toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le projet d’Hadassah « Art-Amour-Joie » chez les orphelins vivant avec le VIH / SIDA en Ethiopie


Le projet d’Hadassah « Art-Amour-Joie » chez les orphelins vivant avec le VIH / SIDA en Ethiopie

Atelier psychosocial à Addis-Abeba pour le personnel des orphelinats d’enfants vivant avec le VIH/SIDA dans le cadre du projet d’Hadassah « Art-Joie-Amour »
Dans le cadre des activités du projet d’Hadassah « Art-Joie-Amour », un atelier psychosocial s’est tenu à Addis-Abeba du 20 au 23 Janvier 2014 pour le personnel des orphelinats d’enfants vivant avec le VIH/SIDA. L’atelier était animé par trois spécialistes du CHU Hadassah: Estelle Rubinstein, Directrice du Département des Services Sociaux, Ahuva Yavin-Arnon, psychologue de l’Unité de Psychiatrie pour Enfants et Adolescents, et le Professeur Dani Engelhard, Directeur du Service des Maladies Pédiatriques Infectieuses et Directeur du Centre de Traitement du SIDA chez les enfant

 Cet atelier se fonde sur l’expérience clinique accumulée au fil des ans  par l’équipe multidisciplinaire du Centre de Traitement du SIDA chez les enfants à l’hôpital Hadassah, et sur les techniques d’enseignement acquises en collaboration avec des équipes venues de l’étranger. En Ethiopie, dans le cadre d' »Art-Joie-Amour », il fait suite à des activités antérieures, y compris un atelier similaire organisé lui aussi à Addis-Abeba il y a un an. Cette rencontre a également permis d’exprimer la centralité des composantes psychosociales dans le traitement des enfants-adolescents vivant avec le VIH, lorsqu’en en plus ceux-ci sont orphelins.

Une équipe de dix-huit soignants éthiopiens, en charge d’environ 500 orphelins, a participé à l’atelier. Elle était composée de psychologues, travailleurs sociaux, infirmières et autres membres du personnel employés dans cinq orphelinats des villes d’Addis-Abeba, Debre Markos et Mekelle. Parmi les sujets abordés: la manière d’aider les enfants à surmonter des histoires personnelles extrêmement pénibles, leurs troubles du comportement, comment les informer de leur séropositivité, les questions liées à la sexualité et l’éducation sexuelle chez les adolescents, et le renforcement de l’estime de soi chez ces enfants souffrant d’une double stigmatisation, celle d’orphelin et de porteur du VIH. En outre, l’accent a été mis sur les besoins des aides-soignants eux-mêmes pour éviter leur épuisement professionnel suite à ce travail difficile.

L’atelier a permis la tenue de débats ouverts, avec partage mutuel des connaissances et du savoir-faire de chacun. Tous les participants se sont activement impliqués quatre jours durant. Les questions abordées ont fait ressortir que le personnel des orphelinats traite des enfants avec des itinéraires de vie extrêmement difficiles, ce qui nécessite une approche appropriée, une connaissance et un engagement profond.

L’Ambassadeur d’Israël en Ethiopie, S.E. Belaynesh Zevadia, a montré un grand intérêt pour l’atelier psychosocial et a même participé à l’une des sessions. Elle a exprimé son immense gratitude aux équipes éthiopiennes et israéliennes, ainsi qu’à « Art Joie Amour », pour leur engagement aux côtés de ces enfants.

Le programme « Art-Joie-Amour »

Le programme « Art-Joie-Amour » a été fondé en 2005 par le Professeur Engelhard. Ce programme permet de soigner et d’apporter amour et tendresse aux orphelins éthiopiens porteurs du VIH dans un orphelinat près d’Addis-Abeba en Éthiopie.

À son début, l’objectif principal du centre était de réduire d’au moins 50% par an la mortalité des orphelins éthiopiens séropositifs et d’améliorer la qualité de vie des survivants. En parallèle à ces traitements apportés sur place, Hadassah, via l’équipe du Professeur Engelhard, forme des médecins et infirmiers éthiopiens au sein même de son hôpital à Jérusalem.

Comme son nom l’indique, le programme se décline en trois volets complémentaires :

ART (Anti Retroviral Therapy): Ces orphelins ont été les premiers enfants éthiopiens à bénéficier de la thérapie antirétrovirale. Ce programme a été mené sous le patronage du Ministère éthiopien de la Santé.

Depuis peu, la signification de l’acronyme ‘ART’ a changé pour reprendre son sens original. En effet, les enfants de l’orphelinat sont encouragés à développer leur talent par l’art.

Ainsi les œuvres d’art réalisées par ces enfants ont même été exposées à l’École Universitaire des Beaux-Arts et des Arts décoratifs d’Addis-Abeba, après une cérémonie d’ouverture à l’école même, présidée par l’Ambassade d’Israël en Ethiopie.

JOIE: Une équipe de clowns d’Hadassah, forte de son expérience avec les enfants malades du Sida en Israël, a largement contribué à égayer l’univers de l’orphelinat.

AMOUR : La présence de bénévoles israéliens, tous sélectionnés et formés au préalable à Hadassah, apporte amour et tendresse à ces jeunes enfants.

Les résultats de ce programme sont éloquents puisque le taux de mortalité a chuté en passant de 25 % à 1% par an. Le programme a eu tellement de succès que trois autres  programmes été développés ailleurs en Éthiopie mais aussi en Ouganda à Bussi Island.

 

Isabelle Stroweis

Organisation Médicale HadassahHadassah

 

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *