

      Ils arrivent en France et ont tout avant même de mériter quoi que ce soit .

      On va où !!!!

      Non ! il faut tout reprendre à zéro .

      Qu’on avance de l’argent ok mais pas le donner , c’est la la grande erreur .

      Tout doit se mériter .

      Si il n’y a pas de travail en France pour ceux qui y sont déjà ,
      pourquoi y en aurait-il pour ceux qui viennent d’arriver ?

      Donc si un pays peut les aider c’est le Qatar ou l’arabie saoudite et puis ils parlent leur langue ce serait beaucoup plus pratique .

      Non , je ne suis pas raciste , j’essaie de rester lucide et pas idiot comme nos trous du cul de politiciens verreux

    5. LTC

      L’analyse de ce psychologue est très bonne, même s’il aurait gagné un temps fou en se référant à la Torah qui cite déjà cette nation comme une nation de brigands insoumis, des hommes sauvages (« péré adam »).
      Sur le point n°8 je le trouve encore trop laxiste. Pourquoi s’échiner à vouloir intégrer les (arabo-)musulmans ?? C’est une perte de temps, ce sont des bombes à retarder pour la plupart. Ce qu’il faut c’est les expulser et leur faire comprendre qu’on ne leur fera pas de cadeau s’ils tentent de s’y opposer.

    6. alauda

      Excellent article rappelant quelques tranches de vie vécue.

      Si bon nombre de Français sont sourds et aveugles, c’est qu’ils n’ont pas la bonne grille de lecture ou plutôt on les soumet à un matraquage idéologique tel qu’ils n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre pour poser les débats sans déclencher les foudres de ceux qui font tout pour qu’ils n’ouvrent pas leur bouche. On en a avalé des couleuvres depuis longtemps; malgré la méthode Coué – ça va passer. Sauf que ça ne passe plus du tout.

      Le passage par le vivre-ensemble reste cependant un passage obligé. On y accumule, au contact direct de ces populations d’origines diverses et variées, des indices qui pris isolément ne font pas sens, mais mis bout à bout mettent la batterie des accus sur le mode charge.

      On nous a fabriqué sciemment un corps social chimérique.

      Mais l’homme est un animal politique, comme disait Aristote. Quand un animal politique est blessé dans sa chair, on ne sait jamais comment peut réagir l’instinct de survie.

    7. Jacques B.

      Eh oui, cet homme a redécouvert, de par sa profession, ce qu’est la mentalité, l’état d’esprit musulmans.
      Mentalité et état d’esprit qui n’ont, fondamentalement, pas changé depuis l’origine de cette secte criminelle.

      Donner comme il le fait le détail de la façon de penser, de voir, de se comporter dans telle ou telle situation, notamment d’opposition, décoiffe et peut paraître extrême certes (il est vrai qu’il a eu affaire à des délinquants, ça aide sans doute à aller à l’essentiel). je suis ô combien d’accord avec lui quand il dit que ces gens se comportent comme des enfants, des enfants qui n’auraient pas été éduqués, à qui on n’aurait pas donné de garde-fous, de repères ; dans toute société, de tels enfants deviennent presque immanquablement des voyous, des gangsters, pires que des bêtes sauvages. Et nous importons ces gens par millions ! Quelle folie…

      Certains parlent de jugement de D. sur l’Europe, conséquence de divers égarements, dont l’antisémitisme et l’hostilité croissante envers Israël ne seraient pas les moindres ; je ne sais si c’est le cas, mais un tel aveuglement de nos dirigeants et de l’ensemble de nos compatriotes, aveuglement qui confine au nihilisme et à la folie, pose quand même question.

    8. farid

      enfin un psy europeen qui comprend la mentalite des musulmant je vis dans une societe musulmane depuis 55ans jy suis ne je connais mieux que nimporte quel psy le comportement des musulmans il ont toujours pris la gentillesse pour de la faiblesse comme dis ladage les musulmans ne connaissent pas le dialogue ne savent pas vivrent avec dautres comunautes les muslmant tant tu te tais ils prenent votre silence pour de la peure mais des que tu reagit ces des poules moullees alors ils faut choisir vous europeens ou vous ete les chasseurs ou vous etes du gibiers ya aucun moyen de sentendre ou vous les traquer ou ils vous traquent

    9. Alain H.

      Excellente analyse. rien à redire.

      Le pire étant que c’est parole de sourds pour la plupart de nos politiciens, qui ne voient pas le danger inhérent, et qui cèdent au chant des sirènes. Soit par pure démagogie, soit par corruption des lobbies, profit autre, ou dhimmitude,…

      On risque de le payer très cher dans les prochaines années.

      Il est plus que temps de cesser d’entretenir ces guerres, chez eux, en les finançant afin de déplacer encore plus de population…
      Il est nécessaire d’organiser au plus tôt une grande politique de REMIGRATION…

      Des gens comme Juncker, Merkel; Hollande, et autres BHL, Attali, Alain Minck, etc. … devraient être poursuivis devant la CPI… On doit sortir de l’OTAN qui nous entraine dans des conflits qui ne sont pas les nôtres… Pareil pour cette Europe corrompue, aux mains des lobbyistes, et qui n’a rien de démocratique !!!

      Et si nous continuons de nous taire, notre civilisation est perdue !

      Voilà le risque final !

    10. français pas naif

      On leur donne tout à ces parasites, ce qui fait notre faiblesse face à eux qui nous méprisent ou nous haïssent. Tout jusqu ‘au dérisoire : des bons préfecture pour pleins de chose, finances par nos impôts, dont des bons pour retirer gratuitement dans les pharmacies de l’huile d’amande douce pour leurs cheveux ! J’en suis tombé de ma chaise! Ils ne sont pas foutus de dépenser le moindre centime. Tout leur est dû à ces chiens.

      face à des muzz, il faut être fort et non compatissant car ils méprisent et profitent de nous sans aucune reconnaissance que celle de la haine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *