toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Calais : Témoignage d’un policier « se faire caillasser est devenu une triste habitude »


Calais : Témoignage d’un policier « se faire caillasser est devenu une triste habitude »

À quoi ressemble le travail des forces de l’ordre dans la jungle de Calais ? Les policiers sont au bout du rouleau. Gilles Debove, délégué syndical SGP Police FO, travaille à Calais depuis 2000. Désemparé, il craint que la situation ne dure encore plusieurs années.

Les jets de pierres, les menaces à l’arme blanche, les rébellions, les outrages font partie de notre quotidien. Près de 150 fonctionnaires de police ont été blessés depuis le début de l’année 2015.

Policier de la brigade anti-criminalité, j’ai été affecté à Calais en 2000. Sangatte, puis la « jungle », les flux migratoires, je connais. En 2012, suite à une blessure, j’ai été préempté par Unité SGP FO Police pour être délégué syndical à plein temps.

La situation à Calais m’avait toujours semblé gérable, mais depuis le printemps 2014, j’ai le sentiment que nous perdons pied. Et, je n’ai pas l’impression que ça va en s’arrangeant.

À cette époque, notre travail était tourné pratiquement à 100% vers les migrants, au détriment souvent de la population calaisienne. […]

Il y a quelques années, quand des CRS réclamaient à un groupe de migrants cachés dans un camion d’en sortir, cela ne posait aucun problème. Aujourd’hui, nous sommes parfois obligés de monter à l’intérieur pour les en extraire manu militari, toujours dans le respect de la personne. […]

Avec le temps, se faire caillasser est devenu une triste habitude qui n’est plus tolérable. Des jets de pierres, ça nous apparaît comme « normal ». Les collègues ne déposent jamais de plaintes, ils connaissent les suites données même si un migrant est interpellé. […]

On nous de traite tantôt de « fachos », tantôt de « collabos », mais en réalité, nous ne faisons que notre devoir et exécutons les ordres qui nous sont donnés.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Calais : Témoignage d’un policier « se faire caillasser est devenu une triste habitude »

    1. capucine

      A Calais ils se font caillasser comme les juifs en Israël depuis 16 ans maintenant …. les migrants illégaux pensent que tout leur est dû et que
      ceux qui les accueillent dans leur pays doivent être à leur disposition et à leurs ordres ? fouter tous les dehors !!!

    2. Trannod

      mais que font ils ….rien contre ces sauvages

      mais savent foutre en taule un ancien général….car il manifestait paisiblement
      ne casait rien

    3. français pas naif

      Je les plains tous ces hommes dévoués aux Français. Ils risquent leur vie chaque jour, et ont les
      mains liées par des politiques corrompus.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *