toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nigeria, une fillette djihadiste de 7 ans se fait exploser dans un marché. Les islamistes utilisent souvent des fillettes kamikazes


Nigeria, une fillette djihadiste de 7 ans se fait exploser dans un marché. Les islamistes utilisent souvent des fillettes kamikazes

ATTENTAT – Une fillette d’environ sept ans a fait exploser dimanche la ceinture d’explosifs qu’elle portait dans un marché de Potiskum, ville du nord-est du pays, tuant au moins sept personnes. Si l’attentat n’a pas été revendiqué, le groupe islamiste Boko Haram est au cœur des soupçons.

La fillette kamikaze portait une ceinture d’explosifs à la taille. Agée d’environ 7 ans, elle a commis un attentat-suicide sur un marché dédié à la vente et à la réparation de téléphones, selon des témoins joints par l’AFP à Potiskum, capitale économique de l’État de Yobe, un des trois les plus affectés par les attaques et exactions du groupe islamiste Boko Haram.

« Cinq personnes ont été tuées en même temps que la fillette et 19 autres ont été hospitalisées pour des blessures », avait dans un premier temps affirmé dimanche un des témoins, Buba Lawan, chef d’une milice locale d’autodéfense. Selon les informations de l’AFP, la fillette avait été renvoyée quatre fois à l’entrée du marché par les gardiens, qui l’avaient jugée suspecte. Déterminée, elle est toutefois parvenue à se glisser sous le cordage de sécurité, un peu plus loin, et à se faire exploser.

Recours régulier à des fillettes kamikazes

Cet attentat-suicide est le deuxième visant le marché Kasuwar Jagwal de Potiskum depuis le début de l’année. Le 11 janvier, deux filles kamikazes s’étaient fait exploser aux abords du site, tuant six personnes et en blessant 37 autres. L’une des kamikazes avait une quinzaine d’années.

Le 10 janvier, une fillette a déjà été utilisée pour commettre un attentat suicide au milieu d’un marché au Nigeria. Au moins 19 personnes avaient été tuées.

L’auteure de l’attentat suicide n’avait que dix ans. C’est « une fillette d’environ 10 ans » qui s’est fait exploser, a indiqué Ashiru Mustapha, membre d’une milice d’autodéfense locale.

L’attentat-kamikaze n’a pas encore été revendiqué mais il porte la signature du groupe Boko Haram, qui contrôle plusieurs localités du nord-est du Nigeria et y multiplie les attaques meurtrières et exactions depuis six ans.

© Philippe Legarrec pour Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Nigeria, une fillette djihadiste de 7 ans se fait exploser dans un marché. Les islamistes utilisent souvent des fillettes kamikazes

    1. Laurence

      C’est terrible !

      Avec l’armée d’enfants qu’ils sont en train de mettre en place que ce soit l’EI ou le hamas il faut s’attendre au pire

    2. JUSTICIEN

      « Une fillette de 7 ans se fait exploser »…!!!

      Comme si à 7 ans on en était capable …!!! La réalité : on l’a fait exploser !!!

    3. PAUL

      L’Orient le jour annonce la libération de 234 femmes et enfants des griffes de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. On ne sait pas encore si parmi les otages libérés se trouvent des jeunes filles enlevées à Chibok en avril 2014. Près de 500 otages avaient déjà été libérés récemment. Il semble qu’enfin la progression mortelle de Boko Haram soit enrayée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *