toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les fantasmes de John Kerry et de l’Administration Obama à propos des arabes ‘palestiniens’


Les fantasmes de John Kerry et de l’Administration Obama à propos des arabes ‘palestiniens’

John Kerry continue de fantasmer à propos des “palestiniens” L’affirmation du Secrétaire d’Etat John Kerry que les arabes “palestiniens” sont dans unesituation terrible” est non seulement absurde, mais également révélatrice des fantasmes qui guident la politique de l’Administration Obama au Moyen-Orient.

Après une réunion avec le président de l’AP, Mahmoud Abbas le 24 novembre, Kerry a déclaré: “Je sais que la situation des “palestiniens” sur la rive ouest du Jourdain, à Jérusalem, à Gaza est en ce moment, vraiment terrible, qu’il y a des préoccupations extraordinaires concernant évidemment la violence.”

“Terrible”? Il blague ou il est juste mal informé? À quand remonte la dernière fois que le Secrétaire Kerry a pris connaissance des informations de base sur les conditions de vie des ‘palestiniens’?

Voici quelques informations qui lui seront utiles.

Espérance de vie: En Judée-Samarie, l’espérance de vie moyenne d’un homme ‘palestinien’ est 73,6 ans, pour une femme 77.9. C’est plus élevé que le Brésil, la Turquie et la Russie pour ne nommer que quelques uns.

Alphabétisation: Il y a deux ans, le propre bureau central des statistiques de l’AP a annoncé que les arabes palestiniens ont maintenant le taux le plus faible d’illettrisme au monde, juste 1.8% des hommes et 6.4% des femmes.

Mortalité infantile: La mortalité infantile chez les arabes de Judée-Samarie – selon les rapports factuels mondiaux de la CIA — est actuellement de 13.08%. Elle est inférieure à celle du Venezuela, du Pérou et des Philippines. Il y a 114 (sur 224) pays sur la liste avec un taux de mortalité supérieur à celui des ‘palestiniens’.

Pauvreté: Selon la CIA, 18.3% des ‘palestiniens’ de Judée-Samarie vivent en dessous du seuil de pauvreté. Ce chiffre était de 60% tout récemment en 2002. Parmi les pays qui ont actuellement un plus grand nombre de personnes sous le seuil de pauvreté [Ndlr : avec un taux proportionnel supérieur à celui des ‘palestiniens’] on compte : l’Espagne (21%) Roumanie (22%), Bulgarie (22%) — et Israël, à 21%.

C’est exact: Il y a plus d’israéliens que de ‘palestiniens’ vivant sous le seuil de pauvreté selon la CIA. Le groupe de ‘Politique sociale d’Israël’ “Latet” a rapporté que l’an passé, le taux de pauvreté des israéliens était de 31.6%. L’Institut National de l’Assurance du gouvernement israélien qui mesure la pauvreté différemment calcule que 18.6% des Israéliens sont sous le seuil de pauvreté – mais même ce chiffre est supérieur à celui des ‘palestiniens’.

De même, à partir d’un point de vue politique, comment une personne sensée peut-elle penser que les ‘palestiniens’ sont dans une situation « désastreuse »? Plus de 98% d’entre eux vivent sous l’Autorité Palestinienne, pas d’Israël. Ils ont une complète autonomie. Ils gèrent leurs propres affaires éducatives, sociales, économiques et politiques. La seule chose qu’un Etat souverain a – et que les ‘palestiniens’ n’ont pas – est une force militaire, des chars et des avions de chasse. Est-cela qui est ‘terrible’ ?

Peut-être le plus troublant est la position politique poussée par le Secrétaire Kerry et l’administration Obama, sur la base de ce fantasme d’une situation terrible des ‘palestiniens’. Kerry a déclaré aux journalistes à Ramallah qu’il était venu au Moyen-Orient « à la demande du président Obama » afin de « restaurer la confiance de la population dans la capacité d’une solution à deux Etats qui serait encore viable … »

Obama ne l’a pas envoyé pour qu’il exige que l’Autorité palestinienne cesse d’encourager les jeunes arabes de poignarder, tirer, et écraser les Juifs avec leurs voitures. Obama ne l’a pas envoyé pour aider notre allié Israël à se protéger des égorgeurs, des tireurs embusqués et des chauffards assassins.

Non, Obama a envoyé Kerry à la rescousse pour donner un état souverain aux égorgeurs et aux snipers. Pour “restaurer la confiance des peuples” dans la viabilité d’“une solution à deux états.” Pour Obama et Kerry, la moralité ne compte pas. Peu importe combien de ‘palestiniens’ assassinent de Juifs, et peu importe que la direction de l’’AP encourage et incite ces meurtriers, il faut qu’on leur donne un état.

Parce qu’après tout, les ‘palestiniens’ en bonne santé, bien nourris et bien éduqués et qui ont déjà leur autonomie sont dans une situation tellement “terrible”.

Image à la Une: John Kerry. Photo: State Dept.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Source : The Algemeiner – 1er décembre 2015 – Par Benyamin Korn Mr. Korn, chairman of the Philadelphia Religious Zionists, is former executive editor of the Philadelphia Jewish Exponent and the Miami Jewish Tribune.

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les fantasmes de John Kerry et de l’Administration Obama à propos des arabes ‘palestiniens’

    1. michelm.m

      Ce reportage me confirme qu’Obama et son pantin Kerry sont des imbéciles dangereux. Vivement qu’ils dégagent tout les deux.

    2. Pilou

      Israël, n’a plus rien à faire et à attendre de ces guignols qui glorifient d’oppressions les agresseurs et spoliateurs territoriaux de Judée-Samarie et Bande de Gaza.

      Le temps est venu pour Israël, de proclamer sa souveraineté territoriale sur ces territoires dits « en litige ».

      Il en est de son existence comme israéliens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *