toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gilles-William Goldnadel : « Pour l’AFP et la presse française, il n’existe pas d’extrême droite nationaliste en Palestine ou en Iran »


Gilles-William Goldnadel :  « Pour l’AFP et la presse française, il n’existe pas d’extrême droite nationaliste en Palestine ou en Iran »


Dans cette guerre médiatique permanente sur fond idéologique, une bataille des mots-clés pour fermer les esprits fait rage à bas bruit. Ainsi du vocable «modéré» et de son contraire «ultranationaliste».

Par exemple, la presse hexagonale a longtemps estampillé le président turc Erdogan comme «islamiste modéré», et même à présent qu’il n’est plus affublé de cet aimable oxymore, il demeure, et son régime avec lui «islamo-conservateur». Exactement, comme celui des mollahs, le président iranien étant, invariablement et nécessairement tenu pour «modéré».

La même remarque valant pour Abou Abbas de Palestine.

Dans le même temps, le mirobolant et fort bourru nouveau ministre de la défense israélien est unanimement tenu pour «d’extrême droite» quand il n’est pas «ultranationaliste». À ce stade lexical, il conviendrait aux faiseurs d’appellation contrôlée, à commencer par l’AFP, d’expliquer pour quelles raisons inconnues il n’y aurait pas d’extrême droite nationaliste en Palestine ou en Iran.

À ce moment du questionnement, j’indique que le président palestinien et modéré déclarait le 26 avril: «je mets au défi tous les jours de me ramener un vestige archéologique juif de Jérusalem, ou pour montrer une pierre du temple présumé» je rappelais dans une précédente chronique que le même disait des juifs «qu’ils souillaient de leurs pieds sales l’esplanade des mosquées» tout en glorifiant, sans doute par modération, le martyre de leurs agresseurs à couteaux.

J’indique également que le président Rohani, le modéré, a déclaré à plusieurs reprises: «qu’Israël est un corps étranger qui devrait être extirpé de la région», que les derniers missiles balistiques du régime «islamo-conservateur» portent sur leurs flancs: «Israël sera détruit» et que Téhéran a organisé la semaine dernière un concours de caricatures négationnistes dans lequel l’un de nos compatriotes a remporté la palme et dont la presse antiraciste a fait là encore assez peu de cas. (Lire à ce sujet le Washington Post du 9 mai «les «modérés» de l’Iran et l’Holocauste»).

Voilà pourquoi j’accorde modérément ma confiance aux appellations contrôlées par l’idéologie.

Gilles-William Goldnadel

Suite et Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Gilles-William Goldnadel : « Pour l’AFP et la presse française, il n’existe pas d’extrême droite nationaliste en Palestine ou en Iran »

    1. Aline1

      « appellations contrôlées par l’idéologie. »
      Excellent cette expression – elle renouvelle d’une manière très éclairante, les griefs légitimes, face aux nouvelles trouvailles lexicales vicieuses des antisémites.

      Le raisonnement de Mr Goldnadel est d’une lucidité remarquable.

    2. haBIBI

      L’IMPORTANT :
      C’est aussi et surtout de faire le lien entre tous ces évênements, qui montre
      La collaboration constante et consciente, plus ou moins voilée mais déterminée, de la majorité des politiciens européens de gauche, mais aussi de droite, o l’islamisation de l’Europe.

    3. alauda

      Sur un plan lexical, la mode erre et ment afin d’aplanir les aspérités de quelques dictatures résiduelles qui par leur attachement à la religion de paix et d’amour risquent d’en tacher en creux icelle de l’infamie fascisante.

      Cependant, les forçats d’afp ont beau s’échiner à corroyer le cuir de leurs minuscrits orientés, ils ne font guère que tanner celui de leurs lecteurs les moins prompts à accorder ne serait-ce qu’une pâle estime aux palimpsestes de la modération sélective.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *