toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dernières Infos : Le Hamas et le Jihad islamique saluent l’attentat terroriste meurtrier à Jérusalem


Dernières Infos : Le Hamas et le Jihad islamique saluent l’attentat terroriste meurtrier à Jérusalem

L’organisation nazislamiste Hamas a salué l’attaque à la « voiture bélier » menée mercredi dans la capitale d’Israël à Jérusalem, en assurant que son auteur était l’un de ses membres et voyant dans cette opération terroriste « la réponse naturelle aux crimes de l’occupant » israélien.

Ainsi, le « Hamas salue son héros-martyr Ibrahim al-Akari de même que les héros-martyrs Abdelrahmane Shalodi et Mouataz Hijazi », a indiqué le mouvement nazislamiste dans un communiqué, en référence aux auteurs récents des précédentes attaques terroristes à Jérusalem.

Ibrahim al-Akari – présenté par la police israélienne comme un Palestinien de 38 ans du camp de réfugiés de Chouafat, à Jérusalem-Est – a jeté son véhicule van contre des passants et un arrêt de tramway de Jérusalem, tuant un officier de police israélien et blessant une dizaine de personnes. Il a été abattu par les policiers après être sorti de son véhicule pour attaquer les passants avec une barre de fer. 

Nous avons appris qu’un second garde-frontière victime du ce terroriste dans le secteur de Shimon Hatzadik, a succombé à ses blessures ce jeudi matin.

Selon le groupe fascislamiste Hamas, Ibrahim al-Akari était le frère d’un homme libéré en même temps qu’un millier de prisonniers palestiniens en échange du soldat israélien Gilad Shalit, enlevé par un groupe terroriste arabe-palestinien, à la lisière de la bande de Gaza en 2006.

Abdelrahmane Shalodi, 21 ans, originaire de Silwan, l’un des quartiers Est de Jérusalem en proie à des émeutes depuis des mois, avait percuté le 22 octobre un groupe de passagers descendant du tramway, tuant un nourrisson de trois mois Chaya Zissel Braun, et une jeune femme de 22 ans, Karen Mosquera. Le terroriste avait été aussitôt abattu alors qu’il refusait d’obtempérer.

Le 29 octobre, Mouataz Hijazy, un arabe-palestinien de 32 ans de Jérusalem-Est, tirait sur Yehuda Glick, rabbin qui milite pour le droit légitime des Juifs à venir prier sur le Mont-du-Temple (rebaptisée « Esplanade-des-Mosquées » par les musulmans), le blessant grièvement. Quelques heures plus tard, les forces spéciales de la police israélienne abattaient le terroriste Mouataz Hijazy à son domicile, alors qu’il tirait sur les forces de l’ordre.

Rappelons encore que le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas avait déclaré que le terroriste qui avait tiré sur le militant Yehudah Glick « irait au ciel comme martyr». Et écrivant une lettre de condoléances à la famille du terroriste, il exprimait que « c’est avec colère que nous avons appris la nouvelle du crime vicieux de l’assassinat commis par les terroristes de l’armée d’occupation israélienne de votre fils Mu’taz Ibrahim Khalil Hijazi, qui ira au paradis comme un martyr en défendant les droits de notre peuple et de ses lieux saints ».

Cette fois-ci, le porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, a vu dans l’acte de d’Ibrahim al-Akari « la réponse naturelle aux crimes de l’occupant contre la mosquée Al-Aqsa et Jérusalem occupée ». Il a appelé « tous les arabes-palestiniens à utiliser tous les moyens pour s’opposer aux crimes de l’occupant contre Al-Aqsa » (déclaration à l’AFP).

De son côté, l’autre groupe fascislamiste le Jihad islamique a dit dans un communiqué « saluer l’opération de Jérusalem » et a ajouté que « la bataille contre l’ennemi se poursuit ».

Gageons que cette fois encore Mahmoud Abbas sera de la partie pour souhaiter au terroriste « une place au ciel comme martyr ».

Soulignons la convergence entre les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique d’une part, et l’OLP et « l’Autorité palestinienne » d’autre part.

Les uns et les autres sont co-auteurs et co-responsables de ces actes de terreur et Mahmoud Abbas tombe le masque, comme le fit avant lui Yasser Arafat lors de la Deuxième intifada. Il est en réalité un terroriste depuis toujours, en faveur de la terreur et allié dans une distribution des rôles avec les fascislamistes du Hamas et du Jihad islamiste.

La campagne d’incitation à la violence anti-israélienne a atteint son apogée avec le discours de M. Abbas à l’ONU, il y a quelques semaines.

Pour rappel, le 17 octobre dernier, celui qui se grime côté diplomatique en « modéré », Mahmoud Abbas, agit en réalité et en sous-main comme un pousse-au-crime en déclarant que « Nous (les arabo-musulmans) devons empêcher les Juifs d’entrer au Mont-du-Temple (annexée pour en faire « l’Esplanade des Mosquées »), car ils n’ont pas le droit de le souiller. »

Abbou Mazen incite depuis des mois les arabes-palestiniens à recourir la violence, en déclarant, entre autres : « Nous devons les empêcher [de pénétrer au Mont-du-Temple] par tous les moyens. C’est notre sanctuaire, la mosquée Al-Aqsa [construite sur l’Esplanade du Mont –du-Temple juif, plus haut lieu saint du judaïsme]. Nous devons les empêcher d’entrer. Dressons-nous devant eux pour protéger nos lieux saints. » On comprend que la Hamas et la Jihad islamique ne puissent pas faire moins qu’Abbou Mazen au nom de « l’Autorité palestinienne ».

Notons enfin la coresponsabilité morale des médias si prompts à faire preuve de partialité et de malhonnêteté dans leurs retranscriptions pour incriminer Israël et pour innocenter systématiquement les terroristes arabes-palestiniens ; ainsi que celle des nations cherchant par tous les moyens à délégitimer Israël, à contester sa souveraineté sur sa capitale Jérusalem et en déniant aux Juifs le droit élémentaire d’aller prier sur leur lieu essentiel qu’est « l’Esplanade du Temple » !

Il est clair que les nations n’ont pas renoncé à vassaliser Israël tels que les Juifs le furent parmi elles pendant des siècles, et à lui interdire la jouissance de sa souveraineté, de même que les moyens de se défendre.

La bataille de Jérusalem en est l’illustration. Mais, même si cela prendra du temps, il faudra que les nations s’y fassent : Israël est une nation libre, démocratique qui ne quémande pas sa liberté et ses droits. Israël et le peuple juif se battent pour les gagner.

En Israël, la population dans son ensemble est excédée. Mais elle est déterminée à défendre ses droits, son intégrité et sa sécurité, coûte que coûte, n’en déplaise aux nations hypocrites.

Elle compte pour cela sur toute la classe politique israélienne afin que celle-ci fasse preuve de détermination pour éradiquer les dangers que font peser sur la population les fascislamistes et qu’elle fasse preuve de courage, aussi, face aux critiques assassines venant d’ici ou là.

Sources : L’Orient-le-Jour et www.ynet.co.il/

D’Israël, Claude Salomon LAGRANGE pour Europe-Israël.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Dernières Infos : Le Hamas et le Jihad islamique saluent l’attentat terroriste meurtrier à Jérusalem

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *