toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël, le « Tigre de la Méditerranée », participe à la 46 ème édition du Forum économique mondial de Davos (Suisse)


Israël, le « Tigre de la Méditerranée », participe à la 46 ème édition du Forum économique mondial de Davos (Suisse)

Israël participe à la 46ème édition du Forum économique mondial de Davos (Suisse) qui se tiendra du 20 au 23 janvier 2016 sous le signe : «la quatrième révolution industrielle».

Le forum constituera pour l’État Juif une importante opportunité pour exposer ses performances incroyables  en tant que pays dynamique et une destination privilégiée d’investissement et d’affaires.

Israël, ce pays que nous pouvons qualifier   »Tigre de la Méditerranée  », est classé dans la catégorie des pays développés. Il est devenu membre de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) depuis 2010 et affiche un PIB de plus de 300 milliards de dollars en 2015 (1).

innovation

Selon le dernier indice Bloomberg de l’innovation, Israël occupe la cinquième place, devant des pays comme la France, Singapour, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Dans la catégorie R&D de l’index, Israël est le deuxième pays à investir dans la recherche et le développement, en tant que pourcentage du PIB, devancé uniquement par la Corée du Sud. Israël continue être devancé uniquement par les États-Unis pour le plus grand nombre de sociétés commerciales listées sur Nasdaq, et constitue le deuxième marché le plus important au monde de capital-risque.

Le pays exporte des produits agricoles et chimiques, des diamants taillés, du textile mais est surtout connu pour son savoir-faire dans le domaine des hautes technologies, dans des secteurs variés comme l’informatique, l’électronique, le médical, la fibre optique ou encore l’aéronautique. La récente découverte de ressources naturelles (gaz et pétrole) sur son territoire va constituer une autre opportunité de richesse.

Dans son analyse économique d’Israël en 2015, l’Organisation de coopération et de développement économiques déclara : « La croissance de la production israélienne reste relativement forte, le chômage est à un minimum historique, le secteur de high-tech continue à forcer l’admiration internationale et les nouvelles nappes de gaz en mer ne font qu’ajouter ».

Karnit Flug, gouverneure de la Banque d’Israël, a été citée dans un article de Bloomberg le 23 avril 2015 comme ayant déclaré que l’économie israélienne est « sans aucun doute en pleine forme ». La croissance économique projetée est de 3,2 %, alors que les prévisions antérieures étaient de 2,9 %.

groxn

Le chef de la recherche économique de l’Association israélienne des industriels avait prédit que « le taux de croissance de l’industrie de manière générale et des exportations industrielles sera bien meilleure en 2016 que l’année dernière ».

Avec une croissance forte, un taux de chômage est relativement faible et un système bancaire stable, le pays jouit d’un secteur bancaire extrêmement solide et d’un niveau d’endettement moyen, tout le contraire de ce que l’on observe en Europe (2). D’après le ministère israélien des finances, le ratio dette/PIB de la nation était de 67,4 %. Cet indice démontre la vigueur économique du pays et de sa santé fiscale générale. À titre de comparaison, le ratio dette/PIB des États-Unis est de 102 %.

En 2016 Israël bénéficiera d’une croissance plus forte que celle de l’économie américaine, son partenaire commercial le plus important, et de la reprise, plus modeste, de la croissance européenne.

Bien que le pays a une forte dépendance vis-à-vis des investissements venus des États-Unis et de l’Europe, Israël échange également considérablement avec le Japon, l’Inde, la Chine et la Turquie.

La participation israélienne au Forum 2016 vise à présenter les principales forces d’Israël en 2016 (économie en pleine forme, secteur banquier qui continue à prospérer, production israélienne reste solide, les agences de notation continuent à être optimistes, le ratio dette/PIB continue à diminuer, réduction constante du déficit cumulé d’Israël…) et de mettre l’accent sur les défis sécuritaires qui se posent à la lumière des changements régionaux auxquels fait face l’Etat Juif.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Ftouh Souhail est un avocat tunisien.

(1) Une étude économique effectuée par un ancien cadre supérieur de la Banque d’Israël, publiée par Algemeiner, a révélé qu’au cours des 30 dernières années, le PIB israélien a été multiplié par 10, passant de 30 milliards à 300 milliards de dollars, alors que le PIB par personne avait augmenté de 7000 dollar à 38 000 dollars. Les indices négatifs ont diminué, par exemple le ratio dette/PIB est passé de 280 % à 67,4 %, le ratio dette publique externe/PIB est passé de 55 % à 10 %, et le ratio déficit budgétaire/PIB est passé de 17 % à 3 %.

(2) Selon les données publiées le 20 avril 2015 par le Ministre des finances, le ratio PIB/endettement israélien de l’année 2014, indicateur crucial de la santé de l’économie, utilisé pour déterminer les notations et le paiement d’intérêts, a diminué de 0,5 % et est actuellement 67,1 %. Ce ratio est inférieur à celui de la plupart des pays développés. Le ratio PIB/endettement des États-Unis est de 105,6 %, la moyenne de la zone de l’euro est de 107,7 % et l’OCDE moyen est de 94 %.





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Israël, le « Tigre de la Méditerranée », participe à la 46 ème édition du Forum économique mondial de Davos (Suisse)

    1. Yehuda

      Temps en temps nothingiaou le premier ministre D’Israel laisse échapper sa rhétorique de droite ici ou là il est beaucoup plus un spectacle de fanfaronnades dirigé vers la population Juif qui ne fait pas partie d’israel que de changements significatifs ou d’action en ce qui concerne la façon dont Israël donne avantage au habitants Juifs c’est un pays comprenant les milliers de gens fourchette haute de la facade Hi-tech ne representent pas la population Israeliene separe a lacces a lascension social du pays Hi-tech de la mediterranee.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *