On y voit 25 soldats en uniforme vert et brun être tués à bout portant dans le théâtre devant un immense drapeau noir et blanc du groupe suspendus aux ruines. Les auteurs de l’exécution, habillés en tenue de camouflage, semblent être des adolescents, dont certains très jeunes.

Plusieurs dizaines d’hommes, accompagnés de quelques enfants, assistent à la scène, assis dans les gradins de l’amphithéâtre, selon la vidéo.

Avant l’exécution, un jeune djihadiste accuse les soldats d’être des « Nossaris », un terme péjoratif donné aux alaouites, la communauté dont est issu le président Bachar al-Assad.