toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon l’ONU, Israël fournirait des équipements d’espionnage au Soudan du Sud


Selon l’ONU, Israël fournirait des équipements d’espionnage au Soudan du Sud

Israël a vendu des équipements d’écoutes téléphoniques au gouvernement du Soudan du Sud même après la guerre civile qui a eu lieu en 2013, selon un rapport de l’ONU. 

L’ONU accuse Israël d’avoir fourni des équipements pour aider à renverser des opposants au gouvernement.

Le rapport a souligné que les équipements fournis par Israël au gouvernement du Soudan du Sud ont été utilisés pour identifier et arrêter les opposants au gouvernement.

Selon le Haaretz, peu après le déclenchement de la guerre civile, Israël a cessé de vendre des armes offensives dans le pays, mais a continué à autoriser la vente de matériel de défense et des équipements pour intercepter des communications.

Pour Israël, ces ventes servaient au maintien de la sécurité intérieure mais le rapport révèle que le gouvernement a utilisé les équipements pour espionner et arrêter ses adversaires, incluant des journalistes.

« La capacité du gouvernement à identifier et à appréhender les individus illégalement a été considérablement renforcée depuis le début du conflit, car il a acquis des équipements supplémentaires en provenance d’Israël pour intercepter les communications » indique également le rapport.

En août 2015, le ministre israélien de la Défense Moshe Ya’alon a reçu une lettre de Tamar Zandberg (Meretz) demandant l’arrêt d’Israël d’exporter des armes vers le pays de l’Afrique orientale et avait appelé le ministre a faire preuve de « transparence publique » .

Israël a été l’un des premiers pays à reconnaître le Soudan du Sud, un jour après son indépendance. L’Etat hébreu coopère avec le gouvernement régional du Soudan du Sud depuis des décennies, y compris pour l’aide au développement agricole et social.

Le Soudan du Sud a été déchiré par les combats depuis décembre 2013 entre les forces loyales du président Salva Kiir et les rebelles alliés de l’ancien vice-président, Riek Machar.

La plus jeune nation du monde est en proie à une grave crise humanitaire avec plus de 2,5 millions de personnes faisant face à de graves pénuries alimentaires.

Au moins sept cessez-le feu ont été signés et rompu au cours des cycles successifs de négociations.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *