toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’interview de Donald Trump qui fait trembler les Palestiniens « Pour Israël, Obama a été le pire président de l’histoire »


L’interview de Donald Trump qui fait trembler les Palestiniens « Pour Israël, Obama a été le pire président de l’histoire »

Le phénomène de la campagne américaine pour l’élection du remplaçant d’Obama à la présidence est sans aucun doute Donald Trump. Fervent défenseur d’Israël, il a accordé un entretien à un journaliste du quotidien Israël Hayom, Boaz Bismuth.

Les prises de positions de M. Trump pour Israël promettent des lendemains plus difficiles pour les Palestiniens s’il est élu, loin de la quasi-impunité que leur laisse B. Obama depuis qu’il est aux commandes de la nation la plus puissante du monde.

Boaz Bismuth: M. Trump, hier, le sénateur de Floride Marco Rubio a tenté de remettre en question votre soutien à Israël. Son engagement envers Israël est-il plus fort que le vôtre?

Donald Trump: Mon amitié pour Israël est plus fort que celui de tout autre candidat. Je veux clairement vous dire une chose: je veux trouver un accord de paix entre Israël et les Palestiniens. C’est ce que j’aspire à faire. La paix est possible, même si c’est l’accord le plus difficile à réaliser. Pour autant que je le comprends, Israël est également intéressé par un accord de paix. Je ne dis pas que je vais réussir, ou même qu’un accord entre Israël et les Palestiniens est à portée de main, mais je veux essayer. Mais pour qu’un accord se produise, les Palestiniens doivent y montrer de l’intérêt. Il est un peu difficile de parvenir à un accord lorsque l’autre côté ne veut pas vraiment parler avec vous.

Je dis aux Israéliens: ne vous trompez pas, je suis actuellement votre plus grand ami. Ma fille est mariée à un Juif qui est un partisan enthousiaste d’Israël, et j’ai pris part à de nombreuses manifestations pour Israël. Mon amitié pour Israël est très fort.

B. Bismuth: Cette semaine, vous avez parlé très négativement de l’accord nucléaire avec l’Iran. Vous avez même dit que dans certains cas, une violation du traité était permise.

D. Trump: Cet accord a été le pire qu’Israël aurait pu obtenir. Pensez-y: au-delà de l’affaire elle-même, l’Iran a également reçu 150 milliards de $. Et penser qu’ils ont signé cet accord sans se coordonner avec Israël! En ce qui me concerne, cet accord est la pire chose qui soit jamais arrivée à Israël. Il y a une clause qui stipule la protection des installations nucléaires iraniennes si elles étaient attaquées. Vous devez le lire pour le croire. C’est la chose la plus stupide que j’ai jamais vue. Je ne comprends pas ce que cela signifie, que l’Amérique va attaquer Israël si Israël attaque l’Iran? C’est ridicule.


B. Bsmuth: De nombreux présidents ont promis de déménager l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Quelle est votre position sur la question?

D. Trump: Je peux seulement dire que j’aime l’idée.

B. Bismuth: J’ai couvert les élections américaines depuis de nombreuses années. Les experts ont dit que vous ne pourriez pas concourir, puis ils ont dit que vous alliez vous effondrer rapidement (…) En réalité, vous écrasez tout le monde. Pouvez-vous expliquer le phénomène Trump?

D. Trump: Les experts ont mal interprété la colère intense qui gronde aux États-Unis d’aujourd’hui. Personne ne prévoyait la colère du peuple envers l’administration américaine, contre les mauvaises affaires que les États-Unis ont signé, comme les accords commerciaux et l’accord nucléaire avec l’Iran.

Qu’est-ce que vous croyez ? Que les Américains ont aimé le deal ? L’accord avec l’Iran est en effet également l’une des raisons de la grande colère qui saisit les États-Unis aujourd’hui. Ce fut une terrible erreur. Et regardons la façon dont l’administration gère l’armée: nous ne sommes pas en train de gagner des guerres. L’Amérique ne gagne pas, et l’Amérique a toujours besoin de gagner. C’est important pour l’Amérique et pour le monde.

Le président Obama n’est pas bon. Pour Israël, il a été le pire président de l’histoire. Regardez comment le premier ministre Netanyahu était frustré à chaque fois qu’il visitait Washington. Toutes les demandes de Netanyahu étaient justifiées. Est-ce une façon de traiter nos amis? Je ferai en sorte que cela change.

B. Bismuth: Suis-je en train de parler avec le prochain président des États-Unis?

D. Trump: Il y a encore un long chemin à parcourir, mais nous sommes sur la bonne voie. Si je me retrouve à la Maison Blanche, vous aurez un véritable ami là-bas.

B. Bismuth: Nous vous remercions pour l’entrevue, M. Trump.

D. Trump: Shalom.

COOLAMNEWS







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “L’interview de Donald Trump qui fait trembler les Palestiniens « Pour Israël, Obama a été le pire président de l’histoire »

    1. Serge

      Ce qui est important dans ses réponses, c’est qu’à l’opposé de beaucoup de juifs, israeliens français ou autres, un américain affirme qu’il est difficile pour les israeliens de négocier avec des ennemis qui ne veulent pas discuter, A entendre certains et même des officiels israeliens, on pourrait croire que c’est le contraire et cela nous cause un tort terrible, que personne ne peut imaginer : qui a dit : « Mon D… Protége- moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge » ou encore : « Avec des amis comme eux, on n’a pas besoin d’ennemis », pour eux je veux parler des juifs qui dénigrent Israel en Israel (ceux-là on pourrait les comprendre si c’est dans un débat interne) et ceux qui le font de l’étranger ou sur des ondes qui émettent à l’étranger, c’est inacceptable, un peu de retenue ne serait pas mal-venue !

    2. caroline artus

      La vidéo proposée par Capucine est bouleversante.Je la copie :

      https://www.youtube.com/watch?v=KWtKoAVfL9M

      Et, pour extrapoler l’amour de ce jeune homme pour son pays, c’est l’amour que devrait ressentir, actuellement, les Français pour le leur. S’ils aimaient vraiment la France et les migrants, ils auraient à coeur de souhaiter les intégrer, ce qui est impossible parce qu’aucun pays ne peut absorber des peuples entiers, seulement des individus.Si je devais émigrer, j’ai bien conscience qu’il me faudrait renoncer à une grande partie de ma Francité ; je sais que j’aurai à coeur de connaître l’Histoire du pays choisi, et petit à petit, de la faire mienne. Emigrer n’est sûrement pas facile, souvent même douloureux, et ce qu’on peut garder de nos racines premières, c’est la culture cinématographique, les livres, la cuisine, par exemple, toutes ces choses, qui, elles, ne portent pas atteinte aux valeurs profondes du pays qui nous a accueillis. Ce que montre passionnément le jeune Israélien dans cette vidéo, c’est que l’être humain doté de sensibilité est d’autant plus riche et vivant qu’il est ancré dans l’Histoire de ses origines. L’être humain ne peut se construire sans arbres sur lesquels s’appuyer. Tout le contraire de ce que l’oligarchie mondiale a décidé : « l’homme nouveau », sans racines, sans repères, sans sexe défini, sans passé, sans avenir, déculturé, dans l’immédiateté permanente. On n’est pas pressé de ne vivre entourés que de semblables individus.

    3. c.i.a.

      Tout comme j’ai voté conservateur, mon vote irait pour Trump, j’ espère qu’il passera à la présidence, et dire que chez nous au Québec, ont le prend pour un phénomène de cirque.

    4. Armand Maruani

      Au début tout le monde se foutait de lui . Aujourd’hui il les fait trembler .

      Trump n’a besoin de personne , il dit ce qu’il pense et il fera ce qu’il dit . C’est sa force .

      L’Amérique profonde se retrouve en Trump ; même les Bikers hors la loi qui n’ont jamais voté de leur vie le soutiennent dans tous ses meetings .

      C’est du jamais vu .

      La seule chose dont j’ai peur : qu’il se fasse descendre .

    5. mister Clairvoyant

      En France les médias sont tous contents parce que hier Donald Trump a été empêché de tenir u meeting par ses adversaires, je pense que cela est illégal, car mettre des provocateurs dans un meeting est facile, mais, n’est pas honnête. La rhétorique des adversaires est minable, car l’accusent de tout et de n’importe quoi. Que gagne le meilleur, mais pas ça.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *