toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bethléem : Eduqué à la haine, des enfants défilent avec des ceintures d’explosifs et des lanceurs de RPG factices à la “Journée du Fatah”


Bethléem : Eduqué à la haine, des enfants défilent avec des ceintures d’explosifs et des lanceurs de RPG factices à la “Journée du Fatah”

Les événements marquant la Journée du Fatah – le 51e anniversaire de la création du mouvement Fatah le 1er janvier 1965 – se sont déroulés cette année dans le contexte des violences qui ont commencé début octobre 2015. Ces violences sont soutenues et encouragées par les responsables du Fatah et de l’Autorité palestinienne (AP), qui les qualifient de « réveil populaire ». [1]

Dans son discours à l’occasion de la Journée du Fatah à Ramallah, le président de l’AP Mahmoud Abbas a réitéré son soutien aux jeunes Palestiniens qui commettent des attentats. Les responsables du Fatah ont également exprimé leur soutien au « réveil » et à la résistance du peuple palestinien sous toutes ses formes.

Dans plusieurs lieux de la Cisjordanie, des défilés militaires ont eu lieu, avec des militants du Fatah masqués et armés. A Bethléem, les manifestants brandissaient des fusils et des haches, et des enfants portaient des ceintures d’explosifs et des lanceurs RPG factices.

Abbas à Ramallah : Notre peuple ne sera pas humilié mais se réveillera

Extraits :

Je saisis cette occasion pour souligner de nouveau que le réveil populaire est une réaction à la poursuite de l’occupation, des colonies, à l’affront fait à l’honneur des lieux saints et à l’absence d’une solution juste au problème palestinien, d’horizon diplomatique et d’espoir pour l’avenir. Tout cela a créé une frustration au sein de la jeunesse [qui n’a pas d’espoir pour] une nouvelle aube où ils ressentiront quiétude et sécurité… Malgré tout, notre peuple ne pliera pas le genou, ne se rendra pas et ne sera pas humilié, mais se réveillera…

Nous exigeons des droits, la justice et la paix. La paix, la sécurité et la stabilité en Palestine, dans la région et dans le monde ne seront atteintes que si les droits du peuple palestinien sont reconnus et si le problème palestinien trouve une solution juste en mettant fin à l’occupation du sol palestinien qui se poursuit depuis 1967, en chassant les colons, en démantelant le mur de séparation raciste, en résolvant le problème des réfugiés selon la [résolution de l’ONU] 194 et en libérant tous les prisonniers des prisons israéliennes afin qu’un Etat palestinien soit créé avec Jérusalem comme capitale…

Nous disons aux Israéliens : Votre gouvernement vous leurre. Il ne veut pas la paix pour vous et pour nous, mais met tout en œuvre pour perpétuer l’occupation et les colonies sur notre sol. Il veut la terre, la sécurité et la paix pour lui-même. Nous ne pouvons accepter cela… Retirez vos mains des lieux saints de l’islam et du christianisme. [2]

Déclaration du Fatah : Le peuple palestinien a le droit de résister à l’occupation

Extraits :

Le peuple palestinien a le droit de résister à l’occupation en utilisant toutes les formes de résistance légitime. Le mouvement réitère son engagement sous serment à soutenir le réveil populaire dont le pôle est à Jérusalem – capitale éternelle de la Palestine – et son sacrifice pour le salut des lieux sacrés de l’islam et du christianisme. [3]

Déclaration du Fatah (Photo : Fateh.org, 31 décembre 2016)

Déclaration du Fatah (Photo : Fateh.org, 31 décembre 2016)

Affiche de la Journée du Fatah (Photo : Twitter.com/mazen2984gmail1)

Des hommes masqués brandissent des haches, des enfants portent des ceintures explosives factices au défilé de la Journée du Fatah à Bethléem

La branche du Fatah à Bethléem a marqué la Journée du Fatah le 7 janvier 2016 par un défilé dans le camp de réfugiés de Daheisheh. Des hommes masqués brandissaient des armes à feu et des haches, et des enfants portaient des roquettes RPG et des ceintures explosives factices. De hauts responsables de l’AP et du Fatah, dont le membre du Comité central du Fatah, Mahmoud Al-Aloul, le chef des renseignements généraux de l’AP, le général Majed Faraj, et le ministre du Tourisme de l’AP, Rula Maayah assistaient à l’événement. [4]

Mahmoud Al-Aloul, membre du Comité central du Fatah : Nous poursuivrons la résistance jusqu’à ce que l’occupation prenne fin

Extraits :

Cinquante et un ans de sacrifices et de lutte ininterrompue sur le chemin de la révolution, de l’héroïsme, de la vigueur et des victoires se sont écoulés… Malgré la pression et le siège prolongé contre les révolutionnaires à Beyrouth [en 1981] et la tentative de les déraciner, et en dépit de leur expulsion de [pays] limitrophes de la Palestine, ils ont persévéré sur la voie [qui a conduit] à la première et à la deuxième Intifada et ont renforcé leur présence politique dans la patrie, sous la direction du martyr Abou Amar [Yasser Arafat], sur la route de la liberté, l’indépendance et la création d’un Etat.

Le message du mouvement Fatah à l’occupant est clair : poursuivre la résistance jusqu’au retrait [de l’occupation]. Le Fatah ne permettra à personne de détruire ses bases arrières et de perturber sa course. Vous, les frères, les fils et les petits-enfants des dirigeants martyrs qui ont apporté la gloire à la nation, êtes appelés à la préserver et à la protéger. Nous resterons toujours unis autour de nos principes nationaux. Nous avons payé un prix élevé avec le sang versé par les martyrs et les souffrances des prisonniers et des blessés, au nom de la liberté et de l’indépendance. [5]

Photos du défilé de la Journée du Fatah le 7 janvier à Daheisheh : [6]

Enfant avec un lanceur RPG factice

Enfant avec un lanceur RPG factice

Militants armés de fusils et de haches

Militants armés de fusils et de haches

Enfants portant des arme à poing et des cocktails Molotov factices

Enfants portant des arme à poing et des cocktails Molotov factices

Jeunes avec des fusils d’assaut M-16

Événements dans d’autres endroits de Cisjordanie

Des rassemblements et des défilés de la Journée du Fatah, réunissant des hommes armés et masqués, ont également eu lieu dans d’autres parties de la Cisjordanie, comme Qalqilya, Tulkarem et Jéricho. Lors du rassemblement de Tulkarem, qui aurait réuni plusieurs milliers de personnes, le gouverneur, Issam Abu Bakr, a lu un discours au nom de Mahmoud Abbas. [7] A Jéricho, un défilé militaire de la police et des forces de sécurité de l’AP a eu lieu, auquel ont assisté des responsables locaux de la municipalité. [8]

Un membre du Comité central du Fatah : soutien total au « réveil » du peuple palestinien et à toutes les formes de résistance

Lors du défilé militaire à Qalqilya, auquel participaient des hommes armés et masqués portant des drapeaux du Fatah, le membre du Comité central du Fatah Jamal Al-Muhsin a déclaré que « le mouvement soutient pleinement le ‘réveil’ du peuple palestinien et son droit d’utiliser toutes les formes de résistance jusqu’à ce qu’il réalise ses aspirations d’indépendance et de création d’un Etat ». [9]

Le défilé de Jéricho (Photo : Panet.co.il, 8 janvier 2016)

Le défilé de Jéricho (Photo : Panet.co.il, 8 janvier 2016)

Rassemblement à Tulkarem (Photo : Twitter.com/fateha1965, 31 décembre 2015)

Rassemblement à Tulkarem (Photo : Twitter.com/fateha1965, 31 décembre 2015)

51e anniversaire du Fatah (le numéro 1 est en forme de fusil ; photo : Twitter.com/hlawat1, 16 décembre 2015)

51e anniversaire du Fatah (le numéro 1 est en forme de fusil ; photo : Twitter.com/hlawat1, 16 décembre 2015)

MEMRI

Notes :

[1] Voir la Dépêche spéciale n° 6184 de MEMRI, Fatah Officials, Palestinian Social Media, Palestinian Authority Dailies Encourage Continued Violence, le 12 octobre 2015 ; Enquête et analyse n° 1193,  ‘Abbas: We Will Continue The Popular Resistance; Israel Is Plotting To Change Status Quo In Jerusalem; Israel Uses Terror, Executes Children, 16 octobre 2015 ; Dépêche spéciale n° 6249, PA Commemorates Perpetrators Of Stabbing Attacks, 30 décembre 2015.

[2] Al-Ayyam (AP), 1er janvier 2016.

[3] Al-Ayyam (AP), 1er janvier 2016.

[4] Al-Hayat Al-Jadida (AP), 8 janvier 2016.

[5] Al-Ayyam (AP), 8 janvier 2016.

[6] Maannews.net, 7 janvier 2016.

[7] Salam-tv.ps, 31 décembre 2015.

[8] Panet.co.il, 8 janvier 2016.

[9] Amad.ps/ar, 31 décembre 2015.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Bethléem : Eduqué à la haine, des enfants défilent avec des ceintures d’explosifs et des lanceurs de RPG factices à la “Journée du Fatah”

    1. supergay

      Je préfère encore rien dire parce que je vais péter un super plomb de dingue ! Mais bon c’est clair que je serai parmi ceux qui foutront des coups de poings dans la gueule des candidats qui soutiennent ces FDP. Ils aiment la violence, ils vont l’avoir les politiques ! Il y a vraiment plus que ca à faire !

    2. michel boissonneault

      la seul vérité est que abbas refuse la paix et ses photos + le vidéo prouve hors de tout doute que la violence est l’unique but du fatah mais bien entendu aucun médias va en parler et montrer ses images d’enfants armée jusqu’au dent

    3. nani

      cette ville de Judée ,comment c’est possible ville où le Christ est né , toute cette violence , cette haine comment cette ville est tombée dans les bras de ces fanatiques . triste à en pleurer

    4. Laurence Salmon

      et nos petits bouts de choux à nous occidentaux jouent aux petites voitures , lises des comptes pour enfants
      Mondieu protège les enfants civilisés

    5. Armand Maruani

      Quand je pense à un ami Juif qui croyait au Pére Noël jusqu’à l’âge de 18 ans .

      Un jour son père a craqué et lui a donné une paire gifles en lui criant :  » tu nous as ruiné ta mère et moi et arrête de mettre tes chaussures trouées devant la cuisine le 24 décembre . On fait Hanouccah , ça suffit n’exagère pas  » .
      Quelle jeunesse !

      Et ces morpions aiment la guerre et veulent tuer des Juifs .

    6. Tamara

      Pauvre enfance! mais rien de nouveau, nous, nous le savions chez le hamas et chez le fatah sournois, il se fait voir au grand jour et je suppose que le monde aussi peut le voir et punir cette « entité » à qui on devrait plus adresser l’argent de nos impôts afin de le servir en partie pour cette éducation nauséabonde, qui sévit en Israël mais qui nous arrivera en boomrang en Europe. <l'Europe réveille toi, tes enfants vont périr par ta faute!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    7. capucine

      ces enfants n’ont pas d’enfance ! ils naissent avec une arme à la main …et une ceinture explosive à la place d’une couche …puis dans leur éducation ils regardent leur mickey qui s’appelle Farfour qui leur bourre le crâne de haine envers les juifs .. à cet âge là leur crâne est une éponge et ils impriment tout dans la tête ! puis une fois ado ils vont agressés les juifs , les tuer à coup de couteaux ou en voiture bélier .. il peut être content le terroriste Abu Mazen de la manière dont ils éduquent la relève de ceux qui sont en prison ou à six pieds sous terre !!!

    8. David 1

      Faut il attendre que ces  » enfants  » fassent des attentats pour réagir .

      Qu’on mette Abbas qui dénonce , de fait les accords d’Oslo le plus profondément sous terre et qu’on entende plus parler de ce chien de terroriste , de surcroit négationiste de la Shoa

      Quand ces assassins, enfants ou adultes pris, Il faut les abattre et exposer leur dépouille pourrie pendue par les jambes

      Aux yeux des Chebabs , leurs jeunes

      Comme le méritent les authentiques fachos qu’ils sont

      Pour l’exemple

      Et puis aussi , pour que les oiseaux affamés de la région se nourrissent

      Ca suffit que des Juifs innocents partent , chaque jour , bien trop tôt

      Tandis que ces forbans assassinent et pleurent misère en même temps

      Voici le travail des Israéliens

      http://www.europe-israel.org/2015/08/israel-decouverte-israelienne-du-declencheur-des-melanomes-qui-pourrait-stopper-le-cancer-de-la-peau/

      Comparons

      Depuis toujours les musulmans ont été des « sacrificateurs » d’enfants et de femmes qu’ils mettent toujours en avant dans les conflits et guerres .

      Pour éventer le danger redoutable, mortel des mines , que faisaient les Iraniens , lors de leur guerre avec l’Irak , dans les années 80 ? Ils envoyaient les enfants . Pourquoi ? Parce que …..plus légers , pardi

    9. Laurence Salmon

      Bonne journée ! (Partagez)
      Citation du jour :
      « Notre planète est couverte à 72% d’eau et on l’a appelé la terre. Remarquer on est pas a une incohérence près. La judée et samarie a toujours été habité en majorité par des juifs et certains veulent encore l’appeler Palestine. »
      Yoel B.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *