toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Australie: Manifestations anti-islam « non à la charia », la loi islamique


Australie: Manifestations anti-islam « non à la charia », la loi islamique

Des manifestations anti-islam ainsi que des contre-manifestations dénonçant l’islamophobie ont rassemblé plusieurs centaines de personnes dimanche en Australie où d’importantes forces de police avaient été mobilisées en prévision de violences.

Des unités de la police antiémeute et de la police montée s’étaient déployées à Martin Place, dans le centre de Sydney, pour séparer une centaine de manifestants du collectif Reclaim Australia (Reconquérir l’Australie) de quelque 250 opposants.

Les uns scandaient « non à la charia », la loi islamique, les autres « non au racisme, non à l’islamophobie ».

La police a arrêté cinq personnes.

Les forces de l’ordre avaient dû disperser les manifestants samedi à Melbourne après des échauffourées.

D’autres rassemblements étaient organisés dimanche dans la capitale Canberra (sud), à Perth (ouest) et Hobart sur l’île de Tasmanie.

A Mackay (nord-est), un député de la majorité conservatrice, George Christensen, s’est adressé aux manifestants anti-islam pour leur apporter son soutien tout en déplorant la présence « attristante » de néo-nazis dans les défilés de Sydney et de Melbourne.

Les responsables de « Reclaim Australia » ont expliqué vouloir apporter « une réponse publique au choc provoqué par les récentes atrocités des +radicaux de l’Islam+ en Australie et à l’étranger ».

Plusieurs tentatives d’attentats ont été déjoués dans le pays depuis la prise d’otages en décembre 2014 de clients d’un café de Sydney par un homme instable d’origine iranienne qui semblait suivre des visées jihadistes. L’auteur, Man Haron Monis, et deux otages avaient trouvé la mort.

Plus de 100 Australiens ont rejoint l’organisation Etat islamique en Irak et en Syrie.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Australie: Manifestations anti-islam « non à la charia », la loi islamique

    1. yoniiii

      hi

      manifester ne sert a rien

      ils faudra en venir aux armes
      c est une question de temps

      tot tout tard ils faudra les combattre par les armes
      pour en venir a boue

      by

    2. DAN

      Suite pour le chant des partisans :

      Marine entends tu le cris sourd du pays qu’on enchaîne ?
      ces scores pour la vie, ce sont ceux des partisans du FN

      Videz les quartiers, enchaîner les bourreaux aux poteaux
      Visez leur la tête, la poitrine,qu’ils meurent vite, dynamite

      Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes

    3. Alauda

      Au café de Sydney, en décembre dernier, on se souvient parfaitement de l’homme « instable » d’origine iranienne qui « semblait » suivre des visées jihadistes.
      Sa mort inopinée a privé le comité des psys d’effectuer les examens de contrôle permettant d’authentifier ses motivations.

      @DAN,
      « Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à [la] charte et qu’il n’est pas permis de tenir de propos violents. »

    4. Esther

      Il parle bien Dan, Je ne sais pas pourquoi @Alauda vous tenez des propos agressive enver lui!
      l’Australia devrait etre un exemple pour Israel , il n’y a pas de protestation anti islam en Israel alors qu’il devrait en avoir chaque jour. Australia est a la tete du monde libre.

    5. Alauda

      @Esther,

      Si je ne pensais pas DAN français (à cause du prénom « Marine » et du parti nommé « FN »), je n’aurais pas écrit ce message. On n’est pas en guerre civile. Cela pourrait arriver, comme dit yoniiii , mais il s’exprime au futur ou bien en termes de stratégie. Et puis yoniiii ne vit pas en France.

      Je suis allée au marché ce matin dans un quartier, c’est calme.
      Je voulais pas être agressive en recopiant le message du site, en revanche les siens ne sont pas modérés : « Videz les quartiers… » sur l’air d’un chant de la Résistance datant de l’Occupation. Cette envie d’en découdre, même seulement dans les mots, est inquiétante de la part d’un partisan d’un parti.

    6. Esther

      @Alauda
      Si c’est la guerre civile en Israel avec une intafada qui se deroule et que les media l’autorite israelien refuse de nommer; avec chaque jour des dizaines (defois centaines) d’attaques sur la population Juif que les media refuse de signaler et l’autorite israelien essaye de monter une guerre civile entre Juifs en envoyant des arabes detruires les maisons en Israel et Judee et en les imposanr plus profodement dans la societe israelien par des regles sorti droi du nassi germania ou les forces de securite israelien devient les chemises rouge.
      Israel devrait prendre exemple sur l’Australia pour conbattre nasziislamofascim de l’interieur.

    7. Alauda

      @Esther,

      Les manifestations en Australie ont opposé « une centaine de manifestants du collectif Reclaim Australia (contre la charia) de quelques 250 opposants » (antiracistes). Rapport de force : 100 / 250. Il n’y a eu qu’un attentat, à ma connaissance et la charia n’a pas remplacé la démocratie.

      Israël est confronté à un terrorisme récurrent (une à plusieurs attaques par semaine, selon ce qui est transmis par ce site). En général les auteurs sont arrêtés par Tsahal. Et la population est préparée à la défense.

      En France, la population n’est pas préparée. Pour le moment, les provocations de type « guérilla urbaine » visent surtout nos forces de sécurité (y compris les pompiers qui sont parfois caillassés). C’est au pouvoir d’y répondre avec les moyens démocratiques et militaires. Il ne faut surtout pas que des extrémistes (des 2 bords) cherchent à allumer la mèche, à la place des vrais provocateurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *