toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tel Aviv et d’autres villes israéliennes écartent les employés arabes des écoles locales.


Tel Aviv et d’autres villes israéliennes écartent les employés arabes des écoles locales.

A la suite des multiples attaques terroristes inattendues commises  par des arabes israéliens, certaines villes ont écarté toute proximité d’arabes israéliens avec les écoles juives.

Les villes de Tel Aviv, Ness Tziona et Givatayim ce dimanche ont rejoint la liste des villes israéliennes qui ont décidé d’interdire aux employés arabes de pénétrer dans les écoles durant les heures de cours pour des raisons de sécurité.

Selon Radio Israël, les maires de Rehovot et Hod Hasharon la semaine dernière ont interdit aux employés arabes affectés à l’entretien et au nettoyage de faire leur service durant les heures de cours pour répondre à des contraintes de sécurité et à la pression d’organisations de parents d’élèves. Une lettre adressée aux parents à Rehovot, indiquait que selon les instructions du maire Rahamim Malul, les employés arabes sont interdits d’entrer dans les établissements éducatifs. Une lettre envoyée aux parents à Hod Hasharon disait que la municipalité ne permettrait pas aux employés de la maintenance d’être présents dans les établissements scolaires pendants les heures de cours.

La municipalité de Rehovot a déclaré qu’elle prenait soin de la sécurité de ses résidents. La municipalité de Hod Hasharon a publié une déclaration du maire Hai Adiv, ordonnant du fait de la situation, que les mesures de sécurité soient renforcées dans la ville et ses environs, y compris dans les institutions scolaires. Radio Israël a rapporté que les écoles de Jérusalem avaient pris les mêmes mesures.

Dans l’Ecole Démocratique de Hod Hasharon il y a eu une grève de deux heures dimanche matin, par solidarité avec les travailleurs arabes suivie d’une discussion avec les étudiants.

A la suite de ces prises de position, MK Dov Hanin (Liste Arabe Commune) a exigé que le Comité Intérieur de la Knesset tienne une séance d’urgence. Selon MK Hanin, sous prétexte d’anxiété certains font la promotion de mesures dangereuses de ségrégation raciale. MK Issawi Frej (Meretz) a dit que le système éducatif, au lieu d’agir pour calmer la situation était le fer de lance de la discrimination et de l’exclusion.

En novembre dernier, le maire d’Ashkelon, Itamar Shimoni a été confronté à une vaste critique nationale après sa décision – à la suite des attaques sporadiques contre des juifs dans la ville,- d’interdire aux employés arabes d’effectuer des travaux de construction dans les jardins d’enfants durant les heures de scolarité. A l’époque, le ministre de l’intérieur avait ordonné au maire de retirer son ordonnance.

Image à la Une : Ecoliers avec une soldate de Tsahal Photo Credit: IDF

Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Source: The Jewish Press – JNi.Media – 18 octobre 2015

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Tel Aviv et d’autres villes israéliennes écartent les employés arabes des écoles locales.

    1. FANNY

      Deux précautions valent mieux qu’une, ils ont raison.

      Des nouvelles sur I24news en direct: deux attentats par 3 terroristes ont juste été commis à la gare centrale de Beer Sheva: 7 blessés israéliens dont un policier, un des terroristes a été tué, le second arrêté, le 3ème est en fuite… État d’alerte maximal à Jérusalem, nous dit-on

    2. myriam

      Le plus jeune enfant juif attaqué au couteau ces derniers jours par un musulman arabe avait deux ans : son père est mort, et sa mère a été lardée de coups de couteaux.
      Donc, ces écoles ont raison. car l’attaque au couteau ou au poignard est totalement imprévisible et le couteau est quasi-indétectable : un coup dans le coeur ou dans la carotide d’en enfant de 6 ans est mortelle à 90 %. De plus, ils peuvent de toute façon utiliser le matériel professionnel de nettoyage (produits corrosifs, manches de balais en fer…) comme d’autres utilisent le matériel de chantier (marteau, tournevis, clé de douze, ciseaux de maçon…) pour blesser ou tuer.

    3. michel boissonneault

      ils ont pas le choix pour la survie des enfants mais c’est vrai pour les arabes muzz mais les chrétiens eux ont rien a avoir avec ce vent de folie

    4. David

      D’abord , les Arabes chrétiens qui sont d’excellents citoyens , ne sont pas nombreux 9% de l’ensemble des Arabes . A Nazareth surtout et dispersés en Galilée .

      Par contre les musulmans ,eux sont partout en Israel . En Galilée avec des bastions extrémistes comme Umm El Fahm mais de partout dans le pays : A Jaffa,, à Lod ,à Acco, à Nazareth et dans de nombreux villages qui sont reconnaissables à leur saleté car autant ils s’attachent à la propreté intérieure autant l’extérieur les laisse indifférents et donc d’innombrables conflits les opposent avec les autorités concernant les adductions d’eau, les égouts , les ramassages d’ordures , le bruit des sonos des mosquées etc….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *