toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Circoncision : les bienfaits seraient 100 fois supérieurs aux risques


Circoncision : les bienfaits seraient 100 fois supérieurs aux risques

Des chercheurs américains et australiens ont publié une étude concernant les bienfaits de la circoncision. Ils estiment qu’elle devrait avoir le même statut que la vaccination.

Alors qu’en septembre 2013, une nouvelle étude clamait que le risque d’être infecté par le VIH était réduit de 50 à 60% chez les hommes circoncis, (voir ci-dessous)  des chercheurs américains et australiens indiquent que les bienfaits de la circoncision seraient 100 fois supérieurs aux risques.

Dans une étude publiée par la revue Mayo Clinic Proceedings, le professeur Brian Morris déclare que la circoncision « devrait avoir le même statut que la vaccination », rapporte le site canadien La Presse. « Tout délai met la santé de l’enfant en danger et signifie que l’intervention n’aura probablement jamais lieu. »

Une protection contre les infections

Parmi les bénéfices vantés par le chercheur : la prévention, durant l’enfance, des infections urinaires pouvant endommager les reins et dont souffriraient la moitié des bébés. Selon Brian Morris, le tiers des hommes non circoncis souffriront d’une infection urinaire à un moment de leur vie. Il souligne également que la circoncision n’aurait aucun impact négatif sur la fonction sexuelle, la sensibilité ou le plaisir durant l’acte.

Le Conseil Représentatif des Institutions juives de France (Crif) rappelait en octobre dernier que « l’American Academy of Pediatrics a formé un groupe de travail multidisciplinaire avec les meilleurs spécialistes de la circoncision, qui a établi en aout 2012 une déclaration selon laquelle les bénéfices de la circoncision néonatale étaient supérieurs aux risques. » Selon l’organisation, la circoncision assure également une protection contre certaines infections sexuellement transmissibles et prévient la survenue des cancers du pénis et du gland.

Topsanté

Sida : la circoncision peut-elle endiguer l’épidémie ?

Le succès d’un programme volontaire de circoncision en Afrique du Sud renforce la conviction des chercheurs quant à la possibilité de réduire d’un quart le nombre de contaminations mondiales par le virus du VIH.

Sida : la circoncision peut-elle endiguer l’épidémie ?
© iStockphoto

Le Pr Bertran Auvert, professeur de santé publique à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, a dirigé une étude qui donne l’espoir de mettre un coup d’arrêt à l’épidémie du Sida, responsable de 1.8 millions nouvelles contaminations chaque année. Avec ses collègues sud-africains et américains, le Français a réussi à démontrer l’efficacité d’un programme de circoncision à grande échelle pour limiter l’infection au virus.

Entre 2007 et 2011 des chercheurs ont proposé aux hommes de plus de 15 ans résidant dans le bidonville d’Orange Farm en Afrique du Sud de se faire circoncire gratuitement et médicalement. 20 000 ablations du prépuce ont été réalisées au total. Cette campagne a permis de réduire le taux de nouvelles infections chez les hommes circoncis de 57 à 61% par rapport aux non circoncis, alors même qu’aucune différence de comportements sexuels (usage du préservatif, nombre de partenaires) n’a été observée entre les deux groupes.
Cette étude parue dans Plos One atteste du bien-fondé de la circoncision chez la population particulièrement à risque, notamment les 15-29 ans. Dans cette tranche d’âge, sans la circoncision, le nombre d’infections aurait été 28 % plus élevé, assurent les chercheurs.

La circoncision, une stratégie de prévention contre le Sida

L’effet relativement protecteur de la circoncision contre le VIH réside dans l’ablation du prépuce qui limite la rencontre entre des cellules infectées et des cellules du système immunitaire. « L’effet protecteur de la circoncision sur le risque d’être infecté par le VIH chez l’homme avait déjà été montré dans un essai clinique réalisé en 2005 en Afrique du Sud, et confirmé par des essais au Kenya et en Ouganda, mais nous n’avions pas la preuve jusqu’à présent que la méthode était utilisable dans la vraie vie » et à grande échelle, se félicite le Pr Bertran Auvert, cité par l’AFP.

Selon lui, généraliser des programmes de circoncision dans l’Afrique australe et de l’Est (pays largement touchés par la contamination au VIH), permettrait de réduire significativement l’épidémie. « Chaque fois qu’on fait 5 circoncisions, on évite une infection par le VIH dans les 15 ans qui viennent » explique le professeur, avant de conclure : « la généralisation de la circoncision doit plus que jamais être une priorité de santé publique en Afrique australe et de l’Est ».

Cette étude survient au moment où débutent des programmes de circoncision dans quatorze pays d’Afrique, en accord avec l’Onusida et l’OMS.

Top santé

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Circoncision : les bienfaits seraient 100 fois supérieurs aux risques

    1. Laurence

      Tous le monde le sait depuis longtemps mais il y a des cons qui s’obstinent à dire le contraire!!!!!!!!!!!
      Les Rabbins ont raisons de se battrent contre l’interdiction de ce rite
      Toutes les organisations fairaient bien de proner ce mode de protection!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. celisto

      Cette étude est déjà dénoncé par les médecins US, car elle propage des mensonges. Elle ne prend pas en compte le nombre de morts et de complications partout sur la planète où la circoncision est pratiqué en dehors des hôpitaux et les enfants saignés à la chaine. Les enfants meurent partout dans le monde dans l’anonymat le plus complet.

      Ne plus avoir de prépuce change également le comportement et la motricité du pénis, c’est un fait scientifique. Il n’y a plus de débat là dessus. Au Danemark, les médecins qualifient la circoncision de mutilation. Même l’association de pédiatrie allemande qualifie la circoncision de « mutilation sexuelle ».

      Voici quelques points à souligner.

      Ce sont des faits :

      1) Le coulissement du prépuce avec son mouvement en « va et bien » peut être la source d’un plaisir vertigineux et puissant. L’anneau préputial se dilate et épouse lentement les courbes du gland. Comment faire ce coulissement du prépuce sans prépuce ?

      Sans prépuce, il faut utiliser un lubrifiant pour la masturbation et il existe de nombreux témoignages de personnes en souffrance qui vont jusqu’à se faire restaurer artificiellement le prépuce, qui est une technique très compliqué et qui peut durer des mois voire des années.

      2) Le frénulum est un endroit très agréable pendant une fellation lorsqu’il est caressé et léché. Quand il est coupé, comment avoir ce plaisir du frénulum ?

      3) Sans prépuce, il n’est plus possible d’avoir une pénétration en deux couches: le pénis pénètre puis le gland se découvre et pénètre lui aussi, etc. C’est une sensation très jouissive pour de très nombreuses personnes.

      4) Sans prépuce, la zone du gland devient sèche à l’air et se désensibilise. Une couche de protéines rend le gland moins rosacé et moins réceptif, il se déshydrate.

      La circoncision devrait être une décision adulte et jamais un acte imposé à un enfant qui hurle dans la douleur et dans le sang, avec des douleurs mesurés chaque fois à un niveau maximal.

      C’est une agression et un viol des droits de l’enfant à disposer de son corps, une agression inconsciente contre son intégrité physique.

    3. Europe-Israel.org

      celisto vos affirmations ne sont en rien scientifiques et encore moins étayées par des preuves !

      ce sont un tas de ragots véhiculés par les anti-circoncisions alors même que toutes les recherches démontrent le contraire…

      Pour ma part je suis circoncis et heureux de l’être comme tous les juifs mâles depuis des millénaires et ni vous ni personne ne nous empêchera de perpétrer notre tradition

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *