toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Le tombeau des déportés c’est la mémoire des vivants »


« Le tombeau des déportés c’est la mémoire des vivants »

par Elie Lévy
Comme l’an passé, je me suis rendu à Roglit lundi dernier, au Mémorial de la Déportation des Juifs de France, pour honorer et commémorer la mémoire des 80.000 déportés français assassinés à Auschwitz, Birkenau Treblinka…..

Comme chaque année, l’association « Les fils et filles des déportés de France » organise une cérémonie du souvenir.

C’est un devoir pour toutes les générations de ne pas oublier. C’est le devoir de chacun de transmettre l’indicible.

Les témoignages des quelques survivants présents, toujours aussi émouvants, poignants, marquent les cœurs et les esprits

Car comme l’a si bien dit Malraux lorsque furent ramenées au Panthéon les cendres de Jean Moulin,   « le tombeau des ces morts là, c’est la mémoire des vivants »

Chacun de ceux qui sont appelés à prendre la parole racontent leur histoire personnelle que l’on imagine bien avoir été vécu par des centaines de milliers

Période noire de l’histoire de l’Humanité qui a vu l’Homme s’avilir jusqu’à devenir un animal.

Extraordinaire contradiction de l’espèce qui a peur de la mort, de l’espèce qui cherche à lui survivre, et veut toujours s’imposer par elle en tuant ou massacrant.

Et chaque année tous répètent « plus jamais ça »

Et pourtant le monde doit rester vigilant. Lorsqu’on entend aujourd’hui dans la patrie des Droits de l’Homme, 70 ans après l’horreur des camps, « juif casse toi, la France n’est pas à toi », lorsqu’on entend un soit disant humoriste qui se sert de sa couleur de peau comme alibi déverser sa haine sur le peuple qui a apporté au monde les valeurs morales les plus élevées, alors l’état doit appliquer le principe de tolérance zéro.

Dans son discours d’introduction, le nouvel ambassadeur de France Patrick Maisonnave affirme que « la France n’est pas antisémite, mais que la haine antisémite meurtrière sévit encore en France ». Mais il rappelle que ce n’est qu’en 1995, que Jacques Chirac a reconnu officiellement la culpabilité de la France dans la déportation des juifs de France

Patrick Maisonnave parle au nom de son gouvernement. Il nous assure que son gouvernement est déterminé à combattre ceux qui propagent l’antisémitisme, qu’ils appartiennent à des mouvements d’extrême droite, d’extrême gauche, ou qu’on rencontrent dans ces zones de non droit qu’on appelle pudiquement « les quartiers » gangrénés par l’islam radical.

Dans son intervention Arno Klarsfeld confirme que s’il y a des antisémites en France, la France elle n’est pas antisémite.

Mais pour avoir dit à la télévision, lors de l’affaire Dieudonné:  » la France n’est pas antisémite, une partie de l’extrême droite, une partie de l’extrême gauche, une partie de la jeunesse des banlieues et les Islamistes le sont », il est convoqué chez le juge d’instruction. Arno Klarsfeld fait l’objet pour cela d’un réquisitoire introductif. L’ambassadeur de France le sait-il ?   Risque-t-il lui aussi une mise en examen ?

Dans une précédente déclaration, Patrick Maisonnave a dit que « l’antisémitisme et l’antisionisme c’est pareil ». Mais de nos jours en France il est interdit de dénoncer l’antisémitisme. C’est un privilège que seuls les juges détiennent. Le courage qui fait le plus défaut aujourd’hui, c’est le courage de penser.

L’ambassadeur de France a ensuite fait un vibrant éloge à l’Etat d’Israël « qui fêtera ses 66 ans dans quelques jours » a-t-il dit. Il a souligné que la création de l’état d’Israël, et aujourd’hui sa puissance étaient bien la revanche des Juifs sur Hitler.

« La France est l’amie indéfectible de l’Etat d’Israël, et s’opposera à quiconque voudrait le détruire » nous a dit l’ambassadeur.

C’est la première fois que Patrick Maisonnave assiste à la cérémonie de Roglit.

Le discours ferme qu’il a prononcé était chargé aussi d’émotion.

Certes, il y avait moins de larmes que l’an dernier, mais probablement la même  sincérité.

Elie LEVY







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “« Le tombeau des déportés c’est la mémoire des vivants »

    1. Meïra

      Elie, le jour de Yom a Shoah, Roglit est le cadre et le lieu de 2 ceremonies différentes :le matin avec les FF et en présence de la diplomatie francaise, l’après midi la cérémonie organisée par Aloumim, l’association israélienne des enfants cachés en France pendant la Shoah, dont la plupart des membres appartiennent aux 2 catégories.
      Les 2 cérémonies sont très émouvantes et cependant très différentes. Je te suggère pour l’année prochaine de rester et d’assister aux 2.
      Meïra.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *