toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Philippe Val « La gauche antisioniste, anticapitaliste, cette gauche qui voit dans l’islam la religion des opprimés, est devenue majoritaire dans le milieu intellectuel français »


Philippe Val « La gauche antisioniste, anticapitaliste, cette gauche qui voit dans l’islam la religion des opprimés, est devenue majoritaire dans le milieu intellectuel français  »

Pendant dix-sept ans, Philippe Val a dirigé Charlie Hebdo. C’est sous sa direction que fut publié notamment le numéro sur les caricatures de Mahomet. Dans C’était Charlie (Grasset), un livre en librairie le 12 novembre, mais dont Le Point publie les meilleurs extraits dès son numéro du 5 novembre, Philippe Val donne sa version de l’histoire du journal satirique. Sa complicité avec Cabu, ses conflits avec Gébé, sa relation avec Pierre Bourdieu, l’affaire des caricatures…

Philippe Val
Philippe Val

Rétablir quelques vérités

C’est la chronique d’une époque, le roman d’une génération. Mais pas seulement. Philippe Val entend rétablir quelques vérités qu’il estime malmenées. Notamment depuis l’attentat du 7 janvier 2015. « Charlie vit ce que Salman Rushdie a enduré après sa fatwa. L’unanimisme a fait place au dénigrement, à l’insulte », confie-t-il auPoint.

Il dénonce un climat malsain dans le pays. « Ceux qui masquent leur crainte en condamnant Charlie ou en dénonçant la prétendue islamophobie le font par démagogie, en espérant vainement et plus ou moins consciemment échapper au danger. »

C’est à sa propre famille politique, la gauche, qu’il réserve ses coups de griffes les plus appuyés : « La gauche antisioniste, anticapitaliste, cette gauche qui voit dans l’islam la religion des opprimés, est devenue majoritaire dans le milieu intellectuel français […] La gauche libérale, la mienne, est désormais minoritaire. »

Val fustige ce qu’il appelle le « rouge-brunisme » qui gangrène son camp. À ceux qui l’accusent d’avoir abandonné le peuple, il répond : « L’autre gauche qui prétend défendre le peuple le méprise en réalité. Elle le juge incapable d’exercer son libre arbitre. C’est le pire des racismes. » Une charge qui ne devrait pas rester sans réactions





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Philippe Val « La gauche antisioniste, anticapitaliste, cette gauche qui voit dans l’islam la religion des opprimés, est devenue majoritaire dans le milieu intellectuel français »

    1. yoniii

      hi

      Philippe Val a dirigé Charlie Hebdo a tort

      il n y a plus de droite et de gauche

      le clivage ce situe ailleur
      il ce situe entres

      1) les dhimmiphié de gauche , de droite , du centre etc….
      les laches , pleutres, traitre a leur patries

      et

      2) les patriotes , ocidentaux combattant de la liberté

      by

    2. Jacques

      Ralala, encore un commentaire qui ne passe pas…

      En tout cas, bravo à Val d’avoir le courage de dire leur fait à ces pseudo-journalistes et « intellectuels » de gôôôche.
      Il va se faire stigmatiser et marginaliser, accuser de dérive droitière, peu importe, plus ils seront nombreux à dénoncer l’imposture, et mieux ce sera.

    3. San Remo

      Eh oui Philippe, on sait ça depuis plus de 20 ans. On aurait bien voulu a l’époque que tu éclaires pour nous Cabu, Siné et la bande de Hara Kiri sur ces questions qui nous rattrappent tous, tous ceux qui s’amusaient à comparer un Rabbin à un Imam à tout bout de champs. C’est tellement faux, puéril et surtout inutile des comparaisons parfois. Vous étiez un peu comme des gosses dans la cour d’école qui se prennent pour des petis caîds mais avec les fringues du Petit Nicolas, pour tirer à pile ou face lequel des deux souffre-douleurs de la classe doit prendre et puis histoire de prendre tout le monde pour des C…, finalement, on se fait les deux, mais à tour de rôle, juste pour l’égalité des chances et puis pour pas faire de discrimination, d’ici que les juifs soient trop avancés (même si leur religion est mère du christianisme, c’est tellement plus facile d’ignorer leurs cultures en se gaussant de latinisme et de grec anciens,)… Marrant non? et tellement fin…tellement de gauche!
      C’est vrai que n’étant pas Juif, la lucidité dont tu fais preuve t’honores car tu n’étais pas contrairement à nous principalement visés, plutôt « sacrément « préservé en tant que laic (gage « d’objectivité’ en France, non? ( permets moi de rire aussi!) face àdes propos guerriers mais parfumés d’antisionisme et de palestine etc… qui utilisaient depuis toujours sous des tournures malsaines , voire ubuesques les principes de nos démocraties.
      Mais il faut bien l’admettre, les journaux comme les tiens ont abreuvé les gens de gauches de conneries sur nous les Juifs pour sacrifier la réalité des évènements à « l’égalité de traitement médiatique de 2 minorités  » les juifs et les musulmans. Voilà aussi dingue que ça paraisse, vous avez vous même faits du journalisme de gauche avant de faire du journalisme de terrain. Conclusion : Le mal est fait est très mal fait. Les journalistes se croient immunisés quand ils sont de gauche alors qu’ils baignent depuis plus d’une décennie dans la connerie sans réalisme, sans rigueur et sans intégrité en pratiquant comme des petits exécutants des dessins de petits républicards, qui ne veulent rien dire sauf que les principes dont ils se servent pour cracher sur leurs concitoyens croyants et très respectueux de la République et des leurs Congénères les dépassent largement et qu’ils nous foutent tous dedans, juifs ou pas, mais comme toujours depuis des siècles, les juifs en première ligne! Nous sommes depuis toujours trop confiants mais ce qu’il y a de sûr, c’est qu’à notre époque, les journalistes sont bien des lâches.

    4. c est la vie

      Oui Les Pauvres Musulman ils etaient Minoritaire et OPPRIMEet Maintenant qui es Minoritere les FRANCAIS VOYONT il deviennent de plus en plus MINORITERE et OPPRIMEE Helas et VIVE LA FRANCE DE MON ENFANCE

    5. Marinel

      Cela fait longtemps qu’on le savait, on pourrait lui dire aussi que les médias ne sont pas tenu par des juifs, mais par des parias, et qu’on va bientôt pouvoir mesurer la force de conviction des journaleux et des intellos avec le triste anniversaire des assassinats de CABU et consœurs…
      Des peureux défroqués !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *