toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Yémen: l’Etat islamique revendique l’attaque-suicide à la voiture piégée qui a coûté la vie au gouverneur d’Aden


Yémen: l’Etat islamique revendique l’attaque-suicide à la voiture piégée qui a coûté la vie au gouverneur d’Aden

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué dimanche l’attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie au gouverneur de la province d’Aden, dans le sud du Yémen, dans un communiqué mis en ligne sur Twitter.

L’organisation jihadiste a précisé avoir fait exploser une voiture piégée au passage du convoi du gouverneur Jaafar Saad à Tawahi, quartier résidentiel de la deuxième ville du Yémen.

Dans son communiqué signé «Wilayat Aden/Abyane», deux provinces du sud du Yémen, l’EI affirme avoir tué, outre le gouverneur, huit de ses gardes du corps, et menace de commettre d’autres attaques. Le chef des forces de sécurité à Aden, le général Mohamed Moussad, a fait état de sept morts dans l’attentat: le gouverneur et six de ses gardes du corps.

Il s’agit de la deuxième attaque meurtrière de l’EI à Aden, où ce groupe jihadiste avait déjà revendiqué le 6 octobre une série d’attentats contre le siège provisoire du gouvernement yéménite et des bâtiments militaires. Tawahi est connu comme étant un fief de jihadistes armés, de plus en plus visibles dans divers quartiers d’Aden que les autorités peinent à sécuriser. La situation est très tendue dans ce quartier, théâtre samedi d’échauffourées entre des combattants d’Al-Qaïda et des membres de la police militaire, selon des habitants.

Une vague d’assassinat en quelques jours

Samedi, le président d’un tribunal chargé des affaires de terrorisme, Mohsen Mohamed Alwane, et quatre de ses gardes du corps, qui circulaient à bord d’une voiture à Al-Mansoura, un autre quartier d’Aden, ont été tués par des hommes armés, selon une source de sécurité. Selon cette même source, un officier de la police, le colonel al-Khadher Ali Ahmed, a également été abattu à Aden par des hommes armés. Ces attaques n’ont pas été revendiquées.

Le Yémen, pays pauvre de la Péninsule arabique, est ravagé par des combats entre les forces loyalistes soutenues par une coalition militaire arabe et des rebelles chiites Houthis pro-iraniens qui se sont emparés de vastes régions, dont la capitale Sanaa.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *