toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon un responsable de la communauté juive du Venezuela, « explosion » d’antisémitisme en Amérique latine


Selon un responsable de la communauté juive du Venezuela, « explosion » d’antisémitisme en Amérique latine

Sammy Eppel, activiste et directeur de la Commission des droits de l’homme au B’nai B’rith Venezuela, a déclaré lundi que l’antisémitisme en Amérique latine a augmenté de manière significative ces dernières années.

«Le problème, ce sont les gros dégâts qui ont été faits au cours des 10 – 12 dernières années», a-t-il dit. «Je suis né au Venezuela et j’y ai vécu toute ma vie et je n’ai jamais ressenti d’antisémitisme chez quiconque … nous n’avons jamais été discriminés et tout d’un coup en 2004, c’est l’explosion.»

Eppel a fait ses commentaires lors d’une conférence à l’Organisation des Nations Unies en l’honneur du Jour de l’Holocauste.

En 2006, a-t-il dit, la communauté juive du Venezuela a dû ouvrir un bureau et embaucher cinq professionnels pour surveiller l’antisémitisme au gouvernement et dans les médias parrainés par le gouvernement.

En Avril 2011, tandis que l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez était à Cuba pour traiter ses divers problèmes de santé, un correspondant de la radio nationale du Venezuela, [Radio Nacional de Venezuela], a fait une série de programmes de promotion des Protocoles des Sages de Sion. Le livre, l’ouvrage le plus imprimé dans le monde arabe après le Coran, décrit une notion antisémite populaire selon laquelle le peuple juif planifie la domination du monde. Le livre est également disponible sur des salons du livre au Venezuela promus par le gouvernement, a ajouté Eppel.

 

«Je n’avais jamais entendu parler des Protocoles 15 ans plus tôt. Vous ne pouviez pas en trouver en Amérique latine avant. Maintenant, vous le voyez partout», dit-il. «C’est la documentation officielle des écoles [arabes], pour leur peuple … Quand ils viennent en Amérique latine, ils l’apportent avec eux.»

Eppel a expliqué que bien que le président vénézuélien Maduro, élu en 2013, ait promis qu’il ne permettrait jamais de comportements antisémites dans son pays, les dégâts sont déjà faits dans de nombreux domaines. La haine envers les juifs s’est même infiltrée dans le gouvernement du Venezuela.

«Pourquoi un homme politique serait-il diabolisé ou réputé inapte à la fonction publique du fait qu’il est juif ? C’est de l’antisémitisme. C’est de la discrimination», a déclaré Eppel, qui est aussi analyste et journaliste politique. «Au Venezuela, il est arrivé qu’un catholique, un catholique pratiquant, qui se trouvait avoir deux grands-parents juifs, a de ce fait  été disqualifié. Je veux dire que ce sont des trucs très perfides».

La discrimination s’est répandue dans toute l’Amérique latine. Eppel a souligné qu’il y a moins d’un mois, le Vendredi saint, ABC de Madrid a publié un éditorial affirmant que pendant la Semaine Sainte, les juifs tueraient des enfants chrétiens, pour en extraire le sang et faire des matzahs ​​pour la Pâque. Eppel a exprimé sa frustration sur la réponse limitée qu’il a reçue.

«On aurait pu penser que toute l’Espagne se serait indignée et aurait condamnée cela. Personne n’a bougé», a-t-il dit.

Eppel a également souligné que «l’une des grandes perturbations» en Amérique latine est l’activisme de l’Iran dans la région, qui travaille à répandre son idéologie radicale et anti-sémite.

La République islamique exploite une station de télévision en espagnol que « crache son venin » sur les juifs, selon Eppel. Ils gagnent aussi de l’influence sur les institutions arabes et chrétiennes d’Amérique latine et les convertissent en établissements antisémites, a-t-il dit.

Selon lui, «Il semble y avoir une alliance entre l’extrême droite, représentée par les Iraniens et leur type fasciste … de gouvernement  et l’extrême gauche» pour les relations de l’Iran avec Amérique latine. «Ils se sont réunis et ont dit : ‘bien, la seule chose pour laquelle nous sommes tous d’accord, c’est que nous devons frapper Israël, nous devons frapper le sionisme et nous devons frapper les juifs.»

En Amérique latine, de nombreux groupes terroristes sont considérés comme des « mouvements de résistance » et leurs membres sont identifiés comme « combattants de la liberté », et sont donc bénéficiaires d’une aide.

Le Parlement latino-américain a adopté une déclaration complète contre l’antisémitisme, et Eppel espère qu’elle figurera un jour dans la législation. Il a appelé à ce que l’action du gouvernement aille dans le sens d’une législation qui veille à ce que la discrimination contre les juifs ne continue pas à se développer dans la région.

«Je crois que la seule réponse à cette situation est l’éducation et la législation,» a-t-il dit.  » Après l’adoption d’une loi, vous devez former la  police, vous devez former les procureurs de district, les juges pour qu’ils reconnaissent  cette criminalité dans la pratique, la façon de la poursuivre et comment s’y prendre. C’est pourquoi la législation est importante».

«Si nous n’avons pas ces deux choses – l’éducation et de la législation – nous n’allons pas réussir, du moins en Amérique latine.»

Sources : The Algemeiner – 1er mai 2014 – Par Shiryn Ghermezian

Traduction  Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Selon un responsable de la communauté juive du Venezuela, « explosion » d’antisémitisme en Amérique latine

    1. Robert Davis

      Evidemment l’iran et l’arabie soutiennent financièrement l’antisémitisme mais à mon avis l’espoir des musulmans de donner Israel aux « palestiniens » est à la base de cet effort financier des antisémites netanyahou a commis une énorme erreur en acceptant les principe d’un 3ème état en Palestine qui a relancé l’espoir des musulmans. Il faut à tout prix expulser les arabes de lPalestine Occidentale pour que cet espoir disparaisse et que les antisémites comprennent qu’ils font beaucoup de sacrifices pour RIEN!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *