toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Illégal en France, le boycott d’Israël fait pourtant l’objet de manœuvres du PS à la Mairie de Paris


Illégal en France, le boycott d’Israël fait pourtant l’objet de manœuvres du PS à la Mairie de Paris

Depuis fin octobre 2015 on sait que tout appel à boycotter des produits israéliens est hors la loi en France, ce qu’a confirmé la Cour de cassation. Un mois plus tôt les conseillers de Paris appartenant au groupe

Les Républicains avait émis le vœu que « la ville de Paris condamne le boycott envers Israël, en particulier les activités du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions » et « s’oppose publiquement à isoler Israël du concert des nations ». Vœu rejeté alors par une majorité socialo-communiste ; vœu anti-boycott d’Israël que présente pourtant à nouveau le Maire de Paris PS pour le conseil de Paris du 16 février 2016.

Le boycott d’Israël est illégal en France

Le 20 octobre 2015 la Cour de cassation rejetait le pourvoi formé par neuf personnes « contre l’arrêt n° 01129 de la cour d’appel de COLMAR, chambre correctionnelle, en date du 27 novembre 2013, qui, pour provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une race, une religion ou une nation déterminée, les a condamnés, chacun, à 1 000 euros d’amende avec sursis, et a prononcé sur les intérêts civils »

Toute action entreprise pour mettre en place toute forme de boycott d’Israël est donc illégale. La chose est claire. La loi devrait être appliquée, sans autre forme de procès.

Un étrange vœu anti-boycott présenté par des conseillers de Paris aux allures de girouettes

Toutefois, nous apprend le Courrier de l’Atlas, qui souligne l’incohérence, « La majorité municipale socialiste, regroupée derrière Anne Hidalgo a décidé de s’en prendre frontalement à BDS. Après avoir refusé de voter un vœu quasi-similaire que la droite parisienne avait proposé en septembre dernier, la gauche socialiste de Paris, présentera bien le sien au conseil de Paris, qui aura lieu du 15 au 17 février. Un vœu pour demander à la ville de Paris de « condamner le boycott d’Israël ». Le magazine ajoute : « A l’initiative de ce texte, on trouve Patrick Klugman, conseiller de Paris, maire-adjoint aux relations internationales et à la francophonie, également membre du bureau exécutif du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), dont on connaît la proximité avec l’état d’Israël.

« Nous avons décidé en accord avec le maire de Paris de prendre une telle mesure après que des manifestants ont pénétré début janvier à l’intérieur de l’Opéra Garnier pour protester contre la venue de la troupe de danse israélienne Batsheva », confirme Patrick Klugman. « Une ligne rouge a été franchie. Nous ne voulons pas que des gens soient pris en otage de la sorte, et nous restons vigilants afin que les échanges culturels ne soient jamais entravés », se justifie-t-il. »…
Le Courrier de l’Atlas précise enfin : « En septembre dernier, le groupe Les Républicains avait déjà déposé un vœu similaire au conseil de Paris. « Nous n’avions pas voulu voter en sa faveur parce que nous sentions qu’il s’agissait ici d’une manœuvre de la droite destinée à diviser la gauche à ce sujet », rappelle Patrick Klugman. »

Cette étrange explication donnée par l’élu relèverait-elle de la casuistique ? Car celui-ci a bel et bien voté contre le vœu déposé le 22 septembre dernier « par Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Legaret, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Delphine Bürkli, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Jean-Didier Berthault et les élus du groupe les Républicains » pour que « La ville de Paris condamne le boycott envers Israël, en particulier les activités du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions et ses activités à Paris qui sapent les efforts du camp de la paix visant à parvenir à une solution négociée à deux Etats et le droit des Israéliens et des Palestiniens à l’autodétermination, s’oppose publiquement à toutes les tentatives d’isoler Israël du concert des nations » . Un certain nombre de nuisances causées par des tenants du boycott y étaient évoquées.

On note que Karen Taïeb, conseillère de Paris PS, avait alors fait savoir qu’elle s’était démarquée le 28 septembre dernier en votant pour ce vœu contre le boycott d’Israël.

Point n’était besoin d’attendre les troubles provoqués récemment à l’Opéra Garnier de Paris par des militants anti-israéliens…ce que prennent pourtant comme prétexte aujourd’hui les conseillers PS de Paris présentant un vœu rejeté il y a quatre mois.

Lors de la séance de septembre dernier l’ancien ministre et doyen de la Faculté de Droit, aujourd’hui député et maire, Claude Goaguen, ne s’était pas privé de dire sa façon de penser à cet élu PS.

Il évoquait aussi, au passage, l’envoi par la Mairie de Paris, « d’un carton disant que M. ABBAS était Président de la Palestine » rappelant : « Monsieur KLUGMAN, la Palestine n’existe pas en droit. Il y a un président de l’Autorité palestinienne. Vous nous avez envoyé un document officiel. Vous n’avez pas le droit d’utiliser ce terme tant que la Palestine n’est pas reconnue par l’O.N.U. Vous préemptez à tort. »

L’invitation en question avait été lancée pour la remise par le maire de Paris de la médaille Grand Vermeil de la Ville à Mahmoud Abbas « pour son action pour la paix »…

invit-abbas-500x3751

Une maire de Paris gravement désinformée, semble-t-il, car qui peut ignorer qu’Abbas est à la tête de Fatah et Autorité palestinienne qui incitent au quotidien à la violence terroriste anti-israélienne, on le sait

Avec, au 14 février 2016, ce lourd bilan de cinq mois de terrorisme anti-israélien : cent soixante-quinze attaques au couteau, soixante et onze attaques avec des armes à feu, trente-hui attaques à la voiture bélier, ayant fait trente morts israéliens ou étrangers et trois cent cinquante et un bléssés. S’ajoutent les morts et blessés arabes touchés lors de ces attaques ou ceux qui ont été arrêtés, servant de machine de propagande à une Autorité palestinienne cynique.

Mobilisation pour et contre ce vœu alors que des lois anti-boycott se mettent en place dans le monde

Aujourd’hui toute la mouvance anti-israélienne, anti-sioniste, voire antisémite se mobilise contre le vote de ce vœu. Des appels sont lancés aussi pour une mobilisation en sa faveur. Notamment par des envois d’e-mails aux divers élus. Des manifestations sont prévues, au nom d’une pseudo « liberté d’expression » mais dans le non respect total de la loi.

On rappellera qu’aux États-Unis des lois anti-boycott interdisent aux entreprises l’application de tout boycott anti-israélien, notamment mis en place par la Ligue arabe. Leur non respect est sanctionné par des amendes sévères.

En juin dernier la Caroline du sud devenait le premier État américain à promulguer une loi anti-boycott, suivie par l’Illinois et bientôt par d’autres comme la Floride, la Pennsylvanie, la Californie, l’Indiana ou la Virginie. Le Congress s’apprête également à voter une loi interdisant ce boycott et l’État de New York. En visage de dresser des listes des boycotteurs La Grande-Bretagne s’apprête également à adopter une législation anti-boycott d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Hélène Keller-Lind pour Europe Israël

Au sujet de l’entreprise de délégitimation d’Israël par le biais de son boycott un documentaire exceptionnel est disponible sur viméo : « Beyond Deception Strategy »





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Illégal en France, le boycott d’Israël fait pourtant l’objet de manœuvres du PS à la Mairie de Paris

    1. .משה ז

      Vous le savez bien et c’est prouvé par plusieurs procédures allemandes, lorsque vous attribuez des « dons » aux pourritures de dictateurs arabes, vous pouvez sans aucun problème toucher de très importantes rétrocommissions, 4 hauts fonctionnaires technocrates allemands ont déjà été mis au placard par Angela et avec le concours des services de renseignements israéliens !

      Tout le monde le sait, dès qu’il y a des rumeurs de salamalecs dans les diplomaties occidentales, c’est qu’il y a des virements de fric sur des comptes à numéros !

      Dans ce cas, des centaines de millions voir des milliards annuels obtenus grâce au labeur des travailleurs français, enfin, ceux qui ont encore du travail !

    2. alauda

      M. Patrick Klugman a l’air d’un grand comique. Pour lui, « la ligne a été franchie » seulement lors de l’intrusion de manifestants à l’intérieur de l’Opéra Garnier ! Vu le foin qui a été fait autour de la journée Tel-Aviv sur Seine, il aurait pu se réveiller avant, car c’est à grand renfort de forces policières que cet échange culturel n’a pas été entravé.
      Son argument concernant le risque de division de la gauche qui aurait été fomenté par la droite vaut aussi son pesant de cacahouètes : « Nous sentions qu’il s’agissait ici d’une manœuvre de la droite destinée à diviser la gauche à ce sujet, dit-il à propos de la propos du vœu déposé le 22 septembre par LR».
      Un petit tour sur les écrits d’un Eric Coquerel ou d’une Danielle Simonnet confirme que le divorce est désormais totalement assumé du côté des l’extrême gauche…
      Est-ce de la casuistique de la part de M. Klugman ? Non, les jésuites sont plus fins que cela. C’est tout juste une tentative pour ne pas perdre totalement la face.
      Enfin, mieux vaut [se rallier] tard que jamais. L’important est le choix poltique effectué et non les querelles d’ego.

    3. Armand Maruani

      La mairie de Paris a dû faire patienter le Qatar et les palos en leur promettant une autre gâterie pour la prochaine fois .

      Tout celà n’est qu’une stratégie et de la poudre aux yeux pour nous endormir .

      Attendons la suite .

      Hidalgo nous avait déja amusé avec Tel Aviv Plage pour mieux recevoir et soutenir le criminel Abbas .

    4. paul

      La Mairie de paris socialiste est à l’image du Parti Socialiste et du gouvernement français socialiste: antisioniste, lâche et opportuniste.

    5. paul

      La France est devenu antisioniste à cause du pétrole et de la « politique arabe de la France » et le reste pour les mêmes raisons et le poids démographique d’une minorité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *