toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats: Les complotistes, alliés du terrorisme islamique


Attentats: Les complotistes, alliés du terrorisme islamique

Alain Soral, esprit malade français, négateur du terrorisme tout en arborant ses couleurs (dans ce cas les couleurs du Hezbollah)

Comme après chaque acte terroriste, les théories du complot fleurissent.

Alors qu’une partie non négligeable de la communauté islamique en France s’est réjouie des attentats depuis les bancs de l’école jusqu’aux bancs des squares, que ces scènes de joie se sont reproduites dans les pays arabes (voir l’article), certaines personnes personnes mal intentionnées voudraient nous faire croire qu’il est impossible que des musulmans authentiques aient pu être à l’origine de ces crimes. Ainsi seront mis en cause les services de renseignement français, américain … ou israélien.

Les théories du complot, de la même façon que l’appel à ne pas amalgamer l’islam et le terrorisme, convergent vers le même but : disculper l’islam et sa communauté de ses crimes.

Dans les deux cas, le déni de réalité est incontestable.

Plus vicieuses encore sont les théories du complot qui tendent à faire de la victime le bourreau.

Le complotisme agit en coordination avec le terrorisme pour déstabiliser la société

Ainsi, les Américains victimes du 11 septembre seraient en fait les commanditaires de cet attentat. Au lieu de se positionner contre les responsables des crimes, ces théories prônent de s’en prendre une deuxième fois à leurs victimes. Ce courant d’opinion alternatif est la seconde onde de choc de l’attentat terroriste. Le complotisme agit en coordination avec le terrorisme pour déstabiliser la société ciblée par les attentats.

La théorie du complot dans le monde islamique :

Un grand savant dont le prêche est qualifié de « voix de la sagesse » au sortir de la prière du vendredi à la grande mosquée de Paris, incarne les contradictions de la communauté islamique, s’adressant aux kouffars, ou mécréants.

Tout en s’indignant des caricatures, ce musulman ne peut approuver publiquement la mort des journalistes. Il s’en suit ce discours destructuré où il affirme que l’attentat contre Charlie Hebdo est un complot contre l’islam :

« on pense que tout ça c’est fait pour stigmatiser l’islam et le salir afin d’éloigner les gens des musulmans et de la vraie, le vrai message divin de dieu. »

Mais en même temps il affirme avec sincérité que l’islam condamne à mort le blasphémateur :

« La loi de l’islam de celui qui insulte le prophète c’est la mort même s’il était musulman. Par contre c’est pas les musulmans qui zont tué vos frères »

A cela s’ajoute l’appel maladroit à la conversion :

« Les musulmans ils ont tué personne … tout ce qu’on veut c’est vous sauver des flammes de l’enfer… Tout ce qu’on veut de vous, c’est que vous vous convertissiez à l’islam. »

Ce prêche même décousu atteint son but en dédouanant l’islam de ses crimes tout en faisant du prosélytisme agressif. Les menaces de mort pour les blasphémateurs et de l’enfer pour les simples mécréants sont suivies d’un appel à la conversion.

Ces mêmes musulmans qui crient au complot lorsqu’ils sont face à des non-musulmans, se réjouiront lorsqu’ils sont entre eux. La théorie du complot sert aussi à valoriser le message de l’islam, en montrant que celui-ci est sali par les juifs et les chrétiens voulant détourner les hommes de la « seule vraie religion ». Le complot relève l’importance du message de Mahomet qui serait caché par les falsificateurs que sont les juifs ou chrétiens.

Cette théorie n’a rien de nouveau car elle est inscrite au cœur même du Coran.

D’après le Coran, les juifs et les chrétiens, après avoir reçu le message divin, l’auraient sciemment falsifié afin d’éloigner les hommes de la vraie religion. C’est ce qui justifie l’apparition de l’islam avec Mahomet comme prophète, seul héritier authentique auto-proclamé du monothéisme d’Abraham :

Eh bien, espérez-vous [Musulmans], que des pareils gens (les Juifs) vous partageront la foi ? Alors qu’un groupe d’entre eux, après avoir entendu et compris la parole de Dieu, la falsifièrent sciemment. [2:75] La vache (Al-Baqarah)

Et il y a parmi eux certains qui roulent leur langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu’il n’est point du Livre; et ils disent : « Ceci vient de Dieu », alors qu’il ne vient pas de Dieu. Ils disent sciemment des mensonges contre Dieu. [3:78] La famille d’Imran (Al-Imran)

En Occident, cette rhétorique a été reprise notamment par l’occultiste René Guenon. Cet admirateur de l’esprit traditionnel oriental opposé à une civilisation occidentale décadente, se convertira à l’islam et adaptera cette théorie du complot anti-islamique au domaine des arts et des sciences. L’extrait cité et commenté par l’érudit Guy Rachet sur l’origine de l’art gothique est éloquent :

« Comme tout bon esotériste, Guénon, lorsqu’il ne peut avancer des preuves historiques, se réfère à de nébuleuses traditions secrètes que nul ne peut contrôler du fait même du prétendu secret. Ainsi s’inscrit-il fort bien dans cette maladie de notre époque : le complot. »

« On peut relever des traces de l’influence islamique en architecture, et cela, d’une façon toute particulière au Moyen Âge ; ainsi la croisée d’ogive dont le caractère s’est affirmé à ce point qu’elle a donné son nom à un style architectural, a incontestablement son origine dans l’architecture islamique, bien que de nombreuses théories fantaisistes aient été inventées pour dissimuler » (1)

L’occultiste René Guénon continue à inspirer les mouvements « dissidents ». Alexandre Douguine, le maître à penser de la subversion russe en Occident (voir article), cite René Guénon comme une de ses principales références et le mouvement de la « dissidence » mené par Alain Soral en France, inféodé à la Russie se réclame donc tout autant de René Guenon.


La « dissidence », au service de la Russie et de l’islam pour une déstabilisation de l’Occident

La pensée complotiste revisitant les attentats du 11 septembre, de Londres, de Mohamed Merah, de Paris, a donc une origine islamique, mais est aussi promue par la Russie et ses réseaux de subversion en vue de déstabiliser l’Occident.

Sur Iran Press Radio, Leonid Ivashov, l’ancien chef d’Etat major des armées Russes et actuel vice-président de l’Académie des questions géopolitiques déclare que les attentats ne sont pas l’oeuvre de musulmans mais de mercenaires recrutés par les Américains ou Israël :

«L’attaque terroriste, menée en France, est l’œuvre de mercenaires, recrutés par les Etats-Unis ou Israël, dont l’objectif est de détruire l’image de l’Islam»

«Aucun vrai Musulman ne se livre à de tels actes»
«Il est bien évident que l’Islam n’est pas derrière cet incident. Cet incident est, fort probablement, une opération organisée par les États-Unis, pour porter atteinte à la culture et à l’image de l’Islam, dans le but de soulever la nation européenne contre l’Islam. » (2)

Ce même individu est connu pour sa forte implication dans la promotion des thèses complotistes des attentats de 11 septembre 2001. On le voit ici à gauche en e compagnie de Christopher Bollyn de l’American Free Press :

Ivashov avec Christopher Bollyn

L’American Free Press est un journal antisémite et négationniste basé aux États-Unis.

Il a été une des grandes sources d’inspiration du documentaire sur le net, Loose Change. Ce documentaire téléchargé plus de 100 millions de fois dans le monde a eu une influence cruciale quant à la propagation des thèses complotistes aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Leonid Ivashov fut invité à la conférence Axis for Peace organisée par le Réseau Voltaire de Thierry Meyssan. Ce dernier, alors d’extrême-gauche, défenseur invétéré de la cause gay et des libertés publiques, attaquant sans cesse l’église catholique a écrit « L’effroyable imposture », premier livre complotiste sur le 11 septembre.

A cette conférence, Leonid Ivashov déclara :

« Le terrorisme international n’existe pas ! Les attentats du 11 septembre sont une mise en scène. Ce que nous voyons n’est qu’un terrorisme instrumentalisé par les grandes puissances et qui n’existerait pas sans elles » (3)

Aymeric Chauprade, le conseiller aux affaires internationales de Marine Le Pen, est un grand ami de la Russie autour de laquelle il appelle à former une Internationale. En 2011, il exprimait les mêmes idées que celles de Leonid Ivashov :

« Le terrorisme c’est d’abord un fait étatique. C’est le fait des services de renseignements…
Al Qaida c’est la légion arabe de la CIA. C’est l’infiltration dans les milieux islamistes canalisée au profit des intérêts américains. Ce sont des gens qui ne sont pas commandés par leurs propres idées, en fait qui sont pilotés à distance par des gens qui se marrent bien je pense. »

Depuis que cet admirateur de Poutine a intégré le Front National, son discours a changé, tout en gardant certaines ambiguïtés sur l’Iran et sa bombe nucléaire, son philo-arabisme… (voir l’article). Au Front National aussi, ces idées complotistes sont bien partagées. Jean-Marie Le Pen déclarait en 2009 ne pas croire en la thèse officielle des attentats du 11 septembre 2001.

Retourner une deuxième fois l’attentat sur ses victimes

La propagation des thèses complotistes est due à l’islam, la propagande russe, l’extrême droite négationniste, l’extrême gauche anti-capitaliste.

Toutes ces idéologies détestent l’Occident pour des raisons différentes, et se retrouvent alliées de fait pour retourner une deuxième fois l’attentat sur ses victimes.

Le changement de paradigme opéré par les complotistes inverse les faits, les occidentaux sont vus comme les bourreaux, car à l’origine des attentats, tandis que les musulmans sont vus comme les victimes choisies comme bouc-émissaires.

Ce raisonnement est doublement pervers car en plus d’exonérer le coupable islamique de ses fautes, il désigne les victimes comme l’ennemi, et de ce fait tente de diviser l’union nationale naturelle se créant après un attentat.

Beaucoup s’y retrouvent, car ils ont peur d’affronter le vrai ennemi, qui se trouve dans la rue, dans son immeuble, dans son travail ou dans les foules arabes fanatisées… Au lieu de cela, il est si facile de lancer des menaces contre les Américains, les Israéliens, ou les autres occidentaux.

Trop longtemps, le conspirationnisme a été vu comme une pensée marginale sans importance. Tel n’est pas le cas, elle progresse en dehors de toute logique si ce n’est celle de la lâcheté, et s’installe aux dépens d’une réaction de légitime et saine défense des peuples victimes du terrorisme islamique.

© Olivier Fabre pour Dreuz.info.

Références :

  1. p32 et 34 « Les racines de notre Europe sont-elles chrétiennes et musulmanes ? »
  2. http://french.irib.ir/info/international/item/355006-les-etats-unis-et-isra%C3%ABl-sont-derni%C3%A8re-l%E2%80%99attentat-terroriste-%C3%A0-paris
  3. http://www.voltairenet.org/article132464.html




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Attentats: Les complotistes, alliés du terrorisme islamique

    1. michel boissonneault

      voir un français de souche avec un T-shirt du hezbollah me donne froid dans le dos car il prouve qu’il est un fanatique + a la droite de la photo il y a des statuettes de _ieudonné…..plus con que cela tu meurs

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *