toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

André Bercoff : « La gauche, comme la droite au pouvoir, a relégué aux oubliettes un pan entier du peuple français. Aujourd’hui la gauche panique: les réactionnaires sont de retour ! »


André Bercoff : « La gauche, comme la droite au pouvoir, a relégué aux oubliettes un pan entier du peuple français. Aujourd’hui la gauche panique: les réactionnaires sont de retour ! »

OPINION

Alors que la une de Libération ce lundi 5 octobre assume sa ligne éditoriale «oui, on est ‘bien-pensants’, et alors ?», André Bercoff analyse la panique qui s’empare de la «gauche morale».

André Bercoff est journaliste et écrivain. Son dernier livre Bernard Tapie, Marine Le Pen, la France et moi est paru en octobre 2014 chez First.

Qui osait dire que la France n’était plus la France? Sur un point au moins, nous n’avons pas changé: le débat d’idées, la corrida des maîtres penseurs, les polémiques allegro furiososur un ton molto vivace. Avec une nuance et non des moindres: comme le prédisait le grand Karl (Marx, pas Lagerfeld), la tragédie s’est muée en farce. Les maîtres sont souvent devenus centimaîtres, les affrontements se font plus numériques que presse-papier, le coïtus interruptus a succédé à la longue diatribe, mais, heureusement, l’intérêt est toujours là et vient de rebondir avec la commedia dell’arte de la bien-pensance

Ainsi, aujourd’hui, panique à bord: maman j’ai peur, les réactionnaires sont de retour! Ils monopolisent les médias, parlent du matin au soir, osent prétendre au statut de philosophe, d’intellectuel ou de chercheur et – horreur et damnation – leurs livres se vendent quelquefois à des centaines de milliers d’exemplaires. La gauche divine, qui a régné pendant un demi-siècle sur le domaine des idées et de la transmission, sonne l’alarme à tous les étages. De leur maquis parisien, les résistants des gauches dures ou molles, lancent des SOS, mettant en garde une population désemparée contre l’appel des sirènes aussi séduisantes qu’incompétentes de la fachosphère. Houellebecq, Onfray, Zemmour, Finkielkraut et les autres vous trompent énormément. Ils sont ignorants, sectaires, islamophobes, racistes, identitaires, recroquevillés sur eux-mêmes, rances, moisis, et, pour couronner le tout, passent leur temps, évidemment à faire le jeu du FN.

La peur est mauvaise conseillère et l’attaque frontale pour protéger ses abattis n’arrange rien quand elle est faite de manichéisme et d’absence totale de nuance. Un Régis Debray que l’on peut difficilement classer à l’extrême droite, l’a bien dit dans Le Point : «Je n’aime pas les chasses aux sorcières, ni qu’on discrédite moralement un adversaire intellectuel, au petit jeu stalinien ou maccarthyste, ‘faire le jeu de’».

D’autant plus que, si l’on se donne la peine de les lire vraiment, bien des choses séparent nos quatre cavaliers de l’Apocalypse mal-pensante. Sur le souverainisme, l’identité française, les religions et autres domaines non négligeables, leurs divergences sont évidentes et les enrégimenter dans le même parti réactionnaire appartient de fait à la bonne vieille manipulation rhétorique en vogue depuis des générations.

Pourquoi, dès lors, cette levée de boucliers dans l’édition et les médias, reliée par certains politiques qui n’ont rien de mieux à faire? Tout simplement parce que, durant des décennies, se proclamer de droite, dans l’université, l’édition et les médias, revenait à être soit le valet du grand capital et des patrons, soit le beauf radoteur, le Dupont Lajoie qui occupait, dans ses colonnes, la place du vieux fou contre lequel on pouvait s’épancher sans frais.

La gauche de gouvernement, comme la droite au pouvoir, a, depuis les années 70, relégué aux oubliettes de la périphérie, un pan entier du peuple français. Celui-ci montre régulièrement, par ses votes de rejet, qu’il en a légèrement assez d’être traité par pertes et profits. Certains intellectuels ont osé l’écrire. Ils auraient tort: on le leur fait bien voir. Ils ont raison: il n’était que temps d’ouvrir les boîtes de Pandore et de commencer de les nettoyer.

Source

Pour achetez le dernier livre d’André Bercoff  Bernard Tapie, Marine Le Pen, la France et moi cliquez sur le lien ou l’image ci-dessous. Vous aiderez Europe Israël qui recevra une commission de 5%.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “André Bercoff : « La gauche, comme la droite au pouvoir, a relégué aux oubliettes un pan entier du peuple français. Aujourd’hui la gauche panique: les réactionnaires sont de retour ! »

    1. Marinel

      Ce ne sont pas des réactionnaires ce sont seulement des individus qui avant de parler, pour éviter de répéter des inepties, ils ont lu le Coran et en le lisant, tout le monde qui est sensé,comprend la réalité de l’Islam et de la relifion de pets que c’est.
      Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, ni pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !

    2. Claise

      J’ai du mal à suivre Bercoff ??? Qui a pourtant dit…  » On s’est débarrassé des cathos,, c’est pas pour se tartiner des islamistes ! « 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *