toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Menace terroriste : 11 avions de ligne libyens portés disparus


Menace terroriste : 11 avions de ligne libyens portés disparus

Onze avions de ligne libyens portés disparus depuis un mois, le Maroc et l’Algérie en état d’alerte.

 par Sil

 Depuis une semaine, des batteries anti-aériennes sont déployées à Casablanca, Mohammedia, Marrakech, Tanger et Jorf Lasfar ou sont en cours de déploiement près des centres névralgiques du Maroc. Des mesures de prudence fortes face à des menaces qui ne sont pas légères. (source)

Depuis le 15 juillet dernier, et les combats qui ont eu pour scène l’aéroport libyen de Tripoli, les pays de la région sont sur le qui-vive. Non seulement, 20 avions ont été détruits ou fortement endommagés en quelques heures ce jour-là, mais plusieurs avions (deux à onze, selon les sources), ont quitté les aéroports de Tripoli et de Misrata pour des destinations … inconnues.

Selon Reuters, à la date du 15 juillet, 31 avions se trouvaient parqués sur les pistes de l’aéroport de Tripoli au moment du déclenchement des combats.

Après les attentats du 11 septembre 2001, une date-anniversaire qui se rapproche, et la disparition toujours mystérieuse du Boeing malaisien depuis le mois de mars dernier, aucun événement de ce type, aucune disparition d’avion n’est prise à la légère.

(…) Depuis plusieurs jours, des journaux algériens parlent pour leur part de 11 avions disparus de Libye avec des destinations inconnues. 31 avions qui étaient sur le tarmac de l’aéroport de Tripoli moins les 20 avions détruits selon Reuters, cela donne … 11.

En tous les cas, depuis 2012 et les attaques de l’Otan en Libye, la défense anti-aérienne algérienne est en alerte à l’ouest du pays du côté de la frontière libyenne avec laquelle elle partage plus de 1.500 km de frontières. Des escadrons de chasseurs sont mobilisés et d’après Akram Kharief d’El Watan, un radar installé à la frontière algéro-libyenne couvre la moitié du territoire libyen.

(…) Ce qu’il faut retenir de ce qui précède, c’est qu’il y a une forte présomption de disparition d’avions civils et/ou militaires pouvant servir de bombes volantes pour des attentats.

Selon le consultant en sécurité international basé à Londres Olivier Guitta avec lequel Médias 24 a pu s’entretenir dimanche 17 août, « la menace que représente la Libye et ses groupes armés pour la sécurité régionale à court et moyen termes est bien plus sérieuse que la menace de l’Etat islamique en Syrie et en Irak ».

Olivier Guitta donne et rappelle une explication que les experts connaissent maintenant depuis trois ans: La chute de Khaddafi a mis sur le marché un volume d’armements sans commune mesure avec ce que l’on peut trouver dans d’autres régions du monde.

Et la Libye est à moins de 3.000 km de Casablanca ou Marrakech, voisine de l’Algérie, de la Tunisie, de l’Egypte, du Mali et à présent incontrôlable, sombrant dans le chaos militaire et politique. A Tobrouk (est libyen) où se réunit le parlement libyen faute de pouvoir le faire à Tripoli à cause de l’insécurité, les députés ont appelé à « une intervention étrangère » pour sauver ce qui peut encore l’être du pays.

Hélène Bravin, auteur de « Khadafi, vie et mort d’un dictateur », indique sur Rue89.com que «depuis la révolution libyenne en 2011, les milices se sont constituées en plusieurs régions militaires, au nombre de sept, instituant une somalisation du pays: elles se sont réparties le territoire libyen sans qu’un pouvoir central ne puisse désormais les contrôler. »

L’autre élément qui, ce week-end, est venu renforcer les préoccupations sécuritaires au Maroc sont les informations publiées dans la presse saoudienne et indiquant que des jihadistes marocains se sont entraînés au pilotage d’avions en Libye et en Irak. Depuis fin 2013, les partisans jihadistes d’Al Baghdadi ciblent de plus en plus le Maroc dans leurs efforts de recrutement et de menaces à sa sécurité et sa stabilité. La même source précise que les avions dérobés en Libye, sont des avions civils ET militaires.

Le Maroc a déjà connu plusieurs alertes anti-terroristes, dont la plus forte et la plus longue est celle des printemps-été 2007. Elle n’avait pas vu un tel déploiement anti-aérien. Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Menace terroriste : 11 avions de ligne libyens portés disparus

    1. FANNY

      les résultats dans lemonde netier des ventes d’armes par l’Occident et du laxisme mondial face à l’islamisme.

    2. alexandre

      Au Maroc nous avons du matériel militaire Israélien très sophistiqué…pas grand chose à craindre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *