toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

John Kerry réclame de Mahmoud Abbas une baisse de la violence


John Kerry réclame de Mahmoud Abbas une baisse de la violence

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a rencontré dimanche à Amman le président palestinien Mahmoud Abbas et réclamé une baisse de la violence entre Palestiniens et Israël, plaidant une nouvelle fois pour une solution à deux Etats, selon la diplomatie américaine.

« Le secrétaire d’Etat a continué d’appeler au calme et à une réduction de la violence, des incitations et d’une rhétorique incendiaire« , a rendu compte le porte-parole du département d’Etat John Kirby à Amman, plusieurs heures après l’entretien entre son ministre et le président palestinien dans la résidence de l’ambassadeur palestinien dans la capitale jordanienne.

L’armée israélienne a annoncé dimanche avoir tué un Palestinien qui avait tenté de poignarder un soldat en Judée Samarie, dernier épisode en date des violences qui secouent les Territoires palestiniens et Israël depuis près de cinq mois.

Washington réclame sans cesse aux parties une réduction des tensions et l’arrêt d' »incitations » verbales jugées « incendiaires ». Mais sans succès jusqu’à présent.

MM. Kerry et Abbas ont discuté des « tensions actuelles entre Israéliens et Palestiniens en Judée Samarie, à Jérusalem et sur le Mont du Temple », l’esplanade des Mosquées dans la Ville Sainte, selon M. Kirby.

Alors que le processus de dialogue israélo-palestinien est totalement à l’arrêt depuis l’échec d’avril 2014, sous la médiation de John Kerry, ce dernier a une fois encore défendu la position américaine visant à « rechercher une solution durable à deux Etats », a insisté M. Kirby.

Le porte-parole de la diplomatie américaine a également rappelé que Washington considérait toujours que « les colonies israéliennes (étaient) illégitimes ».

M. Kerry a ensuite passé l’après-midi et la soirée de dimanche à Aqaba, au bord de la mer Rouge, où il était reçu par le roi Abdallah II de Jordanie.

D’après des diplomates américains, il s’agissait de discuter de la Syrie après que M. Kerry eut annoncé dimanche midi un « accord provisoire » avec la Russie sur les « modalités » d’une éventuelle cessation des hostilités en Syrie « dans les prochains jours ».

Selon un communiqué du palais royal, l’entretien a effectivement porté sur la guerre en Syrie, voisine de la Jordanie, mais le roi a aussi souligné « la nécessité pour la communauté internationale et les Etats-Unis en premier lieu, de mettre fin à l’impasse du processus de paix entre Palestiniens et Israéliens et d’avancer vers une solution de deux Etats ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “John Kerry réclame de Mahmoud Abbas une baisse de la violence

    1. Courage

      « Une baisse de la violence » c est l arrêt totale de la violence que devrai exiger Kerry, comment peut- il continuer a se foutre ouvertement de l État d Israël avec autant de de détachement.

      Cet homme avec le peu de conscience humaine qui lui reste, ne doit et ne peut plus assurer son poste dans la classe politique américaine. comme tant d autres malheureusement.
      Il na pas la carrure et ne peut continuer a poser ses conditions contre l État d Israël, il n est pas clair dans ses discours et prend position avec le terrorisme.
      Vivement le changent radical dans toutes les classes politiques américaines et européennes. Ça ne pourra jamais être pire et on verra de nouveaux visages.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *