toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Des séquences filmées inédites de la captivité de Gilad Shalit, publiées par le Hamas. Pour la famille de l’ex captif, c’est une ‘mise en scène’


[Vidéo] Des séquences filmées inédites de la captivité de Gilad Shalit, publiées par le Hamas. Pour la famille de l’ex captif, c’est une ‘mise en scène’

Selon le reportage de dimanche de Channel 2, les séquences filmées de Gilad Shalit en captivité, publiées par le Hamas il y a quatre jours, révèlent de nouveaux détails sur la vie du soldat kidnappé à Gaza.

La nouvelle vidéo montre Shalit et ses cinq geôliers dans leurs diverses activités journalières.

Dans l’une des scènes, par exemple, Shalit est filmé assis à même le sol, tandis qu’un garde lui sert une tasse de café, ou bien on le voit en train de manger et de boire – l’air radieux — au milieu de ses geôliers. Ce qui semble être une pièce confinée, comporte plusieurs matelas sur lesquels Shalit et les hommes passent vraisemblablement leurs nuits.

En dépit des reportages de la presse selon lesquels Shalit avait passé cinq années entières dans un bunker souterrain, selon Channel 2, cette nouvelle vidéo comporte des séquences où Shalit se trouve dans une zone éclairée ressemblant à une cour ou sur une sorte de balcon où il retourne de la viande sur un grill. Là aussi, il apparaît souriant, bien que pale et extrêmement maigre.

Dans une autre scène, on voit Shalit se relaxer en regardant la télévision.

Channel 2  rapporte que des sources proches de Shalit ont réagi négativement à la publication de cette vidéo, la qualifiant de propagande du Hamas — “une mise en scène tournée plusieurs années après que Gilad ait vécu dans une obscurité totale, sans jamais sortir.”

Selon Channel 2, la semaine dernière, Mohammed Deif, le chef des brigades Izz ad-Din al-Qassam — l’aile militaire du Hamas — a publié les noms des cinq membres de l’organisation qui ont surveillé Shalit durant sa captivité. Cette révélation est venue à la suite de la mort du dernier survivant de l’équipe, tué dans l’effondrement du tunnel où il se trouvait au sud de Gaza. Les quatre autres sont morts chacun dans d’autres circonstances après la libération de Shalit en 2011 — pour laquelle il y a eu un échange de prisonniers entre Israël et le Hamas. Shalit a été remis à Israël en échange de 1027 terroristes, pour la plupart des palestiniens et des arabes israéliens, mais aussi un ukrainien, un jordanien, et un syrien.

On ne sait pas si les cinq gardes de la vidéo ont été les seuls à surveiller Shalit pendant sa captivité, ni s’il a été détenu au même endroit durant toute sa période de détention a dit Channel 2.

Regardez la video du Hamas ci-dessous:

Image à la Une : Gilad Shalit, dans une nouvelle vidéo du Hamas, en train de griller de la viande avec ses geôliers. Photo: Screenshot.

© Nancy pour Europe Israël News – Traduction et adaptation

Source : The Algemeiner – 3 janvier 2016 – Ruthie Blum

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “[Vidéo] Des séquences filmées inédites de la captivité de Gilad Shalit, publiées par le Hamas. Pour la famille de l’ex captif, c’est une ‘mise en scène’

    1. JUSTICIEN

      Vidéo montage faite à mon avis à la fin de la détention de Guilad compte tenu de son aspect physique et dont le seul but est de montrer le caractère humain de ses geôliers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *