toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Union européenne: les pays pro et anti-israéliens


Union européenne: les pays pro et anti-israéliens

Une fois de plus, l’Union européenne a pris ses distances avec Israël. Les auteurs de la nouvelle résolution ont beau prétendre refuser le boycott d’Israël, vu d’Israël, on s’interroge sur l’acharnement des Européens contre Israël. Mais quels sont les pays amis au sein de l’UE et ceux qui portent les coups à l’Etat juif ?

Le conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UE réuni hier lundi est finalement tombé d’accord. Désormais les accords bilatéraux signés avec Israël seront limités aux frontières d’avant le 4 juin 1967. Autrement dit, les Juifs ou entreprises juives de Judée-Samarie, du Golan et des parties de Jérusalem conquises en 1967 seraient exclus de tous les accords signés entre des pays de l’UE et Israël!

Le texte qui devait être initialement adopté était encore plus dur, il évoquait « la violence des colons contre les Palestiniens ». Mais le travail de sape du ministre grec des Affaires étrangères a finalement eu pour résultat que le passage soit retiré. Il faut dire qu’en condamnant la violence des deux côtés, l’UE ne fait pas dans la dentelle : En 4 mois près de 1 650 attaques au couteau, à la voiture bélier et autres jets de pierres contre trois actes violents commis par des extrémistes juifs, la comparaison est grossière.

Les « antis »

La figure de proue des décisions anti-israéliennes de l’UE , c’est Christian Berger, ce diplomate autrichien et directeur pour l’Afrique du Nord, le Proche-Orient, la Péninsule arabique, l’Iran et l’Irak du Service européen pour l’action extérieure. Il se démène dans tous les dossiers pouvant conduire à la stigmatisation d’Israël. Le marquage des produits fabriqués en Judée-Samarie, c’est lui, tout comme la dernière résolution adoptée hier. Il a pu compter sur l’aide active de la diplomatie suédoise, dont la ministre Margot Wallström est en brouille ouverte avec Israël. Outre la Suède, d’autres pays ont rejoint le peloton anti israélien à Bruxelles, la Finlande, l’Irlande…et la France qui selon des diplomates européens s’est montrée curieusement inflexible dans les renégociations du texte de la résolution.

Le diplomate autrichien Christian Berger

Le diplomate autrichien Christian Berger

Les « pros »

Plusieurs pays européens ont cependant œuvré à radoucir le contenu de cette résolution. Déjà cité plus haut, le ministre grec Nikos Kotzias a été le plus en vue, suivi de près par son homologue polonais Witold Waszczykowski qui s’est opposé à une formulation insistant sur l’unité de l’UE sur la question de l’étiquetage, la Pologne y étant défavorable. Chypre, le nouvel allié d’Israël, a soutenu les versions adoucies de la résolution et a même  fait rajouter une phrase sur l’opposition de l’Europe au boycott d’Israël. La Hongrie, la Bulgarie et la République tchèque n’ont pas cessé de soulever des objections « face aux positions peu équilibrées » du texte. A noter une certaine neutralité de l’Allemagne et de l’Italie qui ont bien tenté de défendre les positions israéliennes mais sans grande conviction.

Grace à ses amis, la diplomatie israélienne, a donc légèrement réussi à modifier la teneur de la résolution européenne en sa faveur, mais on l’a bien vu, aucun pays en Europe n’est prêt à sacrifier la belle unanimité européenne, obligatoire pour ce type de résolution, pour les beaux yeux de l’Etat juif. Reste que au cas par cas, Israël insistera auprès de chaque chancellerie pour que cette nouvelle décision ne soit pas vraiment appliquée dans les faits, et une quinzaine de pays de l’UE ont déjà fait comprendre à Israël qu’il y a une sacrée marge, entre les décisions prises à Bruxelles et la ligne adoptée par chacun des Etats membres.

Coolamnews







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Union européenne: les pays pro et anti-israéliens

    1. michel boissonneault

      cette résolution est un signal pour tout les antisémites en Europe , maintenant les gestes d’agressivité , de violence vont débuté ….. si un commerce vend maintenant des produits fabriquer en Israel …. ce commerce et ses employers sont maintenant en danger car les gouvernements ont abandonner la communauté juive …cette communauté pourtant est sans problème a tout les niveaux si ont la compare a la communauté musulmane qui elle parcontre est problèmatique a tout les niveaux

    2. Laurence Salmon

      Bravo à certains pays d’Europe de ne pas se soumettre à employer le boycott d’Israel

      Merci à la Francede se soumettre au boycott d’Israel , par la préssion des islamo gauchistes

      Merci Macron , le quai d’orsay , le président

    3. trump

      Rien ne se passera,peu d économie est en jeu en Judée Samarie
      Cepenfant,Ces territoires sont à Nous en vertu de la Thora et des accords de San Remo 1929, incorporés au chapitre 80de la Charte de l o nu
      En outre du point de vue sécuritaire,impossible d y renoncer donc…

    4. FONTES

      Israel ne doit jamais renoncer a ses droits et ne jamais accepter les decisions prises contre lui par les membres de l’Union Europeenne.
      Israel sera toujours protege par le Dieu Tout Puissant. Maintenant c’est le moment que tous les israeliens, ou ils se trouvent, doivent s’unir pour defendre les droits du peuple juij contre ceux qui veulent faire disparaitre la nation d’Israel.

      Que Dieu benisse Israel et son peuple. Amen!

    5. Armand Maruani

      “Union européenne: les pays pro et anti-israéliens”

      La France rechute :

      Il nous manque l  » Aurore  » et un Emile Zola .

    6. FANNY

      Ça ne va pas changer grand-chose tant que les pays pourront importer les produits israéliens. Les produits sont déjà étiquetés puisque leur provenance doit selon la loi figurer sur les étiquettes depuis plusieurs années.
      Ce qui importe surtout est que les magasins continuent à vendre ces produits.
      C’est aussi à nous de choisir ce que nous achetons et de réclamer les marques israéliennes et/ou cacher et d’aller dans les supermarchés qui les vendent.
      Il existe des listes de produits israéliens. Sachons détourner ces listes du bds. Il existe aussi des listes « positives ».
      Il suffit aussi de regarder les étiquettes étant donné qu’elles indiquent l’origine. Je n’achète par exemple jamais de produits originaires de certains pays et systématiquement israélien – ou fabriqué en France par des entreprises juives – quand j’ai le choix pour le même produit.
      Faites pareil. C’est le premier pas pour montrer notre désaccord. C’est à nous de détourner ces lois stupides en les contrecarrant dans la vie quotidienne.

    7. Sandrine

      Israël doit rompre les relations avec l’Europe et doit récupéré ses terres volées par les palestiniens elle doit refuser les résolutions européennes et onusienne

    8. Jacques Téno

      Le jour ou Israël meurt, sera la porte ouverte pour que vous les femmes européennes devrons portée le voile et tout le reste, un homme averti en vaux deux, alors une femme???

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *