toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Neutralité de l’AFP ? L’agence emploie comme « journaliste » Nasser Abu Baker un militant du boycott et membre de l’Autorité palestinienne


Neutralité de l’AFP ? L’agence emploie comme « journaliste » Nasser Abu Baker un militant du boycott et membre de l’Autorité palestinienne

Révélations: Selon ses propres « valeurs » l’AFP, Agence France-Presse, est censée relater l’information avec neutralité et indépendance.  Or l’agence française emploie comme journaliste Nasser Abu Baker, militant du boycott anti-israélien et membre de l’Autorité palestinienne.

*Image à la Une : Nasser Abu Baker, portant un uniforme militaire Autorité palestinienne (Source Facebook, 31 janvier 2016)

La « neutralité » de l’Agence France-Presse dans sa façon de relater le conflit israélo-palestinien est plus que contestable depuis au moins 20 ans. Toutes les infos provenant de cette agence sont « trafiquées » de façon à victimiser systématiquement les palestiniens et diaboliser les israéliens.

Les exemples de cette manipulation permanente de l’information par l’AFP ne manquent pas et nous en publions fréquemment. l’AFP est réputée pour être l’agence de presse la moins fiable du monde.

Depuis au moins 10 ans, l’AFP emploie comme journaliste Nasser Abu Baker, également orthographié Abu Bakr. Or après quelques recherches sur ce journaliste censé être « neutre » on découvre qu’il n’est rien de moins que le président du Syndicat des Journalistes Palestiniens (PJS), syndicat militant très engagé et appelant au boycott anti-israélien.

En cherchant sur son profil Facebook, on découvre que ce « journaliste neutre » est en fait membre éminent de l’Autorité palestinienne, qu’il parade en uniforme palestinien, qu’il appelle au boycott d’Israël, etc…

Dès lors le conflit d’intérêt est évident: comment un membre de l’Autorité palestinienne, militant anti-israélien engagé, peut-il relater de façon objective et neutre les informations sur ce conflit ?

Pour illustrer les nombreuses fausses informations écrites par Nasser Abu Baker diffusées par l’AFP comme des « vérités vérifiées », dixit les valeurs de l’agence, citons un article relatant que « 17 journalistes palestiniens ont été tués lors du conflit de juillet 2014 entre Israël et Gaza« .

Or comme l’a révélée l’ITIC, au moins la moitié des 17 noms des prétendus journalistes tués diffusés par l’AFP étaient des terroristes djihadistes du Hamas et du Jihad Islamique. L’AFP a diffusé cette information venant de son « journaliste » Abu Bakr sans vérifier la source de cette information.
Un rapport du Meir Amit Intelligence and Terrorism Center indique :

Environ une semaine après la fin de l’opération de bordure protectrice le Syndicat des Journalistes Palestiniens a publié une liste de 17 noms, prétendument des journalistes qui avaient été tués dans la bande de Gaza  durant l’été 2014. La liste a été publiée par l’agence de l’Autorité palestinienne Wafa, qui l’a reçu du bureau de la propagande (ministère de l’information) de Gaza contrôlé par le Hamas.

17 journalists Doheir

L’un des prétendus 17 journalistes tués… Avec la casquette du Jihad Islamique

Epinglée par des agences américaines et israélienne, l’AFP a modifié son article en juin 2015, soit près d’un an après le conflit avec Gaza, sans jamais mentionné la responsabilité de Abu Bakr et du Syndicat des Journalistes Palestiniens comme étant la source de cette fausse information.

La façon dont l’AFP se sort de cette affaire est plus que douteuse sur sa « bonne foi »: au lieu d’indiquer que son article original était faux et basé sur une source non-vérifiée, l’agence s’en sort avec une entourloupe :

Le ministère de l’information dirigé par le Hamas affirme que 17 journalistes ont été tués couvrant la guerre de Juillet-Août Gaza. . . .

Cette statistique est contestée par le Meir Amit israélienne Intelligence Center qui affirme que des agents ou des combattants du Hamas ont été comptés comme des journalistes.

Un autre exemple récent de ce conflit d’intérêt et des mensonges diffusés par l’AFP sous la plume d’Abu Bakr date du 2 mai 2016 : L’AFP a diffusé un article intitulé « Israël détient un journaliste palestinien sans procès« .

L’article stipule que le Shin Bet, service de sécurité d’Israël, « a déclaré que le journaliste de 54 ans, a récemment été nommé à un poste supérieur à Falestine al-Youm, qui a été fermé par l’armée israélienne à Ramallah sur des accusations d’incitation à la violence.« 

Or, l’article néglige d’indiquer que « Falestine al-Youm », ou Palestine Aujourd’hui, est affiliée au Jihad Islamique, une organisation terroriste selon l’UE  et Les États – Unis.

L’article omet également de noter que le Shin Bet a indiqué que Nazzal a pris part à une «activité illégale» pour le Front Populaire pour la Libération de la Palestine, également une organisation terroriste selon l’UE et les Etats – Unis.

Le blogger Elder de Ziyon souligne que les articles de Nazzal apparaissent sur le site PFLP.

Nasser Abu Baker de l’AFP a joué rôle décisif dans la rédaction cet article sur l’arrestation de son collègue pour des activités liées au terrorisme dont ne fait pas mention l’AFP.

De même, en mars dernier, l’AFP a couvert les raids israéliens sur les bureaux de Ramallah de la Palestine Aujourd’hui, la station de télévision affilié au Jihad Islamique.

Alors que l’AFP couvrait le raid sur la télévision du Jihad Islamique, Abu Baker condamnait ce raid israélien.

Le 11 mars Abu Baker poste un tract sur Facebook pour soutenir la TV du Jihad Islamique

Le 11 mars Abu Baker poste un tract sur Facebook pour soutenir la TV du Jihad Islamique

On voit ici le conflit d’intérêt évident et la manipulation tronquée de l’information afin de victimiser les palestiniens, sans jamais faire mention de leur appartenance à un groupe radical terroriste.

La même question se pose sur la couverture faite par l’AFP de l’affaire Mohammed al-Qiq, un journaliste palestinien détenu par Israël pendant des mois sans procès. Selon le Shin Bet, Mohammed al-Qiq est un membre de l’organisation terroriste Hamas et son arrestation est due à son implication dans des activités terroristes sans aucun lien avec sa profession de journaliste.

Alors que l’AFP couvrait l’arrestation d’al-Qiq, le Syndicat des Journalistes Palestiniens, dirigé par Abou Baker, a fait campagne  pour sa libération immédiate, sans jamais indiqué son appartenance à un groupe terroriste.

Abou Baker, président du PJS, a récemment appelé au boycott d’Israël de façon violente :abu baker screenshot

Je demande à tous les collègues journalistes masculins et féminins de boycotter tout responsable palestinien qui mène un entretien avec des journalistes israéliens et les médias israéliens … ces medias toxiques dont le seul but est de diffuser la dissidence contre notre peuple. Leurs médias, dirigés par leur gouvernement, sont l’un des outils de l’occupation. Par conséquent, le moment est venu pour un boycott de leurs médias. Le Syndicat aura une position claire sur cette question et je plaide pour que tous les journalistes respecte ce boycott. Nous publierons le nom de tout fonctionnaire qui donne une interview à leurs médias à partir de ce moment.

Une semblable  déclaration annonçant le boycott, affiché sur la page de Abu Baker Facebook signée par le « secrétariat général » du PJS, apparaît dans l’image ci – dessous:

Comment la relation de l’AFP avec Abu Baker, une force motrice derrière la campagne qui entrave le travail des journalistes israéliens et même les met en danger, servir « la vérité, l’impartialité et la pluralité, » de l’AFP l’auto-proclamé «règles d’or»?

Faits rigoureusement vérifiés selon l’AFP ?

Pourquoi l’AFP continue à employer Abu Baker ? Certes, ce n’est pas à cause de ses «faitsrigoureusement vérifiés», « une valeur clé de l’agence » :

Le 24 Mars, Abu Baker a assisté à une conférence en Jordanie où il a fait des allégations dénuées de tout fondement selon lesquels les hôpitaux israéliens traitent 5000 combattants de Daesh.

En outre, selon un article de Mars 29 à Al Watan, Abu Baker a déclaré dans une interview à la radio Mawteny qu’il a assisté à la conférence des médias et le terrorisme (en Jordanie) afin d’exposer les crimes et les pratiques de l’occupation israélienne.

Il a déclaré « Nous avons demandé aux gens des médias arabes d’intensifier leurs efforts pour exposer les nazis et les crimes racistes de l’occupation israélienne contre le peuple palestinien et de ramener la cause palestinienne au centre de l’attention des médias arabes.« 

Abu Baker a déclaré que « l’occupation israélienne utilisaient les mêmes pratiques que Daesh contre les Palestiniens en détruisant les villages palestiniens, les exécutions quotidiennes, les arrestations et le ciblage des enfants et des journalistes sur le terrain. Il a tenu le gouvernement Netanyahu responsable de la légitimation de ces pratiques contre le peuple palestinien« .

Voici donc un journaliste de l’AFP qui diffuse des accusations de crimes de type nazi et compare les pratiques israéliennes à Daesh, bien loin de partager les valeurs de base affirmées par l’agence qui se prévaut de diffuser des informations »précises et véridiques », rigoureusement vérifiées…

Peut-être que l’AFP craint qu’en cessant de travailler avec Abu Baker, l’accès à l’agence de Ramallah et le reste de la Judée Samarie sous contrôle palestinien soit compromise. Après tout, une fois que le PJS a décidé de boycotter les journalistes israéliens, il est devenu très difficile pour eux de continuer à travailler dans les zones contrôlées par les palestiniens, et beaucoup ont tout simplement arrêté. Est-ce que l’AFP craint le même sort que leurs collègues israéliens ?

A ce jour, les responsables de l’AFP n’ont fait aucun commentaire sur ce journaliste pour le moins engagé…

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Neutralité de l’AFP ? L’agence emploie comme « journaliste » Nasser Abu Baker un militant du boycott et membre de l’Autorité palestinienne

    1. larretch

      la presse française et totalement faisandè endoctrinè perdu pour l’humanitè POUR LA FRANCE qu’israel foute ça dehors .

    2. michel boissonneault

      c’est une pure coincidence + il ne faut pas faire d’amalgame ( sarcastique )

    3. Michel

      Preuve supplémentaire (mais en faut-il encore ?) que AFP sont les initiales de l’agence france palestine

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *