toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Livre: Comment je suis devenu un sale Français : Bref itinéraire d’un Juif polonais né en France


Livre: Comment je suis devenu un sale Français : Bref itinéraire d’un Juif polonais né en France

LIVRE

« Pendant longtemps, je fus domicilié dans une de ces poupées-gigogne russes qui sont une et plusieurs à la fois. Une poupée juive, la plus grande, contenait une poupée communiste, plus petite, cette dernière abritant une poupée française, plus petite encore. Un jour de juillet 2014 la poupée tomba par terre et se brisa : des milliers de manifestants, je les ai entendus place de la Bastille, criaient « mort aux Juifs ! » dans les rues de Paris. J’ai réalisé alors que j’étais aussi un « sale Français », en plus d’être un « sale Juif ». Extrait de « Comment je suis devenu un sale Français« , de Benoît Rayski, publié aux Editions Du Rocher.

Un jour, la France, belle inconnue ou plutôt fiancée délaissée, est venue me chercher. Les hommes nouent avec l’histoire des contrats à durée déterminée, mais totalement aléatoires. Rien ne se décide pour eux. Aucune nécessité ne leur est imposée dans leur conduite. Le hasard les pousse sur un chemin. Et parfois, cette loterie du destin est remplacée par un effort prométhéen.

Le hasard… Claudel est à Notre-Dame, peu croyant, incroyant. Il entend le Magnificat. Et tombe les bras en croix, illuminé par la foi.

Newton voit une pomme se détacher d’un pommier et découvre la loi de la gravitation. Archimède entre dans sa baignoire, voit le niveau de l’eau monter, comprend ce qu’est le volume et s’élance nu, et fou de joie, dans la rue en criant : Eurêka !

Le hasard vint à ma rencontre le 24 janvier 2014. Il s’appelait « Jour de colère » et n’avait rien, vraiment rien à voir avec les Dies irae des églises. Une manifestation assez hétéroclite dont certains participants avaient été mis en colère par les Juifs. Quelques centaines d’entre eux, encapuchonnés et encagoulés, s’élancèrent sur le pavé en criant :

– Juif, la France n’est pas à toi !

Du jamais-vu depuis les années trente…

Dieudonné et Soral avaient raclé les fonds de poubelles des banlieues et avaient trouvé leurs SA. « Juif, la France n’est pas à toi ! »… cela pouvait donc se crier. Une parole libérée après avoir été pendant si longtemps réduite au silence.

Enfin du bonheur pour la canaille. Nombre de Juifs en souffrirent. Et certains d’entre eux envisagèrent de faire leurs valises. « Juif, la France n’est pas à toi ! » Non, elle n’était pas à moi. Mais c’était moi qui l’avais décrété. Et moi seul avais le droit de me le dire. Et voilà que la boue était sortie des égouts, le RER aidant. Que des êtres vils et bas osaient tenir le haut du pavé à Paris.

Jamais je ne m’étais senti autant insulté. Quoi, c’était « ça » qui allait décider ce à quoi j’avais droit ou pas ? C’était « ça » qui allait finir par croire que la France était à eux ? La France aux Français ? Non, la France aux crapules.

J’en tremblais. Pas de peur. De rage.

Le 13 juillet, donc pas très longtemps après, marqua le jour de mon basculement. J’étais une poupée russe. La plus grande était juive. Elle en comptait une autre plus petite, peinte en rouge. Et à l’intérieur de cette dernière, une toute petite estampillée « France ». La toute petite se mit à grossir, à grossir. La juive et la rouge prirent place dans son ventre.

Extrait de « Comment je suis devenu un sale Français« , de Benoît Rayski, publié aux Editions Du Rocher, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l’auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L’affiche rouge (Denoël), ou encore de L’homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l’ « anti-sarkozysme primaire » ambiant.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *