toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le pape François, hausse le ton: « le silence complice » et « l’indifférence » devant la « furie jihadiste »


Le pape François, hausse le ton: « le silence complice » et « l’indifférence » devant la « furie jihadiste »

Le pape François et le Vatican ont haussé le ton en célébrant Pâques contre « le silence complice » et « l’indifférence » devant la « furie jihadiste », qui frappe les chrétiens et vient encore de se déchaîner au Kenya.

Le pape argentin, qui a commémoré vendredi la « passion du christ » (sa crucifixion à Jérusalem), devait présider samedi soir la Veillée pascale, qui célébre, selon la croyance chrétienne, la résurrection de Jésus.

Sous le choc de la tragédie du Kenya, la dénonciation de la violence jihadiste a pris le pas sur tous les autres thèmes comme la paix et la justice, évoqués comme chaque année à Pâques.

Jorge Bergoglio a condamné dès vendredi matin la « brutalité insensée » du massacre des jihadistes Shebab contre les étudiants de Garissa dans l’est du Kenya, qui a fait 148 morts. « Tous les responsables doivent redoubler leurs efforts afin de mettre un terme à une telle violence », a demandé le chef d’1,2 milliard de catholiques.

Avant d’exécuter froidement leurs victimes, les Shebab ont séparé les musulmans des non musulmans en fonction de leurs habits, et gardé en otage les seconds. « Nous ne craignons pas la mort, cela va être de bonnes vacances de Pâques pour nous », ont ironisé les assaillants en swahili, d’après le témoignage d’un survivant.

Au Vatican, on s’irrite du fait que la multiplication des persécutions de chrétiens –par des individus ou des groupes islamistes– de l’Irak au Kenya en passant par la Libye, le Pakistan ou le Nigeria, ne soit pas plus dénoncée, y compris par les autorités occidentales et musulmanes.

« Aujourd’hui nous voyons nos frères persécutés, décapités et crucifiés pour leur foi en Toi, sous nos yeux ou souvent avec notre silence complice », a accusé d’une voix sombre Jorge Bergoglio à la fin du Chemin de Croix vendredi soir au Colisée, s’adressant au Christ, « prince de la paix ».

Les méditations de cette « Via Crucis » retransmise en mondiovision, ont rappelé que « des hommes et des femmes sont emprisonnés, condamnés ou même tués seulement parce qu’ils sont croyants ».

« Ils n’ont pas honte de la Croix. Ils sont de magnifiques exemples », proclamait ainsi un lecteur, citant l’exemple du « martyr » catholique pakistanais, l’ancien ministre pour les minorités Shahbaz Bahtti, assassiné le 2 mars 2011.

Auparavant, lors d’une célébration solennelle dans la basilique Saint-Pierre, « la furie jihadiste » avait été dénoncée.

Le prédicateur de la Maison pontificale, le prêtre franciscain italien Raniero Cantalamessa, avait rappelé les 21 coptes égyptiens morts assassinés en février par un groupe jihadiste en Libye « en « murmurant le nom de Jésus ».

« Les chrétiens ne sont certainement pas les seules victimes, mais on ne peut ignorer qu’ils sont les victimes désignées et les plus fréquentes dans de nombreux pays », avait-il fustigé.

« Qui a à coeur le sort de sa propre religion ne peut demeurer indifférent », avait-il ajouté dans un propos qui paraissait s’adresser aussi aux musulmans.

Le Vatican -notamment par la bouche de l’énergique ministre du dialogue interreligieux, le cardinal français Jean-Louis Tauran– ne cesse de plaider pour que ses interlocuteurs musulmans comme l’université sunnite Al-Azhar du Caire prennent position, en se distançant des islamistes et de toute persécution anti-chrétienne.

La prise surprise de la ville irakienne de Mossoul, à l’été dernier, par le groupe Etat islamique (EI) a été un tournant. Il a conduit le Saint-Siège à se montrer plus incisif face aux ambiguités de certaines autorités musulmanes.

En novembre dernier, François a lui-même appelé « à une vaste mobilisation des consciences » de tous ceux « qui ont des responsabilités au niveau local et international ».

En décembre, il était plus précis encore en demandant à « tous les dirigeants musulmans du monde, politiques, religieux, universitaires » à « se prononcer clairement » contre la violence des jihadistes. Il prenait soin de parler des autres minorités religieuses persécutées comme les yazidis.

Récemment, le Souverain pontife reprochait enfin à la communauté internationale de « vouloir cacher » les persécutions contre les chrétiens.

Selon un éditorial du quotidien La Stampa, « l’islam doit bannir des mosquées ceux qui prèchent le terrorisme. Trop souvent derrière les condamnations du terrorisme par le monde musulman résonne l’écho d’une compréhension. L’islam doit sortir de l’ambiguité ».

« Les chrétiens restent la minorité religieuse la plus persécutée, en partie à cause de leur large dispersion géographique et de leur nombre relativement élevé », indiquait récemment dans un rapport bisannuel l’organisation catholique Aide à l’Eglise en détresse (AED).

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Le pape François, hausse le ton: « le silence complice » et « l’indifférence » devant la « furie jihadiste »

    1. Moshé_007

      Cette crevure anciennement proche du régime dictatorial argentin n’en est pas à son coup d’essais et c’est pour ça qu’il a été élu, comme son prédécesseur ancien chef de file dans les jeunesses nazies, tout un symbole !

      Cette crevure est allé prié devant le mur qui sépare les tueurs islamistes du fatah et he hamas juste avant d’aller devant le Kotel, en plus c’est le premier a mentir sur le nombre de chrétiens tués annuellement par des musulmans, si al bagdadi est le numéro 1 des terroristes islamistes, le pape est le numéro 2, tout ce qu’il souhaite, c’est de voir l’occident reprendre les armes et réveiller la foi catholique par le sang, c’est la seule chose que l’église sait faire depuis sa création !

    2. Aude

      to MOSHE 007 SVP arretez de delirer.. Ainsi, jusqu’a ce jour, on reprochait au Pape de ne pas s’exprimer sur les massacres des Chretiens en pays Arabes. Maintenant qu’ENFIN il se manifeste, vous parlez de croisades sanglantes. Ca va bien, Vous ?

    3. Moshé_007

      Aude, premièrement le fait de réagir 10 ans après le génocide soudanais ayant provoqué la mort de 400’000 chrétiens est une forme de consentement, depuis il y a eu les massacres de chrétiens en Syrie et en Irak et c’est seulement lorsque les barbares semblent se calmer qu’il intervient, c’est comme si les pompier attendaient que le feu soit éteint pour intervenir !

      Ou alors, comme je le prétend depuis 5 longues années, une relance aux islamistes pour qu’ils reprennent leurs massacres !

    4. Aude

      Excusez-moi, Moche, je n’arrive pas a vous suivre, c’est vraiment trop subtil Ce qui est evident, c’est que les crimes commis par ces barbares ne se calment pas et s’amplifient depuis des mois,,. Aujourd’hui encore, au Kenya…. C’est l’horreur la plus totale..

    5. liberté

      le pape a raison et pourtant je ne suis pas pratiquant ni croyant mais de naissance christianiste se sont mes valeur éducatives il faut réagir ou bientôt on me tuera et on force ra a ma femme de mettre le voile et de ce faire violer par 30 mecs alors il devrai même officialiser la croisade

    6. Moshé_007

      Liberté, attendez un peu que le FN grimpe encore dans les urnes de Fronce et ce seront eux les collabos des nazislamistes qui viendront sans doute pour vous tuez, comme vous le dites !

    7. Moshé_007

      Les liens entre les ktos extrémistes et le FN n’ont jamais été aussi forts, mais pas trop de bruit pour ne pas effrayer officiellement les anciens électeurs de gauche qui inondent les urnes de bulletins FN !!

      C’est la laïcité qui est en grand danger et sur ce point tant les ktos que les nazislamistes sont main dans la main, comme le vatican en 33 avec le « danger communiste » !

    8. Alauda

      Moshé_007,
      Où avez-vous vu « que le feu soit éteint  » ?
      L’actuel François n’était pas élu, il y a 10 ans. Et Aude a raison : on n’est plus au temps des croisades.

      Et puis que faites-vous de la question de l’or noir et des autres matières premières qui attisent les convoitises ? Les questions de géo-politiques dépassent largement les questions religieuses. Du reste l’élite mondialisée semble fort éloignée de ces dernières. Leur rappeler qu’ils ont des responsabilités dans les massacres de populations relève du rôle temporel du pape.

      Par ailleurs, il existe de multiples ramifications du christianisme, seul le catholicisme est fondée sur une hiérarchie ecclésiastique pyramidale : c’est un peu facile de s’en prendre toujours au même. Vous allez loin dans l’injure, 007.

    9. Jacques

      Le Pape a raison bien entendu, mais le problème est que les dirigeants occidentaux, ceux qui ont le pouvoir, sont très largement déchristianisés, et islamophiles, par bêtise et/ou intérêt (pétrolier et/ou électoral). Aux yeux de ces derniers les chrétiens d’Orient ou d’Afrique passent en dernier, comprendre : on ne fera rien pour eux.

      Quant à Moshe 007, il est dans une forme de complotisme complètement délirant : peut-être est-ce même le Pape qui tient le couteau qui égorge les chrétiens d’Orient, tant qu’on y est ? Peut-être, après tout, sont-ce des chrétiens déguisés en musulmans qui commettent tous ces crimes, ces attentats, ces tortures, ces menaces partout dans le monde ? Il faut arrêter de boire à un moment.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *