toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Interview exclusive. Bruno ancien activiste de BDS québec : « Pourquoi j’ai quitté BDS »


Interview exclusive. Bruno ancien activiste de BDS québec : « Pourquoi j’ai quitté BDS »

Exclusivité Interview  pour Europe Israël. Bruno S étudiant de 22 ans en économie à l’université de McGill de Montréal, ancien activiste de BDS Québec ( Boycott désinvestissement sanction) a décidé de briser la loi du silence. Nous l’avons rencontré à son université durant la semaine de boycott d’Israël. Il nous explique sans langues de bois ses motivations qui l’ont poussées à rentrer au BDS pour finalement quitter ce mouvement qu’il juge antisémite et malhonnête.

Europe Israel : Pourquoi êtes-vous devenu activiste pour BDS ?

Bruno : J’ai toujours soutenu aveuglement la cause palestinienne, car comme des millions de personnes j’étais désinformé. Comme des millions de personnes je pensais vraiment que les Palestiniens étaient victimes d’une injustice. Comme des millions de personnes j’ai diabolisé le gouvernement israélien, qui pour moi était responsable de tous leurs malheurs. Pour autant je n’ai jamais voulu la destruction d’Israël où haïre les juifs et le peuple israélien. J’ai toujours soutenu la solution de deux États vivant en paix l’un à coté de l’autre. En militant pour BDS je pensais vraiment pouvoir changé les choses, mais je me suis bien trompé.

E I : Quel a été le déclic qui vous a permis de changer d’opinion?

B : Naïvement c’est en militant pour BDS que j’ai découvert la vérité et la face cachée d’un projet malsain à la fois pour les Israéliens mais aussi pour le peuple palestinien. Les gens de BDS ne se préoccupent pas des conditions de vie des Palestiniens qu’ils mettent au chômage, ni de la paix, ni de la création d’un État palestinien, mais rêvent de la destruction d’Israël . Le BDS leur permet de se faire passer pour des humanistes, il sert surtout de défouloir et d’alibi pour déverser leurs haines antisémites.

E I : Qu’est ce qu’il vous a le plus dérangé dans ce mouvement ?

B : Le deux poids deux mesures. BDS se dit très impliqué du sort des Palestiniens, mais étrangement ils ne se soucient seulement des palestiniens, que quand ils sont les victimes des israéliens. Avez-vous déjà vu BDS manifesté quand l’Egypte a rasé des centaines de maisons à gaza et imposé un blocus ?

Avez-vous déjà vu BDS manifesté quand le Hamas a envoyé des roquettes sur ses propres hôpitaux en accusant Israël, où envoient des enfants construire des tunnels de la mort qui s’effondrent et font des centaines de victimes ?

BDS ne s’est jamais indigné des centaines de palestiniens morts dans les camps de réfugiés syriens à Yarmouk. BDS ne s’est jamais indigné de l’apartheid que subissent les palestiniens dans les camps en Jordanie et au Liban, où ils n’ont accès qu’a des emplois très limités et sont traités comme des citoyens de seconde zone.

Avez-vous déjà entendu BDS vouloir boycotter d’autres pays qu’Israël, le seul état démocratique du Moyen Orient ? Qu’en est-il de la Chine, la Corée du Nord, l’Iran, la Russie, l’Arabie saoudite, la Syrie ? ou les droits de l’homme, de la femme, la liberté d’expression, de la presse des homosexuels, est quasi inexistante. Pour une personne objective et qui ne souffre pas de compassion sélective, Israël serait le dernier de leurs soucis et ne ferait surement pas partie de cette longue liste de pays qui auraient sûrement des leçons d’humanisme à recevoir de la part d’Israël .

EI : Quels sont leurs méthodes et avez-vous des exemples concrets ?

B : Ils utilisent des méthodes fallacieuses et des propagandes mensongères dont j’ai été témoins. Comme la diffusion de fausses cartes de l’ancienne Palestine mandataire britannique, d’images de soldats non israéliens maltraitants des enfants non palestiniens, de la réinterprétation du droit international et de l’histoire, et de la délégitimation de l’État d’Israël.

Pourquoi mentir si cette cause est vraie et juste ?

EI : Qui sont ces activistes de BDS

B : Je me suis rendu compte que la cause palestinienne était instrumentalisée et importé à des fins politiques en grosse majorité par des partis canadiens gauchistes pro musulmans toujours à la recherche d’un électorat très concerné par cette cause. Mais aussi instrumentalisé par les diverses associations universitaires communautaristes islamistes proche des frères musulmans, qui n’hésitent pas publiquement à soutenir le groupe terroriste Hamas.

Cette communauté musulmane en général que j’ai trouvé très peu préoccupée et concernée par le sors de leurs frères en Syrie, en Libye, au Yemen, en Birmanie où au centre Afrique, ou des milliers de musulmans se font massacrés tous les jours, bien plus que dans le conflit israélo-arabe depuis 70 ans, mais qui les laissent indifférents, sans doute parce qu’Israël n’est pas impliqué.

EI : Maintenant que vous avez pris du recul, quel est votre vision d’Israël et de BDS ?

B : Après quelques semaines passées comme militant à leurs coté, j’ai manifesté mon désaccord avec leurs méthodes. Ils m’ont vite fait comprendre par des menaces que ma place n’était plus parmi eux, j’étais devenus un sioniste et un traître… Le BDS se dit pacifiste, mais ne parle jamais de paix, il dissimule son véritable visage de haine derriere la cause palestinienne dont ils se fichent complètement. Le BDS est une escroquerie moral, mais il a eu au moins le mérite de m’ouvrir les yeux sur ce conflit. Aujourd’hui je suis devenu beaucoup moins naïf et je soutiens Israël. Je souhaite toujours la paix entre ces deux peuples, mais je sais que malheureusement le chemin est encore long et que boycotter Israël ne changera rien.

Interview exclusive Europe Israël réalisé par Jo Golan

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Interview exclusive. Bruno ancien activiste de BDS québec : « Pourquoi j’ai quitté BDS »

    1. michel boissonneault

      Bravo pour celui qui a trouver Bruno S. qui a quittez BDS car un transfuge vaut de l’or car il confirme haut et fort ce que nous affirmons depuis des années ….
      le seul regret est qu’il veut rester incognito car il pourrait faire un très bon porte-parole de la justice aussi bien pour les israeliens comme pour les palestiniens

    2. yael

      Michel, je comprends son incognito: il est fort possible qu’il ait reçu plus que des simples menaces…..

    3. Pinhas

      Ha ! si seulement ce genre de témoignage pouvait être diffusé sur les chaines d’info .

      On peut rêver non ?

    4. Serge

      Israël est le plus mauvais pays pour sa communication !
      Le gouvernement israélien doit acheter des pages complètes dans toutes les presses mondiales pour diffuser ce témoignage qui est tellement clair et évident .

    5. joyce

      Merci Bruno pour votre témoignage. Mais le BDS est toujours là ! Il serait intéressant Monsieur que vous utilisiez cette expérience pour en faire de la propagande et dénoncer ce qu’est le BDS qui n’est autre que de l’antisémitisme et de l’antisionisme si peu déguisée. Utilisez la télévision et les médias de tous bords pour faire entendre un peu plus votre voix. Merci.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *