toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Terroristes en deçà, activistes au-delà. Par Richard Rossin




Image à la Une : Attentat « islamiste » en gare de Madrid en mars 2010

Merah et Nemmouche sont des terroristes. Les hommes du Jihad Islamiste, du Hamas et autres dont ils sont issus, sont des activistes voire des résistants! Pourtant ce sont des mêmes hommes avec les mêmes objectifs dont il s’agit.

L’embargo militaire dont la France et les USA s’étaient engagé à assurer la surveillance électronique à partir du Sinaï en 2009 devait empêcher le réarmement du Hamas en missiles. Même mission que celle de la FINUL au Liban après 2006. Bravo pour les performances, on voit des centaines de missiles partir de Gaza intentionnellement sur les centres urbains israéliens, ce qui constitue d’ailleurs un crime de guerre comme l’usage de boucliers humains (reconnus par le représentant palestinien au CDHNU). L’UNWRA condamne la découverte d’une vingtaine de roquettes dans une de ses écoles mais les rend au Hamas…

Embargo militaire et non blocus qui est une appellation abusive puisque le béton largement financé par l’UE pour la construction des tunnels est passé. 800 tonnes pour chaque tunnel ! Ne passe pas seulement le béton mais l’alimentation, l’eau, le gaz et l’électricité viennent aussi d’Israël. Du béton pour des tunnels à visée agressive mais pas pour des abris pour civils.

Ce sont donc des salves d’engins de mort lancées depuis Gaza qui sont cause de la crise. Elles visaient intentionnellement des centre urbains ce qui constitue d’ailleurs un crime de guerre. Qui s’en préoccupe? Quel Etat digne de ce nom tolérerait des bombardements. Que se passerait-il si Paris, Marseille et Lyon étaient des cibles? Le terrorisme, arme du pauvre? Quel est le prix d’un missile d’une portée supérieure à 150 km?

D’ailleurs même quand des terroristes ne tirent pas sur notre territoire national, au Mali ou en RDC, nous intervenons justement au nom de la protection des populations civiles. Drôles de Pyrénées que cette frontière mentale qui nous rend légitime à poursuivre des islamistes violents (souvent formés au Soudan) et rend illégitimes les israéliens qui en sont les victimes directes, à faire de même. A moins que les civils israéliens n’aient aucun droit à se défendre.

Dans l’histoire, ce qui arrive aux Juifs est habituellement prémonitoire des grands drames. La déraison de ce qu’on voit et entend est à cet égard inquiétant voire suicidaire. Le décompte mortifère des morts du conflit à Gaza est une supercherie morale. Il n’a rien à voir avec la juste compassion pour une population qui subit les affres d’une guerre. L’asymétrie ne montre en fait que la volonté de l’Etat d’Israël à protéger ses citoyens quels qu’ils soient. Je me souviens de l’action de représailles contre la Syrie lors de la mort du petit Mohamed en juin dernier sur le Golan. Mais il est vrai qu’on n’en a pas parlé dans la presse.
Face à un conflit chacun est libre de choisir son camp s’il le souhaite mais chacun doit aussi assumer les conséquences de son choix et non se laisser aller au seul un réflexe pavlovien. Il est légitime de s’inquiéter des populations civiles de Gaza juste autant que de celles d’Israël. Il y a des morts à Gaza mais au moins la population n’a pas à y subir les « tapis de bombes » que nous avons déversés dans les Balkans il y a moins de 20 ans.

La zone de guerre est surpeuplée mais tout de même la densité de population 3 fois inférieure à celui Paris qui n’est que la 24e ville en matière de peuplement et pour les territoires 3 fois moins que Monaco.

On a le droit de vouloir une société régie par une loi religieuse aux limites floues mais on ne peut pas le faire au nom de la démocratie. On doit assumer d’abandonner les femmes à un sort de sous-êtres, de voir des enfants boucliers humains, d’accepter la démocratie refusée fermement, les droits de l’Homme bafoués et ne pas se présenter en agneau pascal pour faire bonne face.

Les débordements violents et haineux des manifestations organisées par BDS en France et en Belgique témoignent d’autre chose que d’une préoccupation pour des civils. Ces civils gazaouis non seulement vivent un drame mais ils servent en outre d’alibis à des militants qui appellent à un boycott que même l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas refuse. On n’a d’ailleurs jamais vu un défenseur de BDS, du PC ou du NPA se proposer pour prendre en charge et héberger un Palestinien réduit au chômage par les campagnes qu’il mène…

Certes, rien n’est tout blanc ou tout noir chez quiconque, mais tout de même. Je ne connais pas d’attitude aussi néocolonialiste que de dire que les pauvres ont un gouvernement indigne: ils ont voté pour, avec notre bénédiction. Ne faut-il pas, pour le bien-être des Palestiniens, en finir avec les islamistes radicaux? Ou se taire comme leurs contempteurs d’aujourd’hui le font pour les victimes en Syrie, au Soudan, en Irak, en Libye, en Iran, au Nigéria, en Afghanistan… sans parler des drames africains au Kiwu, au Zimbabwe et des chrétiens d’Orient.

Après les tentatives récentes de pogrom dans la région parisienne, le tribunal correctionnel de Paris a prononcé des relaxes et 3 peines de prison fermes mais avec quelques mois de sursis. Donc sur le plan du racisme, il est infiniment moins grave d’appeler au meurtre de Juifs que de mettre en parallèle une ministre et un singe. Appeler au meurtre, s’attaquer aux forces de polices, provoquer des dégradations et des incendies. Y a pas d’erreur ça va mettre de l’huile dans les rouages.

Rien ne change sous le ciel, les ministres européens des étranges Affaires Etrangères, après bien des responsables étatiques, se sont indignés des événements avec les conséquences que nous connaissons. Les Tribunaux disent le droit, pas la Justice et le droit est écrit par les élus.

Les prévenus élargis sont des jeunes: un ingénieur de 33 ans (10 mois avec sursis), un informaticien de 33 ans, père de 3 enfants (4 mois avec sursis), une femme de 31 ans (6 mois avec sursis). L’adolescence se prolonge et on est loin des 9 mois fermes et 50.000 euros de dommages et intérêts pour une non-moins-haineuse, ancienne du FN. Le fait haine devient une marque française.

Richard Rossin Headshot






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Terroristes en deçà, activistes au-delà. Par Richard Rossin

    1. Yéochoua

      Bien dit, sauf qu’en ce qui concerne l’assassin Habas, il lance régulièrement des appels au boycot contre Israël, dénoncés dans la presse, et a insisté tout au long des négociations avec la ministre de l’Injustice Livni sur le côté purifié de la présence juive de la Palestine qu’il usurpe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *